Les archives du photographe Marc Riboud, confiées au Musée Guimet

CULTURE
HERITAGE - Comme Marc Riboud l'avait souhaité, ses archives vont être confiées au Musée Guimet , à Paris. Ainsi, les oeuvres du célèbre photographe décédé cette semaine à l'âge de 93 ans feront l'objet d'une grande exposition.

Son souhait a été respecté. Conformément à sa volonté, l’intégralité des archives du photographe Marc Riboud sera confiée au musée Guimet, musée des arts asiatiques, à Paris. Cet établissement tenait une place importante dans le cœur du photographe, lui qui avait sillonné l’Asie au cours de nombreux voyages dès 1957. 


Sur près de 50 ans il rapportera une manne d’images de ses séjours au Vietnam, au Japon, en Chine, au Népal en Inde ou encore en Afghanistan. Des archives de son travail précieuses et inestimables. 

Des photos devenues légendaires

Disparu le 30 août dernier, Marc Riboud faisait partie, aux côtés de ses amis Robert Capa et Henri Cartier Bresson, de la prestigieuse agence Magnum. Il s’était, au cours de 60 ans de carrière, fait connaître du grand public avec ses nombreux reportages pour Life magazine, National Geographic ou Paris Match et avec des photos comme celle de « la fille à la fleur », offrant à voir une jeune militante fleur à la main face aux baïonnettes des soldats en pleine guerre du Vietnam. 

Sophie Makariou, la présidente du Musée Guimet, a souligné que lors de ses derniers déplacements en Chine, Marc Riboud s’était notamment rendu dans la région de l’Anhui, "livrant une moderne interprétation de la sensibilité lettrée chinoise". 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter