"Les mensonges de mon père ne résisteront pas" : Coline Berry maintient ses accusations d'inceste

"Les mensonges de mon père ne résisteront pas" : Coline Berry maintient ses accusations d'inceste

RIPOSTE - Dans un texte poignant, publié ce mercredi sur Instagram, Coline Berry confirme avoir déposé plainte contre son père Richard Berry pour des faits de "viols et agressions sexuelles sur mineur de 15 ans par ascendant et corruption de mineur". Mardi soir, le comédien avait apporté un démenti catégorique à l’affaire, révélée par le Point.

Richard Berry, son père, s’était défendu dès mardi soir sur Instagram. Et c’est sur le même réseau que Coline Berry lui répond ce mercredi. Alors que le parquet de Parquet de Paris a confirmé le dépôt de plainte de la fille aînée de l’acteur pour "des faits de viols et agressions sexuelles sur mineur de 15 ans par ascendant et corruption de mineur", celle-ci détaille les faits en question dans un texte poignant.  

 

"C’est en publiant un texte sur Instagram relayé avant même sa publication par Le Point qui n’a pas cherché à me contacter préalablement, que mon père a réagi à la plainte que j’ai été contrainte de déposer auprès du procureur de la République pour dénoncer les faits dont j’ai été victime enfant", commence Coline Berry, 45 ans.  "A ainsi été fait délibérément le choix du tribunal médiatique des réseaux sociaux alors qu’un journaliste d’investigation poursuit actuellement son travail d’enquête sur ces faits, que mon père a pu accueillir chez le 27 janvier dernier", révèle-t-elle par ailleurs, sans préciser pour quel média il travaille.

Toute l'info sur

Inceste : la parole se libère

"Mon dépôt de plainte, acte grave, réfléchi et pondéré, est désormais réduit par mon père à un récit 'qui aurait évolué' depuis la grossesse de sa femme actuelle", continue-t-elle, en réponse à l’un des arguments de défense de son père. "S’il est vrai que la survenance de cet événement, alors que j’étais moi-même enceinte de mon troisième enfant, a ravivé, comme tout événement psychosexuel, les traumatismes que j’avais subi enfant, j’essaie d’évoquer ces faits depuis longtemps, avec constance et discernement. Ma narration des faits n’a jamais varié, nombre de témoignages peuvent être fournis au soutien de cette assertion, notamment au sein de ma propre famille."

Ma narration des faits n’a jamais varié, nombre de témoignages peuvent être fournis au soutien de cette assertion, notamment au sein de ma propre famille- Coline Berry

"Ce qui a évolué au fil du temps, c'est son attitude", dit Coline Berry. "De la violence première, il est ensuite passé à la sollicitation moite pour que je 'passe l'éponge' ou ne le fasse pas passer pour un 'pédocriminel'. L'image, voilà ce qui importe pour certains plus que tout."

Ce déni flagrant, cette toute puissance, cette violence émanant de lui et de son entourage sont lourds à porter. Autant que ce secret qui vit en moi depuis des décennies- Coline Berry

"Les mensonges de mon père ne résisteront pas à un examen minutieux de tous les éléments réunis jusqu’ici", estime Coline Berry. "Ce déni flagrant, cette toute puissance, cette violence émanant de lui et de son entourage sont lourds à porter. Autant que ce secret qui vit en moi depuis des décennies. Tout cela s’inscrivant dans un même mouvement d’anéantissement de la petite Coline", accuse-t-elle.

"Car c’est cette enfant, celle qui était embrassée par son père sur la bouche avec la langue, celle avec qui son père n’a jamais eu la moindre pudeur, celle qui a dû participer à ses jeux sexuels dans un contexte de violences conjugales notoires, c’est elle qui a déposé plainte." À l'époque des faits, Richard Berry était en couple avec la chanteuse et actrice américaine Jeane Manson.

 

"Je suis soutenue dans cette démarche par ma mère (la comédienne Catherine Hiegel – ndlr), par des proches ainsi que des membres de ma famille", souligne-t-elle. "Mon père essaie aujourd’hui encore de me confisquer la parole en s’attaquant cette fois à ma personne, à l’adulte, à la femme, à la mère de famille que je suis devenues et qu’il s’agit de détruire encore une fois. Mais la destruction a déjà eu lieu. C’est pourquoi je ne crains rien de ces tentatives d’intimidation, de destruction et d’annihilation."

Elle lance un appel aux victimes d'inceste

"Je fais toute confiance aux services de police et de justice que j’ai saisis pour que la vérité soit faite sur ce que mon père a fait subir à l’enfant que j’étais et sur la violence qu’il continue à tenter d’exercer sur moi", indique Coline Berry. "J’invite tous les enfants agressés violés ou atteints dans leur intégrité à faire de même et à dénoncer celui, celles, ou ceux qui, alors qu’ils devaient les protéger, les ont fait vaciller vers un monde de ténèbres dont il est si difficile d’émerger."

Dans une série de messages postés mardi soir, Richard Berry, 70 ans, avait nié les faits de façon catégorique. "Je démens de toutes mes forces et sans ambiguïté ces accusations immondes. Je n'ai jamais eu de relations déplacées ou incestueuses avec Coline, ni avec aucun de mes enfants", avait-il écrit notamment. Concédant avoir été un père "trop absent", il assurait avoir été  "aimant et respectueux", martelant que "ces allégations sont fausses".

Lire aussi

Ce mercredi, le parquet de Paris a également annoncé qu’une enquête a été ouverte, dans la foulée du dépôt de plainte de Coline Berry, et qu’elle a été confiée à la brigade de protection des mineurs. 

Suite à la publication de son message, la fille aînée de Richard Berry a reçu le soutien de sa cousine, Marilou Berry. "Soutien à Coline Berry", a écrit à plusieurs reprises dans sa story Instagram la fille de Josiane Balasko et du sculpteur Philippe Berry, le frère de l'acteur décédé en 2019.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Face au risque d'un confinement national, "il y a encore de l'espoir", estime Jérôme Salomon

EN DIRECT - Israël va vacciner l'ensemble des Palestiniens munis d'un permis de travail

"C’est les mêmes gars" : avec Tom Ross, Florent Pagny a trouvé son double dans "The Voice"

PHOTO - La Nasa publie une vue panoramique de Mars prise par Perseverance

Covid-19 : Jean Castex appelle à renforcer les contrôles dans les 20 départements sous surveillance

Lire et commenter