Loin d’être éternels, les vitraux de nos cathédrales attaqués par la pollution

CULTURE
DirectLCI
On savait la pollution nocive pour la santé, elle l’est aussi pour les vitraux de nos cathédrales. Ceux qui avaient pour vocation de raconter l'histoire aux fidèles illettrés, mais aussi de les impressionner, sont aujourd'hui attaqués par les particules corrosives et les intempéries. À Tours, un atelier d'artisans verriers a inventé une technique pour les protéger sans en atténuer la couleur.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter