Marghe, gagnante de "The Voice 2021" : "Florent Pagny m’a dit que j’avais un ange gardien"

Marghe, gagnante de "The Voice 2021" : "Florent Pagny m’a dit que j’avais un ange gardien"

INTERVIEW – Plébiscitée par 68% du public, la Poitevine de 22 ans "redescendait petit à petit" ce dimanche 16 mai au lendemain d'une finale "assez intense". Elle revient pour LCI sur cette soirée spéciale, point d’orgue d’un parcours sans faute d’une acharnée de travail.

Son coach Florent Pagny dit d’elle que c’est "une môme qui a l’âme d’une guerrière". Sa meilleure arme ? Sa voix. Avant même la finale, Marghe nous assurait qu’elle avait "déjà tout gagné". La voilà désormais victorieuse de la saison 10 de "The Voice", après avoir récolté 68% des voix du public face à Jim Bauer. 

Une évidence tant la jeune femme de 22 ans, arrivée presque sur la pointe des pieds lors de son audition à l’aveugle, a su s’imposer étape après étape. "Elle est le rendez-vous", assurait même Marc Lavoine lors de la demi-finale. Avec quelques heures de sommeil à peine au compteur, la Poitevine originaire de Madagascar a répondu à notre coup de fil dimanche matin.

Toute l'info sur

The Voice 2021

Vous aviez été le dernier talent qualifié après les K.O. et les cross-battles. Quand on vous disait il y a 15 jours en citant Céline Dion que "les derniers seront les premiers", on n’avait pas tout à fait tort… Votre bonne étoile a bien travaillé !

J’avoue que ma bonne étoile m’a joué bien des tours. J’ai l’impression qu’elle m’a guidée vers la lumière. Je suis vraiment contente. Dans la soirée hier (samedi 15 mai, ndlr), mon coach m’a dit quelque chose qui m’a marquée. Il m’a dit que j’avais un ange gardien. Et c’est vrai. Je le sens vraiment, je le remercie lui et le public. Car c’est grâce au public que je vis tout ça.

Cet ange gardien, ce ne serait pas Florent Pagny ?

Ça, c’est sûr. C’était lui, de l’audition à l’aveugle jusqu’aux K.O. et ensuite, ça a été le public. C’est un immense honneur de voir que mon coach croit en ce que je fais, que le public apprécie et croit en ce que je présente.

Votre coach Florent Pagny est l’un des moteurs de votre succès. Si vous ne deviez retenir qu’un seul de ses conseils, ce serait lequel ?

De rester moi-même et de toujours profiter sur scène. La musique est ancrée en moi depuis l’enfance. C’est plus fort que moi, dès je chante, je vis la chose à 100%.

Vous nous disiez que le premier prime en direct avait été intense. On imagine que le deuxième a dépassé tout ça. Qu’est-ce qui a été le plus irréel : gagner avec 68% des votes, défendre une de vos compositions en direct sur TF1 ou recevoir les félicitations de London Grammar ?

Les trois ! Les trois étaient de très bons moments. J’ai eu l’opportunité de chanter avec le groupe London Grammar et de sympathiser avec eux. Ils sont juste adorables. J’ai passé un super bon moment sur scène avec eux. On ne se connaissait pas forcément, le feeling est très bien passé. Quand la chanteuse et les deux musiciens m’ont félicitée dans "The Voice, la suite", ça m’a touché au cœur.

En vidéo

The Voice 2021 – Marghe et London Grammar chantent "Wasting my young years" (Finale)

Mentissa est comme une sœur pour moi. L’entendre avec cette belle chanson que lui a écrite Vianney… On ne pouvait que verser des larmes- Marghe

Avec les autres finalistes Mentissa, Cyprien et Jim, vous avez fini l’émission en vous prenant tous les quatre dans les bras. On sent cette année une vraie cohésion entre les talents.

Ce ne sont pas que des candidats avec qui j’ai partagé cette expérience. Ils sont aussi devenus des amis qui ont la même passion et les mêmes objectifs que moi. Peu importe le résultat, on avait le même état d’esprit. On voulait juste vous offrir un super show. On a pu aussi entendre les compositions de Cyprien et Mentissa dans la deuxième partie de l’émission. Ça nous a touchés, en particulier Mentissa car elle est comme une sœur pour moi. L’entendre avec cette belle chanson que lui a écrite Vianney… On ne pouvait que verser des larmes.

Peut-on imaginer de futures collaborations avec eux ?

Ah ça oui, avec plaisir ! On en a déjà discuté. Maintenant, il faut voir comment ça va se passer.

Vos proches n’étaient pas présents pour la finale en raison de la crise sanitaire. Avez-vous pu échanger avec eux, notamment avec votre sœur Pia qui fêtait son anniversaire samedi ?

J’ai échangé avec eux il y a à peine 15 minutes (elle rit). On a fini tard hier, on est tous partis se coucher. J’ai appelé ma mère, elle n’avait plus de voix (elle rit). Ça me rend heureuse de voir que mes proches sont fiers de ce que je fais. Je ne les remercierai jamais assez de m’avoir toujours soutenue. C’est un beau cadeau. J’ai hâte de rentrer et de fêter ça avec eux. Ce qui est drôle, c’est qu’hier, c'était l’anniversaire de ma sœur, j’ai chanté une chanson en hommage à mon grand-père décédé et aujourd’hui, c’est son anniversaire à lui. Autant vous dire que la charge émotionnelle, elle est là !

On a l’impression d’avoir assisté à l’éclosion du papillon Marghe ces dernières semaines. Florent Pagny dit qu’il a "commencé avec une gamine" pour "terminer avec une diva". Que penserait l’adolescente qui a quitté Madagascar pour la France en 2015 de la gagnante de "The Voice 2021" ?

C’est sûr que c’est un exploit personnel. C’est un des objectifs que je voulais atteindre. C’est la persévérance, la patience et le temps. Ce n’est pas la première fois que je tentais ma chance dans l’émission (c’était sa 5e, ndlr). Le fait d’être la gagnante, c’est vraiment dingue. Je remercie vraiment le public encore une fois.

Tant que je n’arrête pas la musique, rien ne m’arrêtera- Marghe

C’est aussi la preuve que The Voice c’est "une grande école" comme nous a dit Jim Bauer ?

C’est une très belle aventure parce que toute l’expérience qu’on a acquise sera toujours bénéfique pour la suite. Que ce soit en technique ou dans les rencontres humaines, j’ai appris des gens et j’espère qu’ils ont appris de moi. C’était le partage avant tout, je trouve ça vraiment beau.

Diriez-vous que vous avez réappris à chanter avec les coachs vocaux de l’émission ?

Bien sûr. J’ai beau chanter depuis longtemps, je le faisais un peu à ma manière et des fois je me cassais facilement la voix. La production nous prépare pour faire en sorte qu’on soit prêts à monter sur scène. Il y a quand même une pression, des caméras et on se présente à des millions de téléspectateurs. C’est comme en cours. On a des profs, des matières et l’examen, c’est le samedi. On a le directeur, le CPE, les surveillants, l’infirmière… On a tout (elle rit) !

En remportant "The Voice", vous gagnez le droit de signer un contrat avec Universal. Après les cross-battles, vous nous disiez vouloir "mettre en avant le fait que votre métissage vous a fait baigner dans diverses cultures musicales". À quoi pourrait ressembler votre premier album ?

J’aime beaucoup tout ce qui est acoustique. Je vais prendre les choses en main petit à petit pour bien tout préparer. J’aviserai en temps et en heure quand tout sera prêt (elle rit).

Certains gagnants de "The Voice" ont disparu des radars médiatiques. C’est quelque chose que vous appréhendez ?

J’appréhende comme je n’appréhende pas. Tant que je partage ma musique, c’est le principal. Tant que je n’arrête pas la musique, rien ne m’arrêtera.

Quid de Mada, le groupe que vous formez avec David Henry ? Vous aviez des dates de concert déjà prévues pour cet été…

David Henry sera toujours à mes côtés. Maintenant, on verra bien pour la suite. Je n’ai pas encore eu le temps de me poser un peu. Ça me fait plaisir tout ça, mais je pense que prendre du recul aussi me fera du bien.

En vidéo

THE VOICE 2021 – Retour sur le parcours de Marghe, la gagnante de la saison (Finale)

Le Futuroscope, c’est fini désormais ?

C’est fini, mais ça reste ma famille, je sais que je vais y revenir. Et si ce n’est pas pour travailler dans les attractions, ce sera au moins pour chanter (elle rit).

Une salle de concert est en construction tout près, on peut déjà prendre rendez-vous pour votre premier concert ?

Avec plaisir ! Venez nombreux (elle rit) !

Avez-vous eu le temps d’aller faire un tour sur les réseaux sociaux pour voir les réactions du public ?

J’y suis allée oui. Je ne suis pas quelqu’un qui va trop sur les réseaux sociaux d'habitude, mais je le fais pour le public, c’est la moindre des choses. J’ai vraiment hâte de rencontrer les gens dans la réalité et de  jouer devant un vrai public.

Les castings pour la saison 11 sont ouverts. Un conseil à ceux qui voudraient se lancer sans trop oser ?

Tout ce que je peux dire c’est : "Lâchez prise, laissez-vous aller et ayez confiance en vous". Je sais que c’est difficile à faire, j’ai vraiment été à votre place. Il faut se lancer ! J’ai une phrase un peu bizarre. Au lieu de dire "qui ne tente rien, n’a rien", je dis "qui ne tente rien, ne saura rien". Il faut tenter pour savoir ce qui peut se passer. Il faut y croire, c’est important.

Lire aussi

>> "The Voice 2021" : toutes les vidéos sur le site officiel de l'émission

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

30 départements en vigilance orange aux orages, le Rhône toujours en alerte canicule

Disparition de Delphine Jubillar : les gardes à vue du mari Cédric et de ses deux proches prolongées

Disparition de Delphine Jubillar : ce qui a décidé les enquêteurs à placer son mari Cédric en garde à vue

AstraZeneca annonce que son traitement anti-Covid est inefficace

VIDEO - Sortie hors de l'ISS de Thomas Pesquet : tout ne s'est pas passé comme prévu

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.