"Marilyn Manson a failli me détruire" : le témoignage glaçant de l’actrice de "Game of Thrones" Esmé Bianco

"Marilyn Manson a failli me détruire" : le témoignage glaçant de l’actrice de "Game of Thrones" Esmé Bianco

SCANDALE - La comédienne britannique Esmé Bianco, vue dans "Game of Thrones", raconte dans une interview la relation toxique qu’elle a vécue avec le chanteur américain Marilyn Manson, de 2009 à 2011.

C'est un nouveau témoignage qui va peut-être définitivement sceller le sort de la carrière de Marilyn Manson. Depuis que la comédienne Evan Rachel Wood a révélé le 1er février dernier qu'il était l’homme qu’elle accusait depuis plusieurs années d’agressions sexuelles et de harcèlement moral, sans le nommer, les révélations sordides se succèdent au sujet de la vie privée du rockeur de 52 ans, de son vrai nom Brian Warner.

Plusieurs femmes ont témoigné dans son sillage sur les réseaux sociaux. Dans le nouveau numéro du magazine The Cut, c’est Esmé Bianco, une comédienne britannique de 38 ans qui raconte sa relation toxique avec "un monstre qui m’a presque détruite et qui a presque détruit de nombreuses femmes".

Tu vas devoir faire semblant que je te brutalise. Pardon- Marilyn Manson, dans un e-mail adressé à Esmé Bianco

Adolescente, Esmé Bianco écoutait en boucle Mechanical Animals, l’album "glam" de Marilyn Manson, sorti en 1998. Danseuse burlesque, spécialiste des performances SM, elle fait la connaissance du musicien en 2005 par l’intermédiaire de Dita von Teese, son épouse de l’époque. Lorsque le couple se sépare, deux ans plus tard, ils échangent quelques messages coquins. Mais leur relation reste purement platonique.

Jusqu’en 2009 où le chanteur lui envoie un billet d’avion pour le rejoindre à Los Angeles afin de participer au clip vidéo de la chanson I want to kill you like they do in the movies. "J’ai besoin d’une victime / amoureuse", lui explique-t-il par e-mail. "Tu vas devoir faire semblant que je te brutalise. Pardon", ajoute-t-il quelques jours avant le tournage. Précisons qu’à l’époque, il est en couple depuis deux ans avec Evan Rachel Wood.

Violences et humiliations répétées

Sur place, Esmé Bianco va vivre un cauchemar. Elle passe trois jours sans manger ni dormir, en lingerie, le rockeur ne lui proposant que de la cocaïne. Au fil des heures, il devient violent, l’attache avec des câbles, en position de prière, il la fouette et l’électrocute avec un sex toy, le même que celui décrit par Evan Rachel Wood sur Instagram.

À son retour en Angleterre, elle minimise les blessures auprès de son entourage, se persuadant qu’elles sont la preuve du lien qui l’unit à la star. Alors qu’elle est en train de se séparer de son compagnon, elle renoue avec le rockeur par SMS. "Un jour il m’a écrit que j’étais très belle sur les images où je suis agenouillée sur le prie-Dieu", raconte-t-elle. Le clip, en revanche, ne sera jamais diffusé.

Par la suite, ils se retrouvent dans des hôtels, à Los Angeles ou à Londres, lors de rencontres arrangées par Ashley Walters, l’assistante de Manson qui figure parmi les femmes qui ont témoigné contre lui ces derniers jours. Lors de leurs rapports sexuels, il la mord sans son consentement et la laisse le corps recouvert de marques. En mars 2011, le chanteur l’installe dans son appartement de West Hollywood et lui promet de l’aider à obtenir un visa de travail. 

Très vite, il contrôle chaque aspect de sa vie. "J’avais l’impression d’être sa prisonnière. J’allais et venais selon son bon plaisir. Il décidait à qui j’avais le droit de parler. Si bien que je me cachais dans un placard pour appeler ma famille."

J’étais en mode survie et mon cerveau m’avait appris à me faire toute petite et à rester agréable- Esmé Bianco, dans The Cut

Lorsque Esmé Bianco décroche le rôle d’une prostituée dans le pilote de Game of Thrones, Marilyn Manson joue en boucle sa scène de sexe pour les amis du showbiz qui défilent à l’époque chez lui. "Il leur disait : ‘Regardez, c’est ma copine, c’est une pute, regardez ses nichons sont à l’air !’." 

Les humiliations s’enchaînent, au fur et à mesure que la jeune femme dit perdre tout libre arbitre. "Je crois que j’aurais été capable de lui trouver des excuses", explique-t-elle lorsqu’on lui demande pourquoi elle n’a pas demandé de l’aide. "J’étais en mode survie et mon cerveau m’avait appris à me faire toute petite et à rester agréable." Le point de rupture intervient en mai 2011, lorsque Marilyn Manson la poursuit un jour à travers l’appartement… avec une hache. En secret, elle se cherche un nouveau logement. Une nuit, en juin, elle s’en va pendant que le chanteur dort.

Elle attendra un mois de plus pour lui annoncer par e-mail qu’elle le quitte. "Il ne me restait presque plus aucune dignité. Mais je pense que quelque chose en moi se disait : ‘Tu dois avoir un minimum de respect pour toi-même'", se souvient-elle, avouant avoir eu peur que l’artiste tente de nuire à sa carrière.

Lire aussi

En 2018, après avoir entendu Evan Rachel Wood témoigner devant le Congrès américain avec d'autres victimes, elle se rapproche de la comédienne qui a vécu les mêmes expériences avec le rockeur, sans encore oser le nommer. Frustrées de ne pouvoir déposer plainte, elles vont militer pour l’extension du Phoenix Act, une loi californienne qui étend le statut de victime de violences conjugales de trois à cinq ans. Esmé Bianco sera interrogée par le FBI au sujet d’un éventuel trafic d’être humains mais l’enquête sera finalement classée.

Depuis la prise de parole d’Evan Rachel Wood, la sénatrice Susan Rubio de Californie a écrit au FBI pour qu’il ouvre une nouvelle enquête, en vue d’identifier d’éventuelles victimes de Marilyn Manson. Pour elle, le rockeur est "un prédateur en série" qui ne s’est jamais caché d’aimer faire souffrir les femmes.

"Ce n’est pas un artiste incompris", assure-t-elle en référence au message posté sur Instagram par l’intéressé pour se défendre. "Il mérite de se retrouver derrière les barreaux pour le restant de sa vie." Aucune plainte n’a, pour l’heure était déposée contre le rockeur qui a été lâché par son label, son manager, et évincé de deux séries où il apparaissait.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Retour à l'école, fin des 10 km, ouverture des terrasses... les dates à connaître pour les prochaines semaines

"On sera à 600 morts par jour d'ici quelques semaines" : le cri d'alerte du Pr Jean-François Timsit

EN DIRECT - Covid-19 : le conseil scientifique préconise l'utilisation des autotests à l'école

INFO TF1/LCI - Rentrée scolaire : ce que prévoit le protocole sanitaire à partir de lundi

Rentrée scolaire, frontières, vaccination... de quoi parlera Jean Castex ce jeudi ?

Lire et commenter