"Regardez le visage de l'anarchie !" : les stars en colère après l'invasion du Capitole

"Regardez le visage de l'anarchie !" : les stars en colère après l'invasion du Capitole

SOUS LE CHOC - Les images de l'invasion du Capitole mercredi à Washington ont fait réagir de nombreuses célébrités américaines. Si certains ne décolèrent pas contre Donald Trump, d'autres pointent la responsabilité des réseaux sociaux.

Du jamais vu. Diffusées en boucle à la télévision et sur les réseaux sociaux, les images de l'invasion du Capitole à Washington par des partisans de Donald Trump ont suscité une vague d'indignation partout dans le monde. Outre-Atlantique, de nombreuses célébrités, toutes générations confondues, n'ont pas tardé à réagir.

Toute l'info sur

Le Capitole envahi par des partisans de Donald Trump

Populaire animateur du Tonight Show, Jimmy Fallon s'est adressé aux téléspectateurs avec une gravité inhabituelle dans la soirée. "Ce qui s'est produit aujourd'hui n'était pas du patriotisme. Ce qui est arrivé aujourd'hui était du terrorisme", a-t-il estimé.

"Tout ça c'est de la m....  ! Regardez le visage de l'anarchie !", s'est fâché Mark Ruffalo, l'interprète de Hulk dans la saga Avengers. "Regardez cette ignorance délibérée, souvenez-vous de ces gens. Ce sont les ennemis de la démocratie."

Lire aussi

Donald Trump premier responsable ?

"J'ai le coeur brisé et je suis effaré par ce président narcissique et dangereux qui a mis des vies en jeu et encouragé la sédition contre notre gouvernement", a déclaré le légendaire Stevie Wonder, s'interrogeant sur la possibilité d'invoquer le 25e amendement de la constitution américaine pour faire partir Donald Trump de la Maison Blanche. "Cet homme n'est plus en capacité d'être notre président parce qu'il n'est pas capable d'accepter la défaite. Pouvons-nous supporter deux semaines de plus ? Je dis non !"

L'acteur Alec Baldwin, dont l'imitation de Donald Trump a fait le bonheur des téléspectateurs du Saturday Night Live, réclame lui aussi le départ anticipé du président américain, non sans humour. "J'ai vu des routes être construites de manière accélérée. Comme des hôpitaux. Des tournages de films. Des distributions de nourriture. Ne pouvons-nous avoir une procédure d'impeachment accélérée ?"

"En tant que citoyenne américaine, fille de deux vétérans et soeur d'un troisième, j'ai honte de ce qui arrive à Washington", a écrit la chanteuse Pink. "L'hypocrisie, la honte, l'embarras. Ces moutons hypocrites et antipatriotiques ont avalé une boisson empoisonnée. C'est un jour triste pour l'Amérique."

La dimension planétaire de ces événements n'a échappé à personne. Et pour Mark Hamill, le mythique interprète de Luke Skywalker dans la saga Star Wars, "la seule personne qui apprécie autant le chaos et l'anarchie que notre président défait, c'est Vladimir Poutine".

Jim Carrey, qui adore caricaturer Donald Trump, a publié ce dessin, accompagné d'une légende dans laquelle il l'accuse d'être venu pour "assassiner la vérité et instrumentaliser l'ignorance".

Les réseaux sociaux mis en cause

Alors que les comptes Twitter et Facebook de Donald Trump ont été suspendus pour douze heures, l'acteur britannique Sacha Baron Cohen, interprète du personnage satirique de Borat, s'est lui adressé aux patrons des réseaux sociaux pour leur demander de bannir définitivement Donald Trump...

La chanteuse et comédienne Selena Gomez va encore plus loin, estimant que les patrons de ces réseaux ont une responsabilité dans la situation. "Les événements d'aujourd'hui sont le résultat de ce qui se passe lorsqu'on autorise des personnes avec de la haine dans le coeur à utiliser des plateformes censées réunir les gens", écrit-elle.

Après le retour au calme, suite à des événements qui ont fait quatre morts mercredi, le vice-président Mike Pence a confirmé ce jeudi matin la victoire de Joe Biden, avec 306 grands électeurs contre 232 pour Donald Trump, devant les deux chambres réunies pour une session extraordinaire. La cérémonie d'investiture du nouveau président américain doit se dérouler le 20 janvier prochain à Washington. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Masques en tissu à éviter, 2 m de distanciation... Les nouvelles recommandations face aux variants du Covid-19

Investiture de Joe Biden : le FBI craint une menace venant de la Garde nationale

EN DIRECT - Covid-19 : Renaud Muselier appelle à autoriser les auto-tests de dépistage

Au crépuscule de son mandat, Donald Trump s’apprête à accorder 100 grâces présidentielles

Donald Trump quitte la Maison-Blanche avec un record d'impopularité

Lire et commenter