Chloé Zhao : "'Les Éternels' est le film parfait pour nous aider à comprendre le but de notre existence"

LCI PLAY - "Les Éternels" : Chloé Zhao fière du casting d'Angelina Jolie et Salma Hayek

INTERVIEW – Récompensée de deux Oscars cette année pour sa fresque sur la fin du rêve américain "Nomadland", la réalisatrice chinoise s’attaque à l’un des univers les plus codifiés de Hollywood. Une nouvelle histoire de nomades made in Marvel, bourrée d’effets spéciaux mais pleine d'humanité sur laquelle elle revient pour LCI.

Son nom ne figure pas sur les affiches. Comme un signe qu'elle préfère s'effacer devant les histoires qu'elle raconte. Après l'Oscarisé Nomadland, Chloé Zhao insuffle sa vision poétique du monde au temple codifié des super-héros. La réalisatrice chinoise introduit une nouvelle cosmologie au sein de l'Univers cinématographique Marvel en présentant Les Éternels, dix nouveaux personnages venus d'ailleurs pour protéger la Terre avec leurs pouvoir complémentaires. 

"Elle a su garder l'ADN de Marvel tout en créant une atmosphère totalement différente", nous assure Salma Hayek qui joue la leader de cette famille dysfonctionnelle plus humaine qu'il n'y paraît. De passage en France lundi 1er novembre, Chloé Zhao a joué le jeu de la promotion en toute décontraction. Pieds nus sur sa chaise d'un grand hôtel parisien.

Le consensus, c’est ennuyeux. C’est la mort de la créativité- Chloé Zhao

Commençons par la fin ! Les crédits défilent au rythme de "Feels like a first time" - "C'est comme une première fois" - de Foreigner. C’était un clin d’œil au fait que Les Éternels est votre premier blockbuster hollywoodien ?

(Elle rit) Bien sûr. Pourquoi pas ? La bande originale de ce film est un recueil de chansons très éclectique. Ça reflète très bien à quel point je suis étrange (elle rit de plus belle).

Il y a beaucoup de premières fois pour l’univers Marvel dans Les Éternels : premier couple LGBTQ, première scène de sexe, premier super-héros sourd, premier casting inclusif, premiers tournages en majorité dans des décors naturels… Kevin Feige, le patron de Marvel Studios, dit que votre film est "un un précurseur de ce que nous réserve le MCU à l’avenir". C’est une bénédiction ou une malédiction d’être à ce point pionnière dans un monde si codifié ?

Oh, quelle excellente question ! C'est une bénédiction et une malédiction. Et c'est exactement là que je veux être. Le consensus, c’est ennuyeux. C’est la mort de la créativité. Je me sens très chanceuse et honorée que Marvel et Kevin m'aient donné l'occasion de remuer les choses. 

Le scénario des Éternels est sans doute le plus complexe du MCU. Comment avez-vous façonné votre récit ?

Quand je suis arrivée sur le projet, la structure de l’histoire et les personnages existaient. Et puis au fur et à mesure, les choses se sont approfondies. Le recrutement des acteurs a aussi changé les personnages, que nous avons adaptés aux comédiens. Puis la logistique, dont les lieux de tournage, est également entrée en compte. Je dirais donc que le script est un document très organique qui évolue. Certaines choses ne fonctionnaient pas tout à fait et nous avons fait des prises de vues supplémentaires pour corriger les choses.

Sur Instagram, vous avez écrit la semaine dernière que The Tree of Life de Terrence Malick avait marqué le début de votre voyage avec Les Éternels. Qu’avez-vous emprunté à ce film pour faire le vôtre ?

Je me souviens avoir envoyé cette photo à Kevin Feige quand on remballait le bureau et il m’a écrit : "Là où tout a commencé" (elle rit). Parce que quand je suis arrivée sur le projet pour la première fois, j'ai fait regarder ce film à tout le monde. Parce que The Tree of Life est un film qui capture et explore d'immenses histoires et thèmes cosmiques, qui explore toutes ces questions essentielles sur l'humanité à travers une seule famille. Ça vous rappelle quelque chose ? (Elle sourit).

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Chloé Zhao (@chloezhao)

Les Éternels sont sans doute les super-héros les plus humains du MCU. Salma Hayek nous a dit que c’était à cause de vous, car vous êtes "une fine observatrice de l’humanité". Que voyez-vous en nous que nous ne voyons pas ?

(Elle rit). Je pense que vous voyez très bien ce qu’il y a en vous. Merci, Salma. Merci, maman. C’est tellement sympa. Parfois, lorsque vous ne savez pas qui vous êtes, vous devenez très curieux parce que vous voulez comprendre les choses. Je ne sais pas qui je suis. Je ne le sais toujours pas. Et donc je pense qu'en tant que conteuse, je cherche à savoir ce que cela signifie d'être. Je cherche ce genre de vérité poétique. Je pense que cela peut me faire comprendre pourquoi je suis ici et quel est le but de l'existence. Ce sont des questions que vous vous posez quand vous êtes sur le point d'avoir 40 ans (elle rit).

Ce sont des questions qu’on peut se poser à tout âge...

Au début de la vingtaine, je ne pensais pas à tout ça. Je prenais juste un verre, j’oubliais, je sortais et c’était suffisant (elle rit). Je pense surtout qu’avec Les Eternels, nous avons créé des dieux, des héros et une mythologie pour nous aider à comprendre ces choses. C'est le film parfait pour faire ça.

Pouvoir créer un film où l’on célèbre la sagesse qui vient avec l'âge et recevoir la bénédiction de Marvel, c’est incroyable- Chloé Zhao

Parmi vos dix super-héros, trois sont des femmes de plus de 40 ans…

(Elle fait une mine surprise). Trois ?

Oui, Lauren Ridloff qui joue Makkari a 43 ans.

(Elle est encore plus surprise). Quoi ? En fait, je crois que je le savais déjà et que j’ai eu la même réaction quand je l’ai appris la première fois (elle rit).

C’était évident pour vous de caster Salma Hayek, 55 ans, et Angelina Jolie, 46 ans, pour jouer des super-héroïnes ?

Avoir Salma Hayek et Angelina Jolie, ces deux femmes que j'admire de loin depuis si longtemps… (elle prend le temps de réflechir). Nous parlons de ce que signifie avoir de la force, c’est un film de super-héros. Je viens d'un pays où l'on considère que les aînés sont ceux qui ont de la force dans la société parce qu'ils ont la sagesse, parce qu'ils ont vécu une vie. J’ai passé beaucoup de temps dans une réserve du Dakota du Sud. Les aînés y sont également considérés comme la force de la société. C'est regrettable que dans la société d'aujourd'hui, et nous l’avons vu pendant la pandémie, les aînés soient laissés pour compte parce qu'on estime qu'ils sont faibles et qu'ils ne sont pas productifs pour l'économie capitaliste. Ça, c’est la mort d'une société. Donc pouvoir créer un film où l’on célèbre la sagesse qui vient avec l'âge et recevoir la bénédiction de Marvel, c’est incroyable. 

Lire aussi

>> Les Éternels avec Gemma Chan, Richard Madden, Salma Hayek et Angelina Jolie - au cinéma le 3 novembre

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" la finale : c'est Tayc qui l'emporte face à Bilal Hassani !

Variant "Omicron" : "S'il y a un cas en Belgique, il y en a déjà en France"

EN DIRECT - Covid-19 : au Royaume-Uni, deux cas du variant Omicron détectés

En évoquant "l'autonomie" de la Guadeloupe, Sébastien Lecornu fait des vagues

Avec le variant Delta, le risque de contamination explose dans le métro

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.