Meghan et Harry déçus que les accusations de racisme n'aient pas trouvé d'écho à Buckingham

Meghan et Harry déçus que les accusations de racisme n'aient pas trouvé d'écho à Buckingham

DRAMA, DRAMA, DRAMA - La sortie prochaine d’une réédition de la biographie "Harry et Meghan, libres" risque de raviver les tensions chez les Windsor. Ses auteurs assurent que la duchesse et le duc de Sussex ont peu apprécié la gestion royale de leur interview chez Oprah, dans laquelle ils accusaient de racisme l’un des membres de la famille.

Elizabeth II avait promis que la famille évoquerait le sujet "en privé". Sauf que cinq mois plus tard, c’est dans un livre que refont surface les accusations de racisme tenues par Meghan et Harry à l’encontre de la famille royale britannique. Lors de son entretien choc accordé à Oprah Winfrey en mars, le couple avait notamment évoqué "les inquiétudes" soulevées à propos de la couleur de peau de leur fils Archie avant même sa naissance.

Une révélation parmi d’autres à laquelle la reine avait réagi dans un très rare communiqué, soulignant que "quelques souvenirs pouvaient varier". Cette expression "n’est pas passée inaperçue" auprès des Sussex, commentent les auteurs de la biographie Harry et Meghan, libres qui ressort le 31 août dans une version enrichie.

Toute l'info sur

Meghan et Harry : l'interview qui fait trembler la couronne britannique

"Une source proche du couple dit qu’ils n’ont 'pas été surpris' de voir que la pleine responsabilité n’ait pas été assumée", écrivent les journalistes Omid Scobie et Carolyn Durand. "Des mois ont passé et peu de comptes ont été rendus. Comment pouvez-vous aller de l’avant avec ça ?", s’interroge un proche du couple dans le livre qui s’offre une publicité monstre dans le magazine People cette semaine. De quoi relancer la machine médiatique, friande des tensions qui animent Buckingham depuis plusieurs années maintenant. Meghan et Harry semblent ainsi reprocher à la reine de ne pas avoir suffisamment pris leurs confessions en compte. Aucune enquête interne n’a été ouverte pour tenter d’identifier les personnes concernées. Les médias britanniques assuraient au printemps qu’il s’agissait d’un membre de la famille royale, sans pouvoir dire qui. Seule certitude : il ne s’agissait ni d’Elizabeth II ni du prince Philip, décédé en avril.

Lire aussi

La presse outre-Manche ne s’est pas fait prier pour reprendre ce nouvel extrait d’une biographie, faut-il le rappeler, non autorisée par les Sussex. Même si certains de leurs proches y ont participé. Alors que les titres des publications pointaient du doigt Elizabeth II, Omid Scobie a tenu à préciser que "les commentaires faits par une source concernaient l’absence de prise de responsabilité de la part de l’institution royale dans son ensemble". "Il n’y a pas 'd’attaque' contre la reine dans le livre", a-t-il insisté sur Twitter. Auprès de People, il martèle que Meghan et Harry se trouvent actuellement à un moment de leur vie "beaucoup plus sain". Les parents d’Archie et Lilibet ont hâte d’entrer dans une nouvelle "ère de visibilité". Un choix de mot plutôt surprenant, car le couple semble n’avoir jamais été aussi présent dans les médias que depuis qu’il a plié bagage pour la Californie.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid : près de 6.000 nouveaux cas positifs en 24H

EN DIRECT - "Il va falloir qu'il se calme" : Jean-Michel Blanquer réplique aux attaques d'Eric Zemmour

VIDÉO - Jean-Michel Blanquer réagit au phénomène "Squid Game" : "Ne laissez pas les enfants seuls devant les écrans"

"Koh-Lanta" : Coumba et Namadia éliminés puis repêchés dans une ambiance électrique

REVIVEZ - PSG-Leipzig : bousculé, le PSG s'en sort grâce à Mbappé et Messi

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.