Le créateur de mode américain Alexander Wang accusé d’agressions sexuelles

Le créateur de mode américain Alexander Wang accusé d’agressions sexuelles

#METOO - Suite aux accusations d’un mannequin sur le réseau TikTok, plusieurs internautes anonymes affirment avoir été agressés sexuellement par le créateur de mode américain Alexander Wang. Ce dernier refuse pour le moment de commenter.

Le mouvement #MeToo n’épargne pas le monde de la mode. Après une série d'affaires concernant les photographes Terry Richardon, Bruce Weber ou encore Mario Testino, c'est au tour du créateur américain Alexander Wang, 37 ans, de faire l’objet de multiples accusations d’agression sexuelle, suite au témoignage du mannequin Owen Mooney sur le réseau TikTok. 

Dans une première vidéo postée le 11 décembre dernier, le jeune homme expliquait qu’un individu lui avait touché les parties génitales à son insu dans une boîte de nuit à New York, en 2017. "Je me suis tourné et j’ai réalisé qu’il s’agissait de ce créateur de mode très célèbre. Je n’arrivais pas à croire ce qu’il était en train de faire."

Un témoignage qui en appelle d'autres

Owen Mooney ne nomme pas Alexander Wang. Mais rapidement plusieurs de ses abonnés suggèrent qu’il s’agit de lui. Dans une seconde vidéo, le mannequin s’étonne que les internautes l’aient identifié aussi rapidement. "Il s’avère qu’Alexander Wang est un grand prédateur sexuel", constate-t-il, "et il y a plein d’autres gens à qui il a fait la même chose. Voilà pourquoi il doit être dénoncé."

Suite à la publication de ces deux vidéos, effacées depuis par le mannequin, plusieurs témoignages anonymes ont été relayés sur Instagram par les comptes Diet Prada et Shit Model Management, administrés par des lanceurs d’alerte dans le monde de la mode. Tous les deux invitent les internautes à ne plus suivre les comptes du créateur, en signe de protestation. Contactés par le magazine People, les représentants d’Alexander Wang n’ont pas souhaité commenter ces accusations pour le moment. 

Dans un communiqué, l’ONG Model Alliance, qui lutte contre les agressions sexuelles dans le monde de la mode, remercie ces deux comptes Instagram d’avoir publié ces témoignages. "Nous sommes solidaires des personnes qui ont partagé ces accusations à l’encontre d’Alexander Wang", écrit-elle. "Soyons clairs : le manque de transparence et de responsabilité dans l’industrie de la mode place tous les mannequins dans une situation de vulnérabilité, quel que soit leur genre."

Californien d’origine taïwanaise, Alexander Wang a étudié la mode à la Parsons School de New York. Repéré par la rédactrice en chef de Vogue Anna Wintour, il a été le bras droit de Marc Jacobs, avant de lancer sa propre marque en 2005. De 2012 à 2015, il a été le directeur artistique de Balenciaga. Proche des mannequins Gigi et Bella Hadid, ou encore de la star des réseaux sociaux Kylie Jenner, il a également réalisé plusieurs tenues de scène pour la chanteuse Lady Gaga. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 23.996 ces dernières 24 heures, en hausse de 7% sur une semaine

PHOTO - La Nasa publie une vue panoramique de Mars prise par Perseverance

Alexeï Navalny envoyé en colonie pénitentiaire : "Personne n'en sort indemne"

Covid-19 : Jean Castex appelle à renforcer les contrôles dans les 20 départements sous surveillance

Dr Gérald Kierzek : "Il n'y a aucune démonstration scientifique qu'un confinement intermittent a une efficacité"

Lire et commenter