"Je reviens plus conquérante que jamais" : Amandine Petit fait le bilan de Miss Univers

"Je reviens plus conquérante que jamais" : Amandine Petit fait le bilan de Miss Univers

INTERVIEW – De retour de Floride avec une très jolie 13e place, Miss France 2021 garde en mémoire une ambiance "plutôt amicale" entre les 74 candidates. Sans oublier que certaines "ont un petit peu perdu leur fair-play" une fois les caméras coupées.

Elle éclate de rire quand on lui demande comment elle va en anglais. "Très bien merci mais je vais continuer en français, c’est quand même plus ma zone de confort", sourit-elle. Sur Instagram, Amandine Petit partage encore ses ultimes souvenirs de son escapade américaine. 

Mais Miss France 2021 a bien retrouvé son appartement parisien après 10 jours passés sur la côte Est des États-Unis pour le concours Miss Univers. Une expérience qu’elle décrit comme "extraordinaire".

Toute l'info sur

Amandine Petit, Miss Normandie, devient Miss France 2021

Même s’il avait fallu que j’aille nus pieds sur scène, ce n’était pas très grave- Amandine Petit

Depuis son retour, la jeune femme de 23 ans "n’arrête pas de regarder le replay de l’élection". Son parcours s’est arrêté dans le top 21, après le défilé en maillot de bain. "Je ne vais pas vous mentir. Effectivement quand on n’est pas appelée dans le top 10, il y a un petit pincement au cœur mais ça passe très très vite", assure celle qui s’est tout de même hissée à la 13e place d’un concours très disputé. Si la Normande – Européenne la mieux classée - n’a eu qu’un petit mois pour se préparer, certaines de ses 73 concurrentes "étaient extrêmement entraînées". Pour preuve, la gagnante Miss Mexico avait déjà été sacrée première dauphine de Miss Monde en 2017. Amandine Petit, elle, n’est Miss France que depuis cinq mois. 

"Pas du tout déçue" avec le recul, la Française loue "une aventure hors du commun" rendue encore plus particulière par la crise sanitaire. De la Floride, elle n’a pas vu grand-chose si ce n’est les couloirs de l’hôtel où se déroulait l’élection. Isolées pendant les cinq premiers jours, les concurrentes étaient testées régulièrement. La prise de température était, elle, quotidienne. Mais pas de quoi décontenancer certaines candidates, "qui par envie de gagner" ont pu "aller au-delà des limites". "On m’a échangé mes chaussures, je ne sais pas si on me les volées. Des filles se sont fait voler deux-trois choses, un costume a été coupé", nous glisse Amandine Petit, assurant que l’ambiance était en général "plutôt amicale" en coulisses. "Même s’il avait fallu que j’aille nus pieds sur scène, ce n’était pas très grave", s’amuse-t-elle.

Je me suis retrouvée autour de personnes qui parlaient anglais sans cesse alors que le mien n’était vraiment pas de haut niveau- Amandine Petit

De son aventure Miss Univers, elle préfère retenir les fous rires avec sa colocataire Miss Cameroun. Comme quand il a fallu recoudre en pleine nuit le pantalon que la Normande avait troué à cause d’un fer trop chaud. Elle garde aussi précieusement en mémoire son défilé en costume de Marianne, qui lui a permis de se démarquer auprès du jury. "Ce que je voulais, c’était une femme de poigne, libre et déterminée", explique-t-elle. Alors Amandine Petit l’assure, elle revient des États-Unis "plus conquérante que jamais" avec l’envie de porter fort son message : "Mesdames, faites ce que vous avez envie de faire. Prenez les choix qui s’offrent à vous et vivez-les à fond".

"Je suis clairement sortie de ma zone de confort. Je me suis retrouvée autour de personnes qui parlaient anglais sans cesse alors que le mien n’était vraiment pas de haut niveau", détaille-t-elle. Elle raconte qu’elle "utilisait beaucoup de sons et le langage des signes" pour communiquer avec ses camarades. Un bon entraînement pour Miss Monde en fin d’année ? Amandine Petit émet l’hypothèse de céder sa place à une autre Française pour la 70e édition du concours. Mais ne ferme pas la porte à une future participation. "Si je ne le fais pas cette année, je pourrai le faire dans deux ou trois ans", dit-elle. La Normande va désormais s’accorder quelques jours de repos avant de reprendre ses activités de Miss France. 

Lire aussi

Son planning n’est pas encore fixé en raison de la crise sanitaire mais Amandine Petit a déjà en tête des évènements comme Roland-Garros ou le festival de Cannes. Mais surtout la reprise des élections régionales pour désigner les prétendantes à sa succession. Une tournée qui pourrait démarrer dès le mois prochain à Tahiti, comme le veut la tradition. Le retour dans son village natal de Bourgébus n’est pour l’instant pas à l’ordre du jour. "J’aimerais bien qu’il soit pour demain. Même si on est déconfiné, on attendra parce qu’on sait très bien qu’il y aura beaucoup de monde. Mais on ne peut pas se permettre de rassembler autant de personnes", reconnaît-elle. L’idée n’étant pas de créer la même polémique que celle suscitée par sa visite dans un centre commercial bondé de Lorraine en janvier. "L’objectif, c’est de rester proche des gens sans mettre leur santé en péril", sourit la jeune femme qui "a hâte" de retrouver les siens. Le rendez-vous est pris. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

30 départements en vigilance orange aux orages, le Rhône toujours en alerte canicule

Disparition de Delphine Jubillar : les gardes à vue du mari Cédric et de ses deux proches prolongées

Disparition de Delphine Jubillar : ce qui a décidé les enquêteurs à placer son mari Cédric en garde à vue

AstraZeneca annonce que son traitement anti-Covid est inefficace

VIDEO - Sortie hors de l'ISS de Thomas Pesquet : tout ne s'est pas passé comme prévu

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.