Le couturier Pierre Cardin est mort à l’âge de 98 ans

Le couturier Pierre Cardin est mort à l’âge de 98 ans

DISPARITION - Légende de la mode, Pierre Cardin est décédé ce lundi à Neuilly, annonce sa famille. Il avait 98 ans.

Ses créations futuristes avaient révolutionné la mode dans les années 1960. Le couturier français d’origine italienne Pierre Cardin est décédé ce lundi à l’âge de 98 ans, à l'hôpital américain de Neuilly, près de Paris.

"Jour de grande tristesse pour toute notre famille, Pierre Cardin n’est plus. Le grand couturier qu’il fut, a traversé le siècle, laissant à la France et au monde un héritage artistique unique dans la mode mais pas seulement", écrit sa famille dans un communiqué.

"Nous sommes tous fiers de son ambition tenace et de l'audace dont il a fait preuve tout au long de sa vie. Homme moderne aux multiples talents et à l'énergie inépuisable, il s’est inscrit très tôt dans les flux de la mondialisation des biens et des échanges", selon le texte.

Un homme d'affaires avisé

Né à Sant'Andrea di Barbarana, près de Trévise, Pietro Costante Cardin est le fils d'agriculteurs italiens qui émigrent en France dans les années 1920, après la Première guerre mondiale. Après avoir appris son métier chez un tailleur à Saint-Etienne, il monte à Paris. En 1946, il devient Premier tailleur de la maison Dior à sa création. Il la quitte trois ans plus tard pour créer sa propre maison. Son style novateur détonne, tout comme sa volonté de développer une marque de prêt-à-porter en parallèle de son travail de Haute-Couture, ce qui était mal vu à l'époque.

Pierre Cardin connaît le succès dès le début grâce à ses robes bulles. Il est également le premier à créer une collection pour les hommes. Matières innovantes, formes géométriques, il puise son inspiration dans l'Op Art et dans la conquête spatiale, qui le fascine et lui inspire des combinaisons qui préfigurent la monde unisexe actuelle. En 2019, le Brooklyn Museum de New York lui avait consacré sa première rétrospective depuis 30 ans...

Pierre Cardin était également un homme d'affaires avisé. En 1959, il réalise une collection de prêt-à-porter luxueux pour le Printemps, cassant encore les codes de la mode élitiste. Au fil des années, il se développe à l'étranger grâce à un système de franchises, présentes encore aujourd'hui dans plus de 100 pays.

Le couturier, dont les costumes sans col ont inspiré ceux des Beatles, était aussi un homme de culture et mécène, investi dans le théâtre, la danse et la musique, avec l'Espace Cardin à Paris, et le festival d'art lyrique et de théâtre de Lacoste, dans le Lubéron. Touche-à-tout, il s'était également lancé dans la création de meubles ainsi que l'hôtellerie et la restauration avec Maxim's.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 30.789 Français toujours hospitalisés, 5.893 patients en réanimation

SEPT À HUIT - Toujours remonté contre son époque, Gérard Lanvin met ses maux en chanson

Mia retrouvée saine et sauve : le récit de son enlèvement conçu comme "une opération militaire"

L'image de la cérémonie : la reine Elizabeth II se recueille devant le cercueil de son mari Philip

Covid-19 : la Guadeloupe serre la vis face à une recrudescence du nombre de cas

Lire et commenter