"Notre couple avec Charlène n’est pas en danger" : le prince Albert rassure dans "Paris Match"

"Notre couple avec Charlène n’est pas en danger" : le prince Albert rassure dans "Paris Match"

COMMUNICATION AIGUISÉE – Interrogé dans l’hebdomadaire cette semaine, le prince monégasque a répété ce qu’il avait déjà déclaré dans la presse américaine. Si son épouse se soigne "à l’étranger", c’est uniquement à cause d’un "épuisement général, physique et moral". Et rien d’autre.

Il a reconnu qu’ils auraient "peut-être dû faire différemment" en termes de communication. Alors depuis plusieurs semaines, le prince Albert a préféré prendre les devants et opté pour une prise de parole plus régulière dans les médias. Il s’est déjà fait entendre dans Monaco Matin, dans Point de Vue, chez les Américains de People.

Le voilà désormais dans les colonnes de Paris Match, dont il fait la couverture cette semaine. L’entretien, réalisé par Stéphane Bern à la veille de la fête nationale monégasque du 19 novembre, évoque la vie de la principauté en ces temps de pandémie. Mais donne surtout des nouvelles de Charlène.

Toute l'info sur

Charlène de Monaco, un état de santé inquiétant

À peine de retour sur le Rocher après huit mois d’absence, la princesse a refait ses valises en direction d’un centre spécialisé. Charlène se trouve actuellement "à l’étranger" pour "une retraite thérapeutique qui va lui permettre de se rétablir définitivement". "Elle était vraiment épuisée. Un épuisement général, physique et moral", martèle le prince Albert, répétant ce qu’il avait déjà dit la semaine dernière. "Elle ne souffre d’aucune maladie grave ou incurable. Ce n’est pas davantage un problème de couple. Notre couple n’est absolument pas en danger, je veux être clair sur ce point. C’est vraiment la conséquence de toutes les opérations qu’elle a subies ces derniers mois", insiste-t-il.

Leurs jumeaux de 6 ans sont scolarisés au palais jusqu'à ce que la situation "évolue favorablement"

Pendant son séjour en Afrique du Sud, Charlène a subi deux interventions sous anesthésie générale qui l’ont empêchée de prendre l’avion. "Là aussi, je dois rétablir la vérité : il n’y a eu aucune opération de chirurgie esthétique, c’étaient uniquement des problèmes dentaires, de cloison nasale et de sinus…, souligne le prince Albert. Je ne veux pas trahir le secret médical mais seule la sphère ORL était concernée. Comme cela ne satisfait pas les médias, chacun y est allé de sa petite théorie et de son petit commentaire".

La longue absence de Charlène a donné naissance aux rumeurs les plus folles, de l’état de ses relations avec son époux à sa volonté de s’installer définitivement en Afrique du Sud. "Elle a besoin de calme, de repos, de tranquillité et d’apaisement. Il faut que tout le monde comprenne cela. Je le dis gentiment : laissez-la tranquille, laissez-nous tranquilles pendant quelques temps", déclare-t-il, rappelant que sa famille restait "sa priorité". À commencer par ses enfants, Jacques et Gabriella.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Paris Match (@parismatch_magazine)

Ses jumeaux "comprennent que leur maman a besoin de se reposer pour mieux les retrouver". "Ils la soutiennent dans sa convalescence en lui envoyant beaucoup d’amour. Ils savent aussi qu’ils auront très prochainement des messages d’elle et que nous irons la voir dès que ce sera possible", assure le prince Albert qui raconte que le quotidien des enfants a été chamboulé. C'est désormais au palais que les petits princes sont scolarisés. "Ils avaient fait leur rentrée dans leur établissement scolaire à François-d’Assise-Nicolas-Barré sur le Rocher, où ils seraient allés si la situation était normale. Nous leur avons, depuis, aménagé une petite classe délocalisée", détaille leur père.

Lire aussi

Jacques et Gabriella ne sont pas seuls dans cette classe un peu particulière. "Quatre de leurs camarades, deux garçons et deux filles, les y ont rejoints avec les mêmes maîtresses et enseignants que s’ils étaient dans leur institution", poursuit le prince Albert, affirmant que cette décision avait été prise avec Charlène "lorsque nous avons compris que la situation allait perdurer". "Dès que nous jugerons que la situation évolue favorablement, ils seront à nouveau scolarisés de façon normale", révèle le prince Albert qui pourrait bien célébrer sans son épouse les 7 ans de leurs enfants le 10 décembre prochain.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pass vaccinal : ce que change le projet de loi adopté par le Parlement

INFO TF1-LCI - Affaire Jubillar : de nouvelles fouilles lancées près du domicile du couple

Covid-19 : à peine adopté, le pass vaccinal déjà obsolète face à Omicron ?

Marseille : séquestrée et violée, une adolescente de 14 ans localisée grâce à ses messageries Instagram et Snapchat

EN DIRECT - Covid-19 : 298 décès en 24h, le nombre de cas en hausse

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.