Mort de Faustine Nogherotto, l'ex-candidate de la "Star Ac" a eu recours au suicide assisté

Faustine Nogherotto lors de son passage dans "N'oubliez pas les paroles" sur France 2.

TRISTESSE - Décédée le 29 janvier dernier, la jeune femme qui souffrait d'une encéphalomyélite myalgique a décidé de mettre un terme à ses souffrances à l'âge de 31 ans.

Elle n'en pouvait plus de souffrir. Le 29 janvier dernier, on apprenait le décès de Faustine Nogherotto, l'ancienne candidate de la saison 6 de la "Star Academy". Âgée de 31 ans, la jeune chanteuse souffrait de deux pathologies très invalidantes :  l'encéphalomyélite myalgique (EM), aussi appelée syndrome de fatigue chronique, et le syndrome de Gougerot-Sjögren. 

"Je souffre le martyre, mais il n'existe aucun traitement pour ces pathologies. Je suis en permanence dans un état d'épuisement extrême. Ni le repos, ni le sommeil ne me permettent de récupérer. La migraine et les douleurs articulaires et musculaires ne me quittent pas. La maladie m'a volé mon corps et, pour le moment, ma carrière. Certes, on n'en meurt pas, mais franchement, ce n'est pas vivable", expliquait la jeune femme en 2015 au magazine Closer.

Lire aussi

"Rien qu'en France, nous sommes 150.000 à souffrir du syndrome de fatigue chronique. Il y a urgence, il faut que la recherche se bouge. De mon côté, j'aimerais aider à récolter des fonds, à informer. Il s'agit d'une maladie bien réelle. Contrairement à ce que pensent certaines personnes, ce n'est pas le fruit de l'imagination des gens qui en souffrent. Il est temps que la médecine et la société reconnaissent notre calvaire", poursuivait-elle.

Son dossier de demande de suicide assisté était monté depuis deux ans- Chantal Somm

On en sait plus aujourd'hui sur les circonstances de sa disparition. Dans une interview accordée à TV Mag, Chantal Somm, la fondatrice de l'association Millions Missing France, a confirmé que Faustine Nogheretto avait eu recours au suicide assisté. "Son dossier de demande de suicide assisté était monté depuis deux ans et c'est l'aggravation de son état de ces derniers mois qui a permis son acceptation dans ce programme d'aide", a révélé Chantal Somm à la tête de cette association qui aide les malades et se bat pour que cette maladie soit considérée comme il se doit en France. 

"Faustine pensait au suicide comme tous les gens atteints par l’EM dans un état sévère. Ces demandes de suicide assisté sont donc très fréquentes, mais les malades ne sont acceptés ni en Suisse, ni en Belgique parce que l'EM, en soi, n'est pas mortelle", précise Chantal Somm qui explique que la jeune femme souffrait le martyre et était sous morphine les derniers temps. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 250.000 doses de vaccin injectées en 24 heures, l'accélération se confirme

Vaccination des soignants : comment expliquer les disparités entre professions ?

Affaire des "écoutes" : après Nicolas Sarkozy, le Parquet national financier fait appel de la décision

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Meghan et Harry chez Oprah : l'interview qui a fait basculer la famille royale dans un mauvais soap

Lire et commenter