Décès de l'acteur Yves Rénier : de Muriel Robin à Jean-Luc Reichmann, ses amis lui rendent hommage

Décès de l'acteur Yves Rénier : de Muriel Robin à Jean-Luc Reichmann, ses amis lui rendent hommage

TÉMOIGNAGES - La disparition d'Yves Rénier, figure si familière du petit écran, a suscité beaucoup d'émotion, à commencer chez ceux qui l'ont côtoyé, que ce soit devant ou derrière la caméra.

Inoubliable interprète du "Commissaire Moulin" pendant plus de 25 ans sur TF1, Yves Rénier est décédé dans la nuit de vendredi à samedi, à l'âge de 78 ans. Pour de nombreux artistes, c'était une figure tutélaire. Un mentor même pour l'acteur Olivier Marchal. "Outre le pote que c'était, c'est la première personne qui m'a ouvert la porte dans ce milieu. C'était le premier qui a acheté un de mes scénarios. C'est un mec assez impressionnant", confie-t-il, ému.

Toute l'info sur

Le WE

Il était très sensible aux histoires vraies.- Muriel Robin

Yves Rénier avait notamment dirigé Olivier Marchal il y a trois ans, dans son film consacré à Jacqueline Sauvage. L'histoire de cette femme qui tua son mari après avoir subi ses coups pendant des années. C'est Muriel Robin qui tenait le rôle-titre, elle se souvient : "Il était très sensible aux histoires vraies. Il voulait absolument traiter ce sujet donc ça m'a touché. Je le remercie de m'avoir choisie, ça a changé des choses dans ma vie", raconte-t-elle.

Autre hommage, celui de l'actrice Mathilde Seigner. Son amie dans la vie l'évoque avec pudeur. "C'était un personnage, point", lance-t-elle tout de go. "Il était un tantinet provocateur comme moi. Ça pouvait être mon frère, quelqu'un de ma famille. Je ne sais pas quoi retenir, je l'aimais infiniment et il va me manquer", reconnaît-elle.

Lire aussi

Mardi 20 avril, Yves Rénier était sur notre antenne, invité spécial du jeu "Les 12 coups de midi". Tandis que jeudi, il s'illustrait dans la série Léo Matteï. À chaque fois, aux côtés du même homme, son compère Jean-Luc Reichmann. "Pour ce dernier épisode qui se passait dans une secte, je lui ai proposé de jouer un gourou, il a ri et il m'a dit : 'ok, je veux bien être ton grand gourou'", confie-t-il. Et de poursuivre, la gorge nouée : "Ce qui va me manquer de lui, c'est son regard malicieux, tout le temps et son œil bleu. Et sa voix", conclut-il.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Proche-Orient : Biden exprime son soutien au cessez-le-feu auprès de Netanyahu

EN DIRECT - Covid-19 : l'Inde enregistre sa journée la plus meurtrière depuis le début de la pandémie

Gérald Darmanin s'invite à la manifestation des policiers devant l'Assemblée le 19 mai

La Commission européenne préconise-t-elle réellement de fixer la retraite à 70 ans ?

Carte bancaire : vos achats en ligne de plus de 30 euros désormais soumis à l'authentification forte

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.