Naissance de Lilibet Diana, la fille de Meghan et Harry : le prénom de la réconciliation ?

Le deuxième enfant de Meghan et Harry se prénomme Lilibet Diana. Le couple, en rupture avec la famille royale depuis plus d'un an, fait-il un geste de réconciliation ?

AFFAIRE DE FAMILLE – En choisissant d’honorer la reine Elizabeth II et la princesse Diana au moment de nommer leur deuxième enfant, la duchesse et le duc de Sussex semblent faire un pas vers les Windsor avec qui la rupture a été quelque peu brutale l’an dernier.

Rien de mieux qu’une bonne nouvelle pour apaiser les tensions. La naissance de la petite Lilibet Diana, qui sera appelée au quotidien Lili, a réuni la famille royale britannique malgré l’océan qui les sépare. C’est dans un hôpital de Santa Barbara, à près de 9000 km de Londres où a vu le jour son aîné Archie, qu’est née la fille de Meghan et du prince Harry vendredi 4 juin. 

Un heureux évènement annoncé deux jours plus tard par ses célèbres parents. "Elle est plus que ce qu’on n’aurait jamais pu imaginer", écrivent-ils dans un communiqué. Elizabeth II, 95 ans, s’est dit "ravie" de la naissance de son 11e arrière-petit-enfant. 

Le surnom de la reine depuis l'enfance

Sur les réseaux sociaux de Clarence House, le prince Charles et Camilla ont souhaité à la nouvelle famille "beaucoup de bonheur". Le prince William et Kate, qui ont aussi eu une pensée pour la reine et la princesse de Galles en prénommant leur fille Charlotte Elizabeth Diana, ont eux salué "l’heureuse nouvelle" sur leur compte Instagram. Et si cette arrivée faisait office de nouveau départ chez les Windsor après un an de brouilles et de règlements de compte à la télévision ?

La duchesse et le duc de Sussex ont précisé que leur fille portait un prénom hommage à Elizabeth II, dont le surnom est Lilibet depuis l’enfance. "Lilibet est ma fierté, Margaret est ma joie", avait déclaré une fois le roi George VI à propos de ses filles. Il se murmure que le prince Philip était le seul à encore appeler la reine Lilibet. C’est d’ailleurs ainsi que la souveraine a signé une note manuscrite placée sur le cercueil de son époux le jour de ses funérailles le 17 avril dernier. Alors transmettre ce prénom à la nouvelle génération de Windsor n’a forcément rien d’anodin. Difficile ne pas y voir une main tendue, un moyen de rappeler que malgré leurs différends, Harry et Meghan font plus que jamais partie de la famille royale britannique. Archie et Lili, qui pourraient hériter des titres de prince et princesse dès que Charles sera roi – si la monarchie ne se réforme pas d’ici là -, sont désormais 7e et 8e dans l’ordre de succession au trône. 

Meghan et Harry ont à plusieurs reprises martelé qu’ils n’avaient pas été soutenus par la famille royale dans leur combat face à la presse. Oprah Winfrey a recueilli les confessions du couple qui n’a retenu aucun coup, évoquant le racisme subi par l’ex-actrice, ses pensées suicidaires et le manque d’empathie des Windsor. D’abord dans une interview exclusive, puis dans une série documentaire pour AppleTV+ The Me You Can’t See dans laquelle le prince Charles en prend pour son grade. Un programme diffusé après des retrouvailles déjà tendues lors des funérailles du duc d'Edimbourg. "Quand j'étais plus jeune, mon père nous disait, à William et moi : ça a été comme ça pour moi, donc ce sera la même chose pour vous", y raconte Harry au sujet de l'agressivité des tabloïds britanniques. "Ça n'a aucun sens. Ce n'est pas parce que vous avez souffert que vos enfants doivent souffrir aussi. Ça devrait même être le contraire. (...) Faites tout ce que vous pouvez pour transformer en quelque chose de positif les mauvaises expériences que vous avez vécues", ajoute-t-il.

Lire aussi

C'est sans aucun doute pour ça que le prince Harry se montre si protecteur envers sa progéniture. Les rares fois où le public a vu Archie se comptent sur les doigts d'une main et il devrait en être de même pour Lili. Aucune photo du nourrisson ne devrait être partagée à la presse. Mais on imagine que les Windsor en ont déjà reçu plusieurs, Harry et Meghan ayant pris pour habitude ces derniers mois d'échanger régulièrement avec la reine sur Zoom. 

En vidéo

LCI PLAY - Le plaidoyer de Meghan pour l'avenir de sa fille à naître au Vax Live

Pour vivre heureux, vivons cachés. Mais certainement pas coupés de ses proches. Harry est ainsi attendu à Londres dès le 1er juillet pour inaugurer avec son frère William une statue de leur défunte mère, qui aurait fêté ses 60 ans ce jour-là. L'occasion idéale pour observer l'impact de l'arrivée de Lili sur les relations du clan.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

40% des nouveaux contaminés sont vaccinés en Israël : des failles dans le Pfizer ?

John McAfee, créateur de l'antivirus du même nom, s'est suicidé dans sa prison en Espagne

Disparition de Lucas Tronche, 15 ans, en 2015 : des ossements et un sac retrouvés

VIDÉO - Les terribles images de l'effondrement d'un immeuble en Floride

"Mon père devrait être en prison" : l’audition de Britney Spears en 5 déclarations chocs

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.