Nancy Cunard, united colors of Africa

Nancy Cunard, united colors of Africa

CULTURE
DirectLCI
EXPOSITION – Le musée du Quai Branly, à Paris, propose de découvrir Nancy Cunard. Poète, journaliste, militante politique des années 1920, elle consacra sa vie à lutter contre le racisme et le colonialisme avec la publication de ''Negro Anthology''.

A la rencontre d'une femme exceptionnelle. Voilà ce que propose le musée du Quai Branly à travers la belle exposition consacrée à Nancy Cunard. Poète, journaliste, militante politique, collectionneuse d'art non-occidental... elle est une des figures de proue de la femme moderne des années 1920. Née en Grande-Bretagne en 1896, cette riche héritière a passé une grande partie de sa vie en France.

En 1926, celle qui est devenue l'amante de Louis Aragon se lance dans une collection de bracelets africains en ivoire. Si l'ensemble s'est volatilisé lors de la seconde Guerre Mondiale, on peut ici en avoir un aperçu grâce à la présentation de plusieurs bijoux et à de nombreuses photos. Sur ces clichés, dont certains sont signés Man Ray, Nancy Cunard pose en robe, coupe très courte comme il se doit à l'époque, et richement ornée. A chacun de ses bras, elle glisse quatre à cinq très larges bracelets, instaurant une nouvelle mode qui ne dépareillerait pas sur un podium aujourd'hui.

Un ouvrage anti-colonialiste

Passé le côté mondain, le visiteur entre dans le cœur du sujet avec un espace consacré à Hours Press, la maison d'édition qu'elle a fondée, mais surtout avec la découverte de ''Negro Anthology''. Publié en 1934, ce livre de 855 pages est une gigantesque enquête à laquelle 155 auteurs de toutes nationalités ont collaboré. Sociologie, histoire, art, photo... l'ouvrage s'attache à présenter et à défendre les cultures et les identités noires en Afrique et en Amérique. Pour cette farouche anti-colonialiste, il s'agissait aussi de ''démontrer que le préjugé racial ne repose sur aucune justification'', selon les termes de Raymond Michelet, un de ses collaborateurs.

Au fil des pages, on y trouve, par exemple, une carte ethnographique du nègre africain, un reportage à Harlem, un article sur le racisme à Cuba ou des photos montrant l'humiliation d'un prisonnier noir en Georgie. A travers de nombreuses images et des explications fournies, cette exposition très didactique permet de se familiariser avec cette publication engagée, méconnue du grand public, et à la portée universelle.

''L'Atlantique noir de Nancy Cunard'' jusqu'au 18 mai au musée du Quai Branly, Paris VIIe. Infos : www.quaibranly.fr ou 01 56 61 70 00. Tarifs : 7 et 9 euros.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter