Mort de l’acteur Ned Beatty, second rôle marquant du cinéma américain

Mort de l’acteur Ned Beatty, second rôle marquant du cinéma américain

DISPARITION - Au générique de nombreux classiques du cinéma américain depuis ses débuts dans "Délivrance", en 1973, l’acteur américain Ned Beatty est décédé à l’âge de 83 ans.

C’était une figure incontournable du cinéma américain dans les années 1970 et 1980. L’acteur Ned Beatty est décédé ce dimanche "de causes naturelles entouré de sa famille et de ses proches", a annoncé son agent aux médias anglo-saxons, saluant "un talent légendaire et emblématique ainsi qu’un ami cher, il nous manquera tous." 

Originaire du Kentucky, Ned Beatty avait fait ses débuts sur grand écran en 1973 dans Délivrance, le terrible survival de John Boorman. Il y incarnait avec Burt Reynolds et Jon Voight l’un des quatre hommes d’affaires qui entreprennent de remonter une rivière entre la Caroline du Nord et la Géorgie en canoë lorsqu’ils sont pris à partie par des habitants du coin. Dans ce classique du cinéma de genre, Ned Beatty joue Bobby, violenté par deux hommes dans une scène qui sera censurée dans certains pays.  

Ce film choc lance la carrière de l’acteur qu’on retrouve au générique de Nashville de Robert Altman (1975), Les hommes du président d’Alan Pakula (1976) ou encore dans Superman (1978) avec Christopher Reeves où il incarne Otis, le sbire de Lex Luthorn joué par Gene Hackman. Un personnage qu’il retrouve dans la suite, en 1980.

Nommé aux Oscars pour "Network"

Mais c’est grâce à une apparition aussi brève que fracassante dans Network, le drame de Sidney Lumet sur l’univers de la télévision, que Ned Beatty va décrocher une nomination aux Oscars, en 1977. Présent une seule journée sur le tournage, il incarne Arthur Jensen, le patron d’une chaîne rachetée par des Saoudiens.  

Lors d’un monologue de près de 6 minutes, il intime l’ordre à son animateur vedette de se rallier aux lois du capitalisme, défendant "les dollars", "les cents "et "les forces primitives de la nature". Regardez…

Par la suite Ned Beatty s’illustrera également dans la série télévisée Homicide: Life on the Street puis plus tard en prêtant sa voix à l'ours machiavélique Lotso dans le dessin animé Toy Story 3 des studios Pixar. En 2009, l’acteur figurait également au générique du thriller américain du Français Bertrand Tavernier, Dans la brume électrique. Il avait tenu l’un de ses derniers rôles marquants l’année suivante dans The Killer inside me de Michael Winterbottom, avec Casey Affleck et Jessica Alba. 

Vous aimez le cinéma ? Alors découvrez notre podcast "Le cinéma c'est la vie en mieux !"

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée : 

Sur APPLE PODCAST 

Sur DEEZER 

Sur SPOTIFY

"Le cinéma, c’est la vie en mieux", c'est le podcast qui va vous donner envie de retourner au ciné. Dans chaque épisode, Jérôme Vermelin part à la rencontre des acteurs, des réalisateurs, des producteurs et de tous ceux qui font l’actualité du Septième art. Ils partagent avec lui leur passion du métier. Les films qui leur ont donné envie de sauter le pas. Et leurs petits secrets de tournage...

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : le nombre de patients hospitalisés repasse au-dessus de la barre des 7000

Renvoi du Premier ministre, accusation de "coup d'État", manifestations... Que se passe-t-il en Tunisie ?

Le tableau des médailles des JO de Tokyo : la France 9e, le Japon en tête

EN DIRECT - Covid-19 : nouvelle hausse des patients hospitalisés en France

Covid-19 : face à l'explosion des cas, la Haute-Corse prend de nouvelles mesures restrictives

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.