Nicolas Sarkozy condamné à trois ans de prison : Carla Bruni dénonce "l'acharnement" contre son mari

Nicolas Sarkozy condamné à trois ans de prison : Carla Bruni dénonce "l'acharnement" contre son mari

SOUTIEN – L'épouse de l'ancien président de la République, déclaré coupable de corruption et de trafic d'influence, a apporté son soutien à son mari sur son compte Instagram.

Elle le soutient coûte que coûte. Carla Bruni a réagi à la condamnation de Nicolas Sarkozy, qui a écopé ce lundi de trois ans d'emprisonnement, dont un ferme, pour corruption et trafic d'influence dans l'affaire dite "des écoutes". "Quel acharnement insensé mon amour Nicolas Sarkozy…. Le combat continue, la vérité fera jour", a écrit la chanteuse en légende d'une photo du couple marié depuis février 2008. 

Présent dans la salle, Nicolas Sarkozy était accompagné de son avocate Me Jacqueline Laffont. Carla Bruni, avait préféré attendre le jugement chez elle, lovée contre son chat dans son grand lit, comme le montre une story postée par l'ancienne première Dame sur Instagram dans la matinée. 

Toute l'info sur

Affaire des "écoutes" : Nicolas Sarkozy condamné en première instance

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Carla Bruni (@carlabruniofficial)

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Carla Bruni (@carlabruniofficial)

Soutien indéfectible de son mari, Carla Bruni a toujours publiquement défendu l'homme de sa vie. "Je suis fière de toi mon amour, comme tu es clair, comme tu es droit, comme tu es fort et comment tu restes debout envers et contre tout et dans toute cette boue", déclarait-elle déjà en mars 2018, alors qu'il était mis en examen dans l'enquête sur les soupçons de financements libyens lors de sa campagne victorieuse en 2007. 

Lire aussi

Les proches de l'ancien président jugent disproportionnée la peine à laquelle celui-ci a été condamné. "La sévérité de la peine retenue est absolument disproportionnée et révélatrice de l’acharnement judiciaire d’une institution déjà très contestée", a notamment souligné le président du groupe LR, Christian Jacob, qui a tenu à faire part de son "soutien indéfectible" à Nicolas Sarkozy. 

Sur le même sujet

Lire et commenter