"Nous ne sommes pas une organisation raciste" : les membres des Golden Globes contre-attaquent

"Nous ne sommes pas une organisation raciste" : les membres des Golden Globes contre-attaquent

POLÉMIQUE – Taxée de racisme, de sexisme et de corruption, la direction des Golden Globes est lâchée de toutes parts, la chaîne NBC ayant décidé de ne pas retransmettre la cérémonie l’an prochain. Dans les colonnes de "Variety", plusieurs de ses membres dénoncent "l’hypocrisie" de leurs accusateurs. Sans mea culpa, bien au contraire...

Ça chauffe à Hollywood ! Après 77 ans d’existence, la cérémonie des Golden Globes pourrait être contrainte de tirer sa révérence. La Hollywood Foreign Press Association (HPA), l’association de correspondants de la presse étrangère qui l’organise sans discontinuer depuis 1944, est dans le viseur de l’industrie cinématographique depuis la parution fin février d’une enquête du Los Angeles Times. On y apprenait, entre autres, qu’aucun journaliste noir ne figurait parmi ses 87 membres et que des soupçons de corruption récurrents planaient sur les méthodes de nominations des films et des talents. 

Malgré l’annonce d’une réforme visant à renforcer la diversité et la transparence, des plateformes comme Netflix et Amazon et des stars comme Scarlett Johansson et Mark Ruffalo ont appelé au boycott de la cérémonie. Et alors que Tom Cruise a décidé de renvoyer les trois statuettes glanées au fil de sa carrière, la chaîne NBC a annoncé lundi sa décision de ne pas diffuser la cérémonie l’an prochain, alors qu’elle s’était réengagée en 2018 à hauteur de 60 millions de dollars par an pendant huit ans. Cette grande soirée, qui préfigure bien souvent le résultat des Oscars, a-t-elle fait long feu ? 

Victimes du "politiquement correct" ?

Du côté de la HPA, on cherche activement une sortie de crise. Et si Variety révèle que ses membres ont reçu l’ordre de ne pas parler à la presse, plusieurs d’entre eux ont décidé de passer outre et de s’exprimer, avec des propos limites, sur le site du magazine. Interrogé sur l’absence de journalistes noirs, un membre anonyme de l’association assure que l’information est publique depuis 2013. Et que personne, jusqu’ici, ne s’en était offusqué. "Ils nous connaissent depuis 30, 40, parfois 50 ans. En quoi est-ce une surprise ?"

"Peut-être que nous sommes trop centrés sur nous-même, et que nous ne réfléchissons pas assez au climat politiquement correct dans ce pays", poursuit ce membre de la HPA, une association composée pour la majorité de correspondants de la presse européenne à Hollywood, pour certains à la retraite. "Nous ne sommes pas une organisation raciste. C’est ce pays qui est raciste. Nous montrer du doigt maintenant en disant : ‘vous devriez avoir 13% de membres noirs, c’est ridicule !"

Nous n'avons pas de gens qui ont la peau noire pour une simple raison : personne ne s'est proposé- Judy Solomon, l'ex-présidente des Golden Globes

Présidente des Golden Globes dans les années 1980, la journaliste israélienne Judy Solomon, 89 ans, parle, elle, à visage découvert et accuse la presse de "sauter sur la HPA et d'y prendre plaisir", sans lui laisser le temps de se réformer. Au sujet de la diversité des membres, elle explique, à sa façon : "nous avons des Chinois, nous avons des Japonais (...) Mais nous n'avons pas de gens qui ont la peau noire pour une simple raison : personne ne s'est proposé"

Lire aussi

Les membres de la HPA dénoncent par ailleurs "l’hypocrisie" de leurs accusateurs, et notamment de la centaine d’agences de relations presse qui ont décidé de s’en prendre à eux, soulignant qu’ils ne sont pas forcément irréprochables en matière de diversité dans leurs effectifs. Dans Variety, ces mêmes agences affirment qu’elles demandent à la direction des Golden Globes de se réformer depuis des années, en vain.

"La HPA essaie clairement de se détourner du vrai problème et de sa responsabilité", regrette Jackie Bazan, la patronne de l’agence BazanPR & BazanEd. "Mais rien ne peut défendre les décennies de racisme systémique, de sexisme, de dénigrement et d’homophobie que cette organisation a autorisé pendant trop longtemps", ajoute-t-elle, estimant que les Golden Globes ont "fait et défait des carrières" tout en "collectant des millions de dollars". Ambiance…

Vous aimez le cinéma ? Alors découvrez notre podcast "Le cinéma c'est la vie en mieux !"

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée : 

Sur APPLE PODCAST 

Sur DEEZER 

Sur SPOTIFY

"Le cinéma, c’est la vie en mieux", c'est le podcast qui va vous donner envie de retourner au ciné. Dans chaque épisode, Jérôme Vermelin part à la rencontre des acteurs, des réalisateurs, des producteurs et de tous ceux qui font l’actualité du Septième art. Ils partagent avec lui leur passion du métier. Les films qui leur ont donné envie de sauter le pas. Et leurs petits secrets de tournage...

Sur le même sujet

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.