"On avance" : Britney Spears désormais autorisée à choisir son avocat

LCI PLAY - "Je ne suis l'esclave de personne" : Britney Spears se rebelle au tribunal

REBONDISSEMENT - La star de 39 ans réclame la levée de la tutelle qui régit sa vie depuis treize ans. Entendue une nouvelle fois ce mercredi 14 juillet par un tribunal de Los Angeles, elle s'est vu accorder le droit de choisir son avocat.

Faire la roue dans l’herbe et un tour à cheval : c’est la manière, filmée et postée sur Instagram, que Britney Spears a choisi pour célébrer ce qui a des airs de première victoire dans le combat judiciaire engagé par la chanteuse pour obtenir la fin de sa tutelle. Ce mercredi 14 juillet, une juge de Los Angeles a autorisé la star à désigner son propre avocat, ce qu’elle n’était pas en capacité de faire jusqu’à présent.

Son précédent avocat, Samuel Ingham, lui avait été attribué en 2007 après qu’elle eut attaqué un paparazzi. Il a lui-même demandé à être démis de ses fonctions, tout comme la société de gestion financière qui devait assurer le contrôle conjoint de sa fortune. Il est remplacé auprès de la chanteuse par Mathew Rosengart, qui représente déjà Sean Penn ou Steven Spielberg.

"Tutelle abusive"

Depuis treize ans et une dépression très médiatisée à l’époque, l’icône de la pop est privée de la majeure partie de son autonomie. Les strictes conditions de sa tutelle impliquent que la plupart des décisions la concernant sont notamment prises par son père, avec qui la chanteuse de 39 ans entretient des relations difficiles. Une mesure qu’elle cherche à présent à faire lever, son nouvel avocat ayant annoncé qu’il comptait déposer "dès que possible" une requête afin que Jamie ne dispose plus de contrôle sur ses biens.

Lire aussi

Britney Spears était elle-même entendue par téléphone ce mercredi. Elle a indiqué souhaiter une "enquête" contre son père ou une "ordonnance de protection", avant de supplier le tribunal de mettre un terme à cette "tutelle abusive". En juin, l’interprète de "… Baby One More Time" s’était déjà dite "traumatisée" et "déprimée" par un régime qui l’empêche de décider de ses relations et ses biens – jusqu’à avoir un enfant en lui imposant le port d’un stérilet.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Britney Spears (@britneyspears)

Cette prise de parole, inédite, avait déclenché une vague de soutien de la part de membres de sa famille, mais aussi de personnalités de la pop comme son ex-compagnon Justin Timberlake, Christina Aguilera ou Madonna. Ce mercredi, les fans ont de nouveau manifesté dans plusieurs villes américaines, armés de pancartes #FreeBritney (soit #LibérezBritney). Un hashtag que la principale intéressée a repris à son compte sur ses propres réseaux sociaux.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : quelles sont les trois contre-indications à la vaccination ?

"Nous sommes passés de Socrate à Francis Lalanne" : le discours cinglant d'un sénateur contre les anti-vaccins

VIDÉO - Belgique : nouvelles inondations massives après un orage diluvien

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 25.000 nouveaux cas en 24h, 22 décès enregistrés

Variant Delta : où se contamine-t-on le plus ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.