Pamela Anderson pousse un coup de gueule contre l'industrie du porno

CULTURE
PAS CONTENTE – Pamela Anderson a peut-être fait beaucoup de bruit avec sa sex-tape dans les années 90, mais cela ne veut pas dire pour autant qu'elle cautionne la pornographie. Dans une tribune, elle dénonce "un danger sociétal d'une gravité sans précédent".

Dans les années 90, Pamela Anderson était un véritable sex-symbol. De son rôle dans Alerte à Malibu à ses photos et sa vidéo particulièrement osées, la star était (et est toujours) connue pour son côté diablement sexy. Mais aujourd'hui, à 49 ans, l'actrice semble prête à prendre un nouveau virage. Plus chaste, cette fois-ci.


Au côté du rabbin orthodoxe Shmuley Boteach, elle a co-signé une tribune dans les colonnes du Wall Street Journal, dans laquelle elle part en croisade contre l'industrie du X. Ensemble, ils dénoncent les effets néfastes du libre accès à la pornographie sur les internautes, et en particulier les plus jeunes, arguant que ces vidéos entraînent une "dégradation de leurs âmes".

Le porno, ennemi d'une vie intime épanouie ?

Dans cette tribune, Pamela Anderson déclare notamment : "Nous devons cultiver chez nous-mêmes et chez nos enfants l'idée que le porno est réservé aux losers." Elle s'appuie sur des statistiques de la Société américaine de psychologie, qui rapportait récemment qu'entre 50 et 99% des hommes et entre 30 et 86% des femmes qui aiment regarder des films pornos n'étaient pas épanouis dans leur vie intime.


En revanche, elle cible sa tribune sur les hommes plutôt que sur les femmes puisqu'elle affirme : "De nos points de vue respectifs, en tant que rabbin-conseiller et actrice ancienne mannequin pour Playboy, nous avons souvent mis en garde contre les effets destructeurs de la pornographie sur l'âme des hommes, ainsi que sur leur capacité à fonctionner en tant que maris et par extension, en tant que pères."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter