Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

ŒIL POUR ŒIL… – L’acteur canadien se paie la famille royale dans une série de tweets incendiaires, dans lesquels il s'attaque à "l’impudeur d’une institution qui a vécu plus longtemps qu’elle n’aurait dû". "Mon amie Meghan est beaucoup trop bien pour vous", écrit-il.

Il a été l’un des premiers à être mis dans la confidence de l’idylle royale. Invité au mariage de Meghan et Harry à Windsor, Patrick J. Adams a toujours soutenu la jeune femme qui a été sa compagne à l’écran "pendant près de dix ans" dans la série Suits. L’attaquer elle, c’est l’attaquer lui. 

Alors l’acteur canadien n’a pas retenu ses coups quand il s’est agi de la défendre à deux jours de la diffusion d’une interview choc donnée par la duchesse de Sussex et le prince Harry à Oprah Winfrey. Il a laissé libre cours à sa colère sur Twitter, s’en prenant à la belle-famille de son amie.

Toute l'info sur

Meghan et Harry : l'interview qui fait trembler la couronne britannique

"C’est obscène que la famille royale, dont le nouveau membre est actuellement en train de grandir à l’intérieur de Meghan, fasse la promotion et amplifie des accusations de harcèlement contre une femme qui a en gros été forcée de fuir le Royaume-Uni pour protéger sa famille et sa propre santé mentale", écrit-il. Une réponse à l’enquête interne ouverte cette semaine par le palais au sujet d’une plainte pour mauvais traitement déposée il y a deux ans par d’anciens assistants de la duchesse.

Trouvez quelqu’un d’autre à sermonner, tancer et tourmenter- Patrick J. Adams à la famille royale britannique

Patrick J. Adams dresse le portrait d’une femme "enthousiaste, gentille, coopérative, généreuse et joyeuse" qui n’a pas changé avec la célébrité. L’interprète de Mike Ross loue chez sa Rachel Zane "une femme puissante avec un sens profond de la moralité et une farouche éthique de travail". "Elle n’a jamais eu peur de parler, d’être entendue et de se défendre", poursuit-il, ajoutant qu’il l’a " le reste du monde, regardée traverser ces dernières années avec stupéfaction". Il rappelle que Meghan Markle est "tombée amoureuse, a déménagé dans un autre pays, est devenue connue sur toute la planète et a commencé le difficile travail qui consiste à essayer de trouver sa place dans une dynamique familiale qui peut au mieux être décrite comme compliquée, au pire de toute évidence archaïque et toxique".

Lire aussi

La star de Suits dit avoir été rendue malade par "la méchanceté raciste, calomnieuse et pourvoyeuse de clics qui a été craché au visage de Meghan par les médias". Il s’insurge aussi contre le fait que cette "chasse" ait continué après la naissance d’Archie en mai 2019. Revenant à la guerre médiatique que se livrent le palais et Meghan depuis plusieurs jours, Patrick J. Adams estime que "ce nouveau chapitre et son timing sont un autre exemple évident de l’impudeur d’une institution qui a vécu plus longtemps qu’elle n’aurait dû, n’a plus aucune crédibilité et est apparemment dépourvue de décence". "Trouvez quelqu’un d’autre à sermonner, tancer et tourmenter. Mon amie Meghan est beaucoup trop bien pour vous", conclut-il. Le message est passé.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : une réunion à l'Élysée pour préparer la réouverture des lieux fermés

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Le plan Alerte enlèvement levé dans les Vosges pour Mia, 8 ans, toujours recherchée

EN DIRECT - Covid-19 : les vols de Guyane toujours autorisés, contrôles renforcés à la frontière brésilienne

Lire et commenter