PHOTOS - Dans les coulisses de Lascaux 4

PHOTOS - Dans les coulisses de Lascaux 4

REPORTAGE - En décembre 2016 ouvrira à Montignac sur Vézère un nouveau Centre dédié à la grotte de Lascaux. Il contiendra une copie de l’intégralité de la grotte - elle n’était que partielle à Lascaux 2 - et des outils multimédia pour mieux comprendre ces peintures vieilles de près de 20 000 ans.

1/7Une des toutes premières photos prises dans Lascaux, le 14 octobre 1940. L’abbé Breuil qui était à l’époque la référence en matière de préhistoire vient authentifier les peintures. En bas on voit assis deux des jeunes inventeurs Marcel Ravidat et Jacques Marsal.

DR

2/7Automne 1940 : Au lendemain de la découverte passé la stupeur on prend des mesures pour protéger la grotte. Un petit camp est dressé devant l’entrée. C’est Marcel Ravidat et Jacques Marsal qui s’improvisent gardiens et encadrent les visites qui se font avec des lampes à acétylène.

DR

3/7Automne 1940 : de gauche à droite l’abbé Breuil, le "pape" de la préhistoire et 3 des jeunes "inventeurs" de Lascaux : Jacques Marsal, Marcel Ravidat et Georges Agniel. Il manque Simon Coencas.

DR

4/71941. La seule photo de Simon Coencas de l’époque. Elle vient du camp de Drancy où il était interné en 1941. Sa famille a été déporté à Auschwitz. Il est un des rares à avoir échappé à la déportation.

DR

5/7Septembre 2016, Christian Barthes, caméraman de TF1 et Michel Izard, grand reporter, dans la copie de Lascaux 4

DR

6/7Septembre 2016, Didier Legendre preneur de son de TF1.

DR

7/7Christian Barthes, caméraman.

DR

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 30.789 Français toujours hospitalisés, 5.893 patients en réanimation

SEPT À HUIT - Toujours remonté contre son époque, Gérard Lanvin met ses maux en chanson

Mia retrouvée saine et sauve : le récit de son enlèvement conçu comme "une opération militaire"

L'image de la cérémonie : la reine Elizabeth II se recueille devant le cercueil de son mari Philip

Covid-19 : la Guadeloupe serre la vis face à une recrudescence du nombre de cas