PHOTOS - Gilbert Peyre, un savant fou, à la Halle Saint-Pierre

PHOTOS - Gilbert Peyre, un savant fou, à la Halle Saint-Pierre

DINGUE - La Halle Saint Pierre, située dans le 18e arrondissement de Paris, propose jusqu’au 26 février une exposition des œuvres de Gilbert Peyre, l’homme qui fait danser, rire et pleurer les machines.

Restez sur vos gardes, vous n’êtes pas à l’abri de recevoir une assiette en pleine tête ou de vous faire écraser par un vélo qui roule tout seul. La rétrospective consacrée à Gilbert Peyre par la Halle Saint Pierre, à Paris, est sans nul doute l’exposition la plus dingue de la rentrée. 

On y découvre les machines souvent drôles, parfois cauchemardesques, mais toujours poétiques de cet artiste qui se définit comme un "électromaniaque". Parmi ces installations surréalistes : un coq à la tête empaillée tourne en rond à la manière d'un 33 tours ; une Joconde ouvre et ferme les yeux en appelant "Leonardo" ; un cerf frigorifié déambule en manteau de fourrure ; un haltérophile en slip léopard soulève des poids ; une poupée désarticulée appelle sa maman.

 Si on a parfois l’impression que les mouvements sont aléatoires ou que tout va se disloquer sous nos yeux, il n’en est rien. Chaque chorégraphie est millimétrée. "Je travaille sur plusieurs machines en même temps sinon je deviens fou à force de réfléchir aux détails", nous raconte Gilbert Peyre qui ne compte pas les heures passées au sein de son atelier d’Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis. 

Ancien soudeur, l’artiste né en 1947 a appris l’électromécanique sur le tard avant de s’initier en autodidacte à la programmation informatique. S’il reconnaît que certaines installations – comme ces boîtes de sardines qui ondulent en rang serré sur fond de cris de baleine – interpellent le spectateur sur l’état du monde, Gilbert Peyre ne revendique aucun discours écologiste ou anti-consommation. "J’aime reproduire des scènes du quotidien comme avec ce vélo qui avance, pleure et continue à rouler, comme le ferait un enfant", raconte-t-il. 

Impossible de ne pas avoir le tournis face à certaine œuvre comme celle baptisée "Cupidon propriétaire de l’immeuble situé sur l’enfer et le paradis". A l’intérieur de cet appartement, une armoire s’agite prête à sortir de ses gonds, un lapin monté sur rails traverse la pièce, un bébé à tête d’écran marche à quatre pattes et Cupidon crache des flammes pendant que des ustensiles de cuisine font un barouf de tous les diables.

On resterait des heures à scruter tous les détails. Malheureusement, l’installation ne fonctionne que quelques minutes toutes les demi-heures sous peine de…  faire sauter les plombs de l’établissement. Exposer Gilbert Peyre n’est décidément pas sans danger. 

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    REVIVEZ - "Danse avec les stars" la finale : c'est Tayc qui l'emporte face à Bilal Hassani !

    VIDÉO - "Vous ne pourrez pas revenir" : le désarroi des voyageurs pris de court par l'arrêt des liaisons Maroc-France

    Variant "Omicron" : "S'il y a un cas en Belgique, il y en a déjà en France"

    Covid-19 : la mortalité liée au virus aux États-Unis cette année remet-elle en cause la vaccination ?

    EN DIRECT - Covid-19 : risque "élevé à très élevé" que le nouveau variant "Omicron" se répande en Europe

    Lire et commenter
    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.