PHOTOS - Miss France 2022 : de l'Alsace à Tahiti, découvrez la Miss de votre région

PHOTOS - Miss France 2022 : de l'Alsace à Tahiti, découvrez la Miss de votre région

COMPTE À REBOURS – La promotion est enfin au complet. Les prétendantes à la succession d’Amandine Petit ont toutes été élues et s'envoleront mi-novembre pour La Réunion avant de rejoindre Caen où une seule sera couronnée Miss France 2022 le 11 décembre prochain.

La tradition a repris ses droits après une année perturbée par la crise sanitaire. Comme si de rien n’était. Le coup d’envoi de Miss France 2022 a été donnée en juin à l’autre bout du monde, à Tahiti, où a été élue la toute première candidate de cette nouvelle promotion. 

Elles seront 29 cette année à tenter de succéder à la Normande Amandine Petit lors d’une grande cérémonie diffusée en direct sur TF1 le 11 décembre depuis le Zénith de Caen. L'ensemble des reines de beauté se retrouveront d'abord à Paris mi-novembre pour la présentation officielle avant de s'envoler pour l'île de La Réunion où se déroulera le voyage de préparation. Elles prendront enfin la direction de la Normandie où les répétitions s'enchaîneront avant le grand soir.

Miss Alsace

Elle veut "ramener la couronne" de Miss France dans sa région natale. La Strasbourgeoise Cécile Wolfrom, 23 ans, a été élue Miss Alsace le 10 octobre. Étudiante en 6e année de pharmacie, il ne lui reste plus qu’à rédiger sa thèse pour conclure son parcours scolaire. Des études qu'elle devra mettre entre parenthèses pendant au moins deux mois, ou plus si elle devient Miss France.

Miss Aquitaine

Elle se rêve ingénieure en physique-chimie. Mais en attendant de finir ses études, c’est un autre titre qu’elle a décroché. Ambre Andrieu, 22 ans, est devenue Miss Aquitaine dimanche 5 septembre à Bordeaux. Une élection à domicile car elle portait déjà l’écharpe de la ville. Son plus grand atout selon elle ? Son optimisme. "On dit souvent que je suis un rayon de soleil et avec l'année qu'on a vécue : je pense que les gens avaient besoin de bonne humeur et de décompresser", a-t-elle déclaré après son sacre, citée par France Bleu

Miss Auvergne

C'était la troisième fois qu'elle se présentait. Anaïs Werestchack a été élue Miss Auvergne le 10 septembre au Puy-en-Velay. Étudiante en médecine, la jeune femme de 24 ans est aujourd'hui interne dans un cabinet à Béziers. "Je ne connaissais cet univers qu’à travers l’élection nationale que je regardais à la télévision en famille, mais j’ai finalement considéré ce concours comme une parenthèse dans ma vie qui, depuis 7 ans, ne tourne qu’autour de la médecine", a confié la demoiselle à 7 jours à Clermont, un média local. 

Miss Bourgogne

Elle succède à Lou-Anne Lorphelin, la sœur de Marine Lorphelin, alias Miss France 2013. Chloé Galissi a été élue Miss Bourgogne le 26 septembre à l'Ogive de Chevigny-Saint-Sauveur. Âgée de 21 ans, la jeune étudiante en deuxième année d'un BTS immobilier a enfin réalisé son rêve. "C'est une fierté énorme, c'est la troisième fois que je me présente à l'élection de Miss Bourgogne. J'ai voulu aller au bout de mon rêve et ce soir ça a porté ses fruits", a-t-elle confié au micro de France Bleu.

Miss Bretagne

Ce sont ses amis qui l'ont poussée à se présenter. Sarah Conan a été élue Miss Bretagne le 19 septembre à Ploemeur, dans le Morbihan. Agée de 22 ans, la jeune femme est actuellement étudiante en marketing et en communication à Rennes. "Je pratique beaucoup de sports nautiques. Je fais du wake, du surf et du paddle. J'habite dans la région la plus propice pour faire ces sports-là. C'est dans l'eau que je me sens le mieux. J'ai envie de partager ma passion avec la France entière", a-t-elle déclaré  au micro de France Bleu.

Miss Centre - Val de Loire

Pour elle, c’est "un honneur et un rêve qui se réalise". Originaire de Malhesherbes dans le Loiret, Jade Lange a été élue Miss Centre - Val de Loire le 24 octobre à Dreux. À tout juste 18 ans, elle est étudiante en licence des sciences et du langage à Orléans et souhaite devenir professeure des écoles.

Miss Champagne-Ardenne

C’est sur les réseaux sociaux qu’elle a été repérée. Léna Massinger, 20 ans, a été élue Miss Champagne-Ardenne le 15 octobre. Originaire de Reims, la jeune femme est étudiante en BTS commerce international. Sa cause de coeur si elle devient Miss France ? Les droits des femmes. Elle entrerait dans l’histoire du concours en cas de victoire le 11 décembre car elle serait la première représentante de sa région à décrocher le titre national.


Miss Corse

Elle assure à Corse-Matin "vivre son aventure comme un film". Originaire de Bastia, Emma Renucci est devenue Miss Corse le 24 juillet à Porticcio. Celle qui se décrit comme passionnée de danse, "rigoureuse, persévérante et travailleuse" vient d’obtenir son bac scientifique avec une mention très bien et étudie à l’université Paris Dauphine depuis la rentrée. Son objectif ? Travailler comme trader. La jeune femme veut aussi sensibiliser aux dangers de la route après avoir perdu l’un de ses amis dans un accident il y a deux ans.

Miss Côte d'Azur

Comme Iris Mittenaere, elle est étudiante en chirurgie-dentaire. Valeria Pavelin a décroché la couronne de Miss Côte d’Azur le 22 octobre. Dans les colonnes de Nice-Matin, la jeune femme de 24 ans se décrit comme "un couteau suisse" qui aime "avoir un point de vue différent sur plein de choses différentes". Ancienne sportive de haut niveau, elle se définit comme "impliquée et studieuse". Et espère bien utiliser son titre régional pour militer contre la maltraitante animale. 

Miss Franche-Comté

Elle a réalisé son rêve de petite fille. Julie Cretin a été élue Miss Franche-Comté le samedi 11 septembre à Dole dans le Jura. Âgée de 21 ans, elle est étudiante en en marketing et communication et est passionnée par les réseaux sociaux. "Je suis tellement fière de moi parce que je suis une personne timide de base et j’ai réussi à atteindre mon objectif !", a confié la jeune femme.

Miss Guadeloupe

La crise sanitaire l’a privée d’une élection en public. Ludivine Edmond a été sacrée Miss Guadeloupe au terme d’une cérémonie à huis clos, diffusée en direct à la télévision vendredi 6 août. Étudiante en comptabilité-gestion, elle se voit bien exercer le métier de gestionnaire de patrimoine. La jeune femme de 20 ans a su séduire le jury et les téléspectateurs par son engagement. "Je milite pour la démocratisation de la beauté noire et l’acceptation de nos différences comme une richesse universelle", a-t-elle déclaré, citée par Guadeloupe La 1ère. Suffisant pour convaincre les Français de faire d’elle la prochaine Miss France, deux ans après Clémence Botino ?

Miss Guyane

Elle a reçu sa couronne des mains de Miss France 2021, qui a fait le voyage jusqu’au continent sud-américain. Mélysa Stéphenson, 19 ans, fera tout pour suivre les traces d’Alicia Aylies, qui avait été élue Miss France 2017. Étudiante en deuxième année de licence de sociologie et en marketing digital, elle est passionnée de mode, de cinéma et du milieu de l'événementiel. Présidente de l'association "La Fabrique à Pépites", dédiée à la jeunesse guyanaise, elle espère sensibiliser le public à l'endométriose, une maladie gynécologique qui concerne une femme sur 10. "C’est un sujet qui me touche et qui m’a handicapée pendant des années", a-t-elle déclaré le soir son élection.

Miss Ile-de-France

Elle est née en 1997, l’année où Miss Ile-de-France a été sacrée Miss France pour la dernière fois. "J’espère que cela me portera chance", a-t-elle déclaré lors de son élection. Déjà Miss Paris, Diane Leyre a été choisie pour représenter la région capitale lors d’une cérémonie qui s’est tenue le 3 octobre à Dammarie-les-Lys. La jeune femme de 24 ans maîtrise aussi bien que l’anglais que l’espagnol, a étudié à Madrid et est agent immobilier. Elle a même créé sa propre ligne de mode qui permet de customiser ses sacs à main.

Miss Languedoc-Roussillon

Ce n’est pas la pandémie, mais la météo qui a bien failli avoir raison de son élection, reportée de 24 heures. Marion Ratié a décroché la couronne de Miss Languedoc-Roussillon, dimanche 1er août. "Ça représente un rêve", a lâché au micro d'Objectif Gard la jeune femme de 20 ans, qui ambitionne de devenir expert-comptable. Repérée lors d’une mission d’hôtesse il y a deux ans, elle a préféré d’attendre d’être prête pour se lancer dans l’aventure. C’est désormais chose faite pour la native de Beaucaire, qui se décrit comme "épicurienne, dynamique et souriante". Des qualités essentielles pour toute reine de beauté qui se respecte.

Miss Limousin

Elle en parle comme d’un "challenge personnel". Julie Bève représentera le Limousin lors de l’élection de Miss France 2022. Élue le 1er octobre à Brive-la-Gaillarde, la jeune femme de 23 ans est originaire de Corrèze. Sur Instagram, elle explique être hôtesse de l’air et titulaire d’une licence de responsable marketing touristique.

Miss Lorraine

Elle réalise comme beaucoup "son rêve de petite fille". Marine Sauvage, 23 ans, a décroché la couronne de Miss Lorraine le 9 octobre après avoir tenté sa chance il y a deux ans. "Miss France représente à mes yeux plus qu’un concours de beauté. C’est un concours de personnalité et d’humanité", a-t-elle déclaré le soir de son élection. La jeune femme, qui se décrit comme "pétillante, passionnée par la vie et l’art sous toutes ses formes", est étudiante en 5e année de pharmacie à Nancy.

Miss Martinique

Elle et la dernière à avoir décroché son billet pour Miss France 2022. Originaire du Lamentin , Floriane Bascou a 19 ans et est devenue Miss Martinique le 24 octobre à l’issue d’une élection repoussée en raison de la crise sanitaire.

Miss Mayotte

Amandine Petit et Sylvie Tellier avaient fait le déplacement sur l’île de l’océan Indien. Anna Ousseni est devenue Miss Mayotte le 6 octobre. Titulaire d’un Bachelor responsable des zones imports exports, la jeune femme de 24 ans est "passionnée par les voyages" et "aspire à ce que Mayotte devienne un territoire moteur en terme de tourisme balnéaire".

Miss Midi-Pyrénées

Elle fête ses 22 ans en septembre. Hannah Friconnet a été élue samedi 4 septembre au château de la Garrigue à Villemur-sur-Tarn en Haute-Garonne. La jeune femme à l’accent chantant est originaire du Tarn et étudie la communication pour se spécialiser dans le digital et l’influence. Passionnée de mode, elle pratique le warrior yoga et adore cuisiner. Sa devise ? "Rien n'est impossible". Pas même d'aller décrocher le titre de Miss France 2022 à Caen à la fin de l'année.

Miss Nord-Pas-de-Calais

Elle a de faux airs d’Iris Mittenaere. Un signe pour la suite de l’aventure ? Donatella Meden, 20 ans, a été élue Miss Nord-Pas-de-Calais le 16 octobre au stade couvert de Liévin. La jeune femme originaire de Lambersat est franco-croate et parle cinq langues. Elle est étudiante en communication, option mode et luxe. Mannequin depuis 5 ans, elle maîtrise l’objectif comme personne. Autant de qualités qui pourrait bien faire d’elle la grande gagnante.

Miss Normandie

Elle a reçu son titre des mains de Miss France 2021. Élue le 23 octobre à Coutances, Youssra Askry succède à Amandine Petit dont elle était la première dauphine l’an dernier lors de l’élection de Miss Normandie. La jeune femme de 24 ans prépare à Rouen un master de STAPS qui "lie le sport et les maladies chroniques".

Miss Nouvelle-Calédonie

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Emmy Chenin (@emmycheninoff)

Sa mère et l’une de ses meilleures amies l’ont poussée à tenter sa chance. Emmy Chenin a été sacrée le 21 août à Nouméa en présence de Miss France 2019 Vaimalama Chaves. La jeune femme de 18 ans, étudiante à l'université de Nouville, est bénévole pour l’association "Le centre d’accueil Les Manguiers" qui vient en aide aux familles en situation de précarité.

Pays de la Loire

Elle n'y croyait pas. Line Carvalho a été élue Miss Pays de la Loire à Château-Gontier-sur-Mayenne. Âgée de 20 ans la jeune femme qui suit des études en classe préparatoire souhaite devenir pilote de ligne. "Que dire à part merci… C’est grâce à vous qu’une expérience incroyable s’ouvre à moi et je n’arrive toujours pas à y croire", a réagi la jeune femme sur son compte Instagram. "Hâte de découvrir avec vous ce qui m'attend dans cette aventure", a-t-elle déclaré.

Miss Picardie

Le numéro 13, qu’elle arborait lors de l’élection régionale le 17 octobre à Beauvais, lui a porté bonheur. Hayate El Gharmaoui représentera la Picardie lors de la prochaine élection de Miss France. Son CV impressionne déjà. À 21 ans seulement, la jeune femme est étudiante en 3e année de Bachelor sport business, pompier volontaire et conseillère municipale à Compiègne. De quoi lui apporter l’expérience nécessaire pour mener campagne en vue du concours du 11 décembre.

Miss Poitou-Charentes

Elle s’était classée première dauphine l’an dernier. Elle est cette fois repartie avec la couronne. Lolita Ferrari a été sacrée Miss Poitou-Charentes vendredi 3 septembre au Futuroscope. Originaire de Tonnay-Charente en Charente-Maritime, "C’était ma dernière chance et j’ai réussi", a commenté sur Instagram la jeune femme de 23 ans qui a déjà lancé sa propre marque de cosmétiques selon Sud Ouest.

Miss Provence

Elle partage son nom avec une footballeuse espagnole. Elle aussi a été droit au but à Cogolin, vendredi 30 juillet. Eva Navarro, 19 ans, n’a pas caché son "honneur" et sa "fierté" de succéder à April Benayoum, première dauphine de Miss France 2021. Étudiante en deuxième année d’école de relations publiques et d’évènementiel, elle est également mannequin. Un bon entraînement pour être à l’aise en toutes circonstances devant les objectifs. Suivie par plus de 24.000 personnes sur Instagram, elle fait déjà figure de favorite pour l'élection de Miss France 2022.

Miss Réunion

Elle a été sacrée à Saint-Denis le 28 août en présence d’Amandine Petit et Sylvie Tellier, venues en repérage pour le prochain voyage de préparation. Dana Virin, 22 ans, représentera l’île de la Réunion lors de l’élection de Miss France 2022. Étudiante dans le domaine bancaire, la jeune femme originaire de Sainte-Suzanne souhaite mettre en lumière "l’émancipation des femmes réunionnaises". "Je dédie cette couronne à toutes les femmes qui n’osent pas s’imposer et s’exprimer", déclare-t-elle à La 1ere Réunion.

Miss Rhône-Alpes

Originaire de Nîmes, Charlotte Faure a été couronnée Miss Rhône-Alpes le 25 septembre au Phare de Chambéry. Âgée de 20 ans, la jeune étudiante actuellement en deuxième année de BTS de communication aimerait travailler plus tard dans l'événementiel ou le journalisme sportif. "Je fais du volley en équipe nationale 2 à Grenoble depuis 10 ans. C'est ça qui m'a appris la persévérance et l'esprit de compétition", a confié la jeune femme à France Bleu. 

Miss Tahiti

Son nom restera dans l’histoire du concours local. Parce qu’elle est la 60e Miss Tahiti. Mais aussi parce qu’elle est la première Miss Tahiti à avoir été élue depuis le début de la pandémie de coronavirus. Tumateata Buisson prend la suite de Matahari Bousquet, qui a exceptionnellement gardé son écharpe une année supplémentaire, après que la crise sanitaire a empêché la tenue de l’élection l’an dernier. La jeune femme de 24 ans a été choisie parmi dix candidates vendredi 25 juin à Papeete, à l’issue d’une soirée de gala présentée par Jean-Pierre Foucault. Chargée de communication auprès de Tahiti Tourisme, la Polynésienne s’est présentée en hommage à sa mère, décédée il y a trois ans.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Variant "Omicron" : "S'il y a un cas en Belgique, il y en a déjà en France"

REVIVEZ - "Danse avec les stars" la finale : c'est Tayc qui l'emporte face à Bilal Hassani !

EN DIRECT - Covid-19 : risque "élevé à très élevé" que le nouveau variant "Omicron" se répande en Europe

VIDÉO - "Vous ne pourrez pas revenir" : le désarroi des voyageurs pris de court par l'arrêt des liaisons Maroc-France

Covid-19 : bars, trains, métro... les principaux lieux de contamination identifiés par une nouvelle étude

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.