Polémique à l'Eurovision : la France ne déposera pas de réclamation contre l'Italie

Barbara Pravi a frôlé de peu la victoire, en terminant 2e du concours de l'Eurovision.

CONCOURS - Quel que soit le résultat du dépistage de drogue auquel le chanteur de Måneskin, le groupe italien victorieux, va se soumettre, Delphine Ernotte, la patronne de France Télévision, explique vouloir gagner "à la loyale" et non via un recours.

Malgré la polémique, l'Italie n'a pas volé sa victoire à l'Eurovision. C'est le message qu'a fait passer Delphine Ernotte dans une interview donnée au Parisien. La France, qui est arrivé en deuxième position grâce à la prestation de Barbara Pravi, n'a aucune intention "de déposer une réclamation", a indiqué la patronne de France Télévisions, qui gère la délégation tricolore.

Grand favori de la compétition, la victoire du groupe italien Måneskin a été entachée après des accusations portées à l'encontre de Damiano David, le chanteur du groupe, accusé d'avoir consommé de la drogue durant la soirée. 

Dans une vidéo devenue virale, on peut le voir, sans que les images soient très claires, la tête penchée sur la table de la délégation italienne, comme s'il consommait de la cocaïne. Afin de faire taire les mauvaises langues, le chanteur de 22 ans va se soumettre volontairement à un test de dépistage, comme l'ont annoncé les organisateurs. 

L'Eurovision est une saine compétition, sans coup fourré, avec beaucoup de fair-play et d'amitié entre les équipes - Delphine Ernotte

"Quel que soit le résultat du test, la France n'a pas du tout l'intention de déposer une réclamation. Le vote est extrêmement clair en faveur de l'Italie. Elle n'a pas volé sa victoire et c'est ce qui compte", a poursuivi Delphine Ernotte. Sans recours de la France, le classement pourrait ne plus bouger quoi qu'il arrive. 

"L'Eurovision est une saine compétition, sans coup fourré, avec beaucoup de fair-play et d'amitié entre les équipes et il faut conserver cet esprit, poursuit la dirigeante. Nous voulons gagner, mais nous irons avec plaisir l'an prochain en Italie. Et nous gagnerons à la loyale."

Lire aussi

Barbara Pravi, arrivée deuxième avec Voilà, meilleur classement français depuis 30 ans, s'est également montrée détachée par rapport à la polémique autour des Italiens. "Déjà moi, premièrement, je m'en fiche un peu. Ce sont des choses qui ne me concernent pas. Et surtout ce qui est réel, c'est que ce sont des gens qui ont été élus et par le public et par le jury. Après, s'ils se droguent, s'ils ont mis leur slip à l'envers ou machin... Ce n'est pas mon problème", a-t-elle commenté dimanche soir dans le 20H de France 2.

Quant au chanteur de Måneskin, il ne cesse de réfuter les accusations, comme il l'a fait dès la conférence de presse après la remise du trophée samedi à Rotterdam : "Je ne me drogue pas. S'il vous plaît, les gars, ne dites pas cela, vraiment. Pas de cocaïne. S'il vous plaît, ne dites pas cela."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : en Allemagne, les restrictions contre les non-vaccinés divisent

Variant Omicron et 5e vague du Covid : un nouveau conseil de défense sanitaire prévu lundi

Congrès LR pour la présidentielle 2022 : Éric Ciotti et Valérie Pécresse exposent leurs différences sur LCI

Cinquième vague : l'épidémiologiste Arnaud Fontanet appelle les Français à réduire leurs contacts de "10 à 20%"

EN DIRECT - Covid-19 : 8 cas de variant Omicron détectés ce jeudi en France

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.