"Se souvenir d’Anne Frank", sur Histoire TV : un documentaire essentiel

Anne Franck rêvait de devenir célèbre grâce à ses écrits...

DEVOIR DE MEMOIRE – Dans le cadre de la journée de commémoration de la libération de camp d'Auschwitz, le 27 janvier 1945, Histoire TV propose le documentaire déjà primé.

Elle est devenue le symbole de la résistance face à la barbarie nazie. Ce mardi à 20h50, Histoire TV diffuse Se souvenir d’Anne Frank, l'excellent documentaire de Jon Blair sur le destin tragique de cette jeune adolescente juive morte à 15 ans après avoir été déportée avec sa famille dans le camp d'Auschwitz. Narré par le comédien Kenneth Branagh, le film se base sur le célèbre journal qu'Anne Franck a tenu de 1942 à 1944 et dont les extraits sont lus par Glenn Close.  

Dans ce livre vendu à 25 millions d'exemplaires et traduit dans pas moins de 55 langues, la jeune fille raconte son quotidien, fait de petites joies et de grandes peurs, alors qu'elle se cachait avec sa famille dans une annexe secrète de l'entreprise familiale, à Amsterdam, aux Pays-Bas pour tenter d'échapper aux Nazis. 

Couronné aux Oscars

Couronné de l’Oscar du meilleur documentaire en 1996, le film salué comme un chef-d'œuvre par la presse anglo-saxonne nous plonge aux plus près d'Anne Frank. Il propose des images d'archives rares (comme ce petit film dans lequel on aperçoit la jeune fille), des photographies inédites de la famille mais surtout des interviews émouvantes des proches de l'adolescente qui rêvait de devenir journaliste ou écrivain. 

Lire aussi

On y découvre notamment Hanneli Goslar et Jaqueline van Maarsen, les deux meilleures amies d'Anne Frank, qui se souviennent avec émotion de cette jeune fille au caractère bien trempé et qui rêvaient de célébrité. Ou encore Miep Gies, l'employée néerlandaise, qui avait pris soin des huit personnes cachées dans l'annexe avant qu'ils ne soient dénoncées et arrêtées. 

C'est d'ailleurs elle qui retrouva le fameux journal d'Anne, abandonné dans la cachette. Elle le conserva soigneusement, avec l'espoir de le rendre un jour à sa propriétaire. Elle finira par le donner à Otto, le père d'Anne Frank, seul survivant de la famille, qui découvrira avec stupéfaction les écrits de sa fille cadette. Et décidera de les publier. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - 31.519 cas de Covid-19 recensés en 24 heures, du jamais vu depuis novembre dernier

CARTE - Covid-19 : où en est l'épidémie dans votre département ?

Covid-19 : "gagner du temps" avant de reconfiner, une stratégie risquée

Les données médicales de 500.000 Français dérobées et diffusées sur internet

Covid-19 : AstraZeneca reconnaît de nouvelles difficultés de production en Europe

Lire et commenter