Luca Argentero dans "Doc" sur TF1 : "C'est rare de voir une série italienne qui ne parle pas de la mafia !"

Luca Argentero est le héros de "Doc", la série médicale qui cartonne en Italie.

INTERVIEW – Le comédien italien est le héros de "Doc", la nouvelle série médicale de TF1. Il nous présente la fiction inspirée d'une histoire vraie et qui cartonne en Italie.

Il a déjà séduit les téléspectateurs italiens. Doc, la nouvelle série médicale de TF1 made in Italy, débarque ce mercredi soir sur TF1. Inspirée de l'histoire vraie de Pierdante Piccioni, un médecin urgentiste qui a perdu la mémoire après un accident de voiture, elle est emmenée par Luca Argentero. Révélé en 2003 par Grande Fratello, le "Secret Story" italien, le comédien qui s'est depuis construit une belle carrière campe un personnage à mi-chemin entre Docteur Gregory House (pour le sale caractère) et le Docteur Dereck Sherpherd (pour le charme). Une belle opportunité pour Luca Argentero qui incarne le héros à différentes périodes de sa vie. Gros succès en Italie, (l'épisode final a réuni 8,5 millions de téléspectateurs sur la chaîne Rai 1), une saison 2 de Doc est même en cours de préparation. De quoi ravir le comédien âgé de 42 ans qui nous a accordé une petite consultation... 

Lire aussi

De quoi parle Doc ? 

Doc s'inspire de l'incroyable histoire vraie de Pierdante Piccioni, un médecin italien qui a perdu 12 ans de sa mémoire à cause d'un accident. Je joue le rôle d'Andrea Fanti, un chef de service assez arrogant, dont la vie bascule après qu'on lui ait tiré dessus. Quand il se réveille de son coma, il découvre que sa femme n'est plus sa femme et que son fils n'est plus là parce qu'il est mort. D'un point de vue professionnel, pour un médecin perdre la mémoire signifie faire un énorme bond en arrière. Andrea décide alors de saisir cette opportunité pour renaître, d'une certaine façon. 

Avez-vous rencontré Pierdante Piccioni pour vous préparer ? 

Oui, bien sûr. Pierdante a été impliqué dans toutes les phases de l'écriture de la série qui est tirée de son livre intitulé Moins 12. Nous nous sommes rencontrés à plusieurs reprises et il m'a suivi tout au long du processus. Aujourd'hui, après presque deux ans, c'est devenu un ami. C'est un incroyable exemple de résilience et de positivité.

Je suis fier de pouvoir montrer l'excellence de notre pays et mettre en avant notre système de santé. Surtout en ce moment. - Luca Argentero

Dans la vie, les épreuves peuvent parfois devenir une force… 

C'est précisément le leitmotiv de notre série. Non seulement pour Andrea mais pour tous les autres personnages qui font face à de grandes difficultés. Pour chacun d'entre eux, la crise qu'ils traversent devient une opportunité de renaissance. C'est peut-être la raison pour laquelle Doc a eu autant de succès en Italie. Nous sommes tous en crise et nous cherchons une raison pour transformer ce moment en quelque chose de meilleur.

Quelle est la particularité de cette série médicale ? 

Tout d'abord, elle est basée sur une histoire vraie. Elle a aussi cette petite touche italienne qui fait qu'elle est différente des autres fictions médicales qu'on a l'habitude de voir. Et puis il faut avouer que c'est rare de voir une série italienne qui ne parle ni de mafia, ni de crime ! Je suis fier de pouvoir montrer l'excellence de notre pays et mettre en avant notre système de santé. Surtout en ce moment. 

Vous avez été révélé par Grande Fratello. Quel souvenir gardez-vous de cette époque ? 

J'étais très jeune. Et à l'époque la téléréalité était une chose complètement différente. En 2003, c'était plus une expérience sociale et nous étions vraiment de jeunes gens ordinaires. À la sortie de l'émission, je n'avais aucune intention d'être acteur. Je pensais travailler dans la construction, comme mon père. Quand on m'a proposé des rôles, je n'y connaissais rien mais je suis mis à travailler et c'est devenu une passion. J'ai eu beaucoup de chance. 

Je viens d'avoir une petite fille et ça fait six mois que je n'ai pas allumé la télévision !- Luca Argentero

Il parait qu'un remake américain de Doc est en préparation…

Oui c'est vrai, les droits ont été vendus aux États-Unis. Ça n'était jamais arrivé avant pour une série italienne. J'ai encore du mal à réaliser toute l'onde d'amour et d'affection qu'il y a eu pour cette série. C'est fou. Personne ne s'attendait à un tel succès. J'ai des amis qui ne regardaient plus la télévision et qui s'y sont remis grâce à la série. D'ailleurs on travaille sur la deuxième saison.

Êtes-vous un fan de séries télé ? 

Oui je suis un grand fan mais je viens d'avoir une petite fille et ça fait six mois que je n'ai pas allumé la télévision !

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : avec 3633 patients concernés, le nombre de malades en réanimation reste stable

Covid-19 : le Pas-de-Calais confiné pour 4 week-ends, mesures renforcées dans 22 autres départements

Meghan et Harry chez Oprah : l'interview qui a fait basculer la famille royale dans un mauvais soap

Séisme en Nouvelle-Zélande : alerte au tsunami en Nouvelle-Calédonie et dans tout le Pacifique

CARTE - Covid-19 : trois nouveaux départements sous "surveillance renforcée", 23 concernés au total

Lire et commenter