"Celebrity Hunted" sur Prime Video : "C’est la rencontre entre Pékin Express et Jack Bauer"

"Celebrity Hunted" sur Prime Video : "C’est la rencontre entre Pékin Express et Jack Bauer"

INTERVIEW – Amis dans la vie, Ramzy Bédia et Franck Gastambide ont accepté de prendre la fuite pendant dix jours pour un nouveau jeu d’aventures qui démarre ce vendredi 29 octobre sur la plateforme d’Amazon. Une course contre la montre qu’on aurait aimé plus immersive.

Leur mission ? Disparaître pendant dix jours sans se faire repérer par une équipe d’enquêteurs surentraînés. Huit binômes de célébrités entrent dans la peau de fugitifs pour "Celebrity Hunted : chasse à l’homme", adaptation française d’un jeu d’aventures britannique lancé en 2015 sur Channel 4. 

Chaque équipe dispose d’une carte bleue créditée de 100 euros par jour pour pouvoir se déplacer, avec interdiction de bouger une fois la nuit tombée et de quitter le territoire. Ce n’est qu’au 9e jour que leur seront communiqués les coordonnées de leur zone d’exfiltration.

Mes filles m’ont dit : Il est hors de question que tu perdes face à Squeezie et Dadju- Ramzy Bédia

Un peu comme si Jack Bauer, le héros de "24 Heures chrono", participait à "Pékin Express" non ? "Oui, c’est tout à fait ça. Votre question aurait dû être notre réponse", s’amuse Ramzy Bédia qui s'est fait la belle avec Franck Gastambide. Inséparables, les deux acteurs n’ont pas hésité longtemps à prendre la fuite. Parmi leurs modèles d’évasion, le duo préfère citer "les vrais bandits qui ont été en cavale" plutôt qu’Harrison Ford dans Le Fugitif. 

"Chacun devait se démerder avec ses propres moyens", raconte Ramzy Bédia qui s’est offert une virée en hélicoptère grâce aux connexions du réalisateur de Taxi 5. "Franck a appelé un de ses amis rencontré sur le tournage de Taxi, il est passé nous récupérer parce que c’était possible pour lui", se souvient-il. "Tous nos contacts et nos idées sont liés à nos relations du cinéma. On a fait travailler tous nos potes", ajoute Franck Gastambide qui aurait sollicité les mêmes personnes en cas de pépin "dans la vraie vie". 

Le binôme promet que leurs concurrents "ne les ont pas vus venir". "On n’envisageait pas autre chose que de gagner", insiste le créateur de la série Validé, reconnaissant une certaine pression face à certains membres d'un casting qui fait la part belle aux idoles de la jeune génération. Les frères de Gims, Dadju et Darcy, les nageurs Laure et Florent Manaudou ainsi que les youtubeurs Squeezie et Seb la Frite prennent aussi part à l’expérience. "Mes filles m’ont dit : Il est hors de question que tu perdes face à Squeezie et Dadju", glisse Ramzy Bédia.

En interview, difficile pour Ramzy Bédia et Franck Gastambide de garder leur sérieux. Leur fuite, capturée par les caméras d’Amazon Prime Video, ne manque pas de fous rires non plus. Mais pas de quoi les inquiéter. "On fait ça depuis des années donc dix jours, c’est pas grand-chose", se marrent-ils. Tournée à l’automne 2020 dans une France encore sous couvre-feu, "Celebrity Hunted" lance sur la trace des personnalités des anciens du GIGN ou de la police, des experts informatiques ou des détectives privées. Si la production assure qu’il ne s’agit pas d’acteurs, on peine quand même à croire à ce qui se trame dans le QG des enquêteurs.

J’ai souvent entendu les gens qui faisaient de la téléréalité dire qu’au bout d’un moment ils oubliaient les caméras. Je crois que c’est ce qui nous est arrivé- Franck Gastambide

Idem pour la traque, filmée de manière beaucoup trop lisse. Sur le terrain pourtant, "le stress était bien là" selon les participants. "J’ai souvent entendu les gens qui faisaient de la téléréalité dire qu’au bout d’un moment ils oubliaient les caméras. Je crois que c’est ce qui nous est arrivé. Dès qu’on part du Trocadéro, notre problème ce ne sont pas les caméras qui nous suivent mais celles de la ville qui pourraient nous filmer", témoigne Franck Gastambide. La production précise que "la loi interdit à une production audiovisuelle d’accéder aux caméras de surveillance publique". "L’équipe de tournage qui suivait un binôme les devançait de quelques minutes afin d’installer une caméra GoPro au niveau d’un distributeur automatique, d’un péage ou d’un coin de rue", ajoute-t-elle. 

Lire aussi

S’ils n’ont rien appris l’un sur l’autre pendant ces dix jours intenses, les deux acteurs en repartent avec de sacrés souvenirs. Et une envie un peu étrange pour l'un d'eux. "Ça m'a donné envie de faire une vraie cavale", lâche un Ramzy Bédia très sérieux devant un Franck Gastambide hilare. Leur complicité, évidente, vaut à elle seule le détour par ce programme qu'on aurait aimé plus immersif.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - La Chine reconnaît que le variant Omicron va compliquer l'organisation des JO d'hiver à Pékin

Paris : une professeure du lycée Montaigne violemment agressée en plein cours par un élève

Variant Omicron : pourquoi l'OMS appelle-t-elle à ne pas fermer les frontières ?

Joséphine Baker : quand un cercueil entre vide (ou presque) au Panthéon

Covid-19 : "Il est légitime de prendre des précautions" face au variant Omicron, explique le Pr Alain Fischer sur LCI

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.