Kim Higelin, dans "Plan B" : "C'est normal que mon nom attise la curiosité"

Dans "Plan B", Kim Higelin joue le rôle de Lou, une adolescente dont le mal-être est insupportable.

INTERVIEW – Petite-fille de Jacques Higelin, la comédienne de 20 ans est la révélation de "Plan B", la série de TF1 avec Julie De Bona. Et elle est bluffante.

Elle est LA révélation de la série. Dans Plan B, la nouvelle fiction de TF1 avec Julie de Bona, Kim Higelin joue le rôle de Lou, une ado mal dans sa peau qui décide de mettre fin à ses jours. Bouleversée, sa mère décide de faire appel à une agence qui propose de remonter le temps. Et tenter ainsi d'éviter le suicide de sa fille. 

Un rôle puissant pour la jeune comédienne âgée de 20 ans qui est aussi lumineuse et joyeuse dans la vie que son personnage est sombre dans la série. Après avoir fait ses armes dans des courts-métrages puis à la télévision (SKAM France, Alexandra Ehle), la petite fille de Jacques Higelin frappe très fort pour son entrée dans la cour des grands. 

Je ne suis pas là parce que je m'appelle Higelin- Kim Higelin, révélation de "Plan B", sur TF1

Comment se prépare-t-on à jouer un rôle aussi fort ? 

J'ai eu une approche assez pragmatique. Comme on parle de voyage dans le temps, il fallait que tout soit clair et compréhensible. J'ai donc tout remis dans l'ordre chronologique pour comprendre chaque événement clé de la souffrance de Lou. Après les choses sont allées de soi, même si c'était très dur. 

Lou est une jeune fille complexe, à la fois touchante et énervante...

Oui, c'est un personnage intéressant et bouleversant à jouer. Mon objectif, c'était que le spectateur l'apprécie, pas qu'il la déteste. Je ne voulais pas représenter cela comme une crise d'ado, mais comme la souffrance d'une jeune fille de 16 ans. Il fallait qu'on l'apprécie pour avoir envie d'embarquer dans le voyage avec Florence, sa mère. 

Alors que Lou a tout pour être heureuse, elle est écrasée par l'image de sa mère. 

Oui, c'est une relation très complexe, car Lou admire sa mère et elle l'aime d'un amour inconditionnel. Mais les relations mère-filles ne sont pas simples, surtout à l'adolescence. On ne sait pas si on aime sa mère ou si on la déteste, en fait, c'est un peu des deux ! 

Lire aussi

L'adolescence est une période complexe. Comment s'est passée la vôtre ? 

Comme beaucoup d'ados, j'ai mal parlé à ma mère, je lui ai dit que je la détestais et j'ai claqué des portes ! Mais j'ai eu beaucoup de chance avec mes parents, car on a passé un pacte de confiance quand j'avais 13 ans. Ils se sont assis face à moi et ils m'ont demandé "Est-ce qu'on peut te faire confiance ?". Je leur ai dit oui, et par la suite je n'ai rien fait d'extrême, car je n'ai pas voulu les trahir. 

Julie De Bona dit qu'on ne sort pas indemne d'une telle série. Êtes-vous d'accord avec elle ? 

Plan B est une série absolument bouleversante, le tournage a été très intense, c'est vrai. Tous les jours, je vivais des choses très puissantes. Quand ça s'est terminé, j'ai dormi pendant deux semaines ! Julie De Bona s'est tellement investie dans son rôle que je comprends ce qu'elle veut dire. Mais moi je n'ai pas voulu me laisser affecter par Lou, j'ai cherché à me protéger. C'est un personnage sombre, dépressif et qui va très mal. J'ai essayé d'apporter mon maximum de lumière pour qu'on soit touché par elle. Mais oui, on n'en sort pas vraiment indemne…

Un rôle aussi exposé pour faire vos débuts, ça ne vous a pas fait peur ? 

Si ! J'ai eu très peur parce que, même si je suis une fonceuse, je suis quelqu'un qui réfléchit beaucoup à ses choix. Mais je me suis dit que j'avais vraiment beaucoup de chance d'avoir été prise pour un tel rôle, et qu'il fallait que je me lance. Et quand je vois la série, je ne le regrette pas. 

J'écris et je compose des chansons depuis toujours- Kim Higelin

Avez-vous toujours voulu être comédienne ? 

Oui, même si je suis passée par plein d'autres métiers dans ma tête. Être comédienne, c'est ce qui me rend heureuse. Je trouve cela bouleversant et poétique tout le travail qu'on fait sur soi, tout ce qu'on donne pour un personnage qui, au final, n'est pas soi. C'est tellement fort. 

Votre patronyme est célèbre. Est-ce plus facile de faire partie d'une lignée d'artistes ou ça met la pression, car on vous colle une étiquette ?

Il y a en effet beaucoup de personnes qui vont penser que grâce à mon nom de famille, je vais obtenir plus facilement des rôles. Mais c'est normal que mon nom attise la curiosité. Mais si je pense à moi égoïstement, je peux vous assurer que c'est juste un nom de famille. Je ne suis pas là parce que je m'appelle Higelin, mais parce que je corresponds à un rôle. Je préfère croire à la magie du travail et du casting. 

Il paraît que vous chantez bien. La musique, c'est un univers qui vous attire aussi ?

Oui bien sûr. J'écris et je compose des chansons depuis toujours, et si jamais un jour j'ai envie de poursuivre dans cette voix je le ferai, mais seulement si ça me rend heureuse. J'adore écrire, chanter, danser, composer. C'est un autre genre d'introspection, et j'aime beaucoup le travail sur soi. Mais je ne suis pas en train de préparer une carrière de chanteuse ! 

Vous aimez le cinéma ? Alors découvrez notre podcast "Le cinéma c'est la vie en mieux !"

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée : 

Sur APPLE PODCAST 

Sur DEEZER 

Sur SPOTIFY

"Le cinéma, c’est la vie en mieux", c'est le podcast qui va vous donner envie de retourner au ciné. Dans chaque épisode, Jérôme Vermelin part à la rencontre des acteurs, des réalisateurs, des producteurs et de tous ceux qui font l’actualité du Septième art. Ils partagent avec lui leur passion du métier. Les films qui leur ont donné envie de sauter le pas. Et leurs petits secrets de tournage...

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Nouvelle vague orageuse ce dimanche : 23 départements en vigilance orange

VIDÉO - Inondations, toits arrachés, grêlons géants... La France balayée par de violents orages

La machine à laver, le véhicule mal garé, le podomètre : ces éléments qui ont fait basculer l'affaire Jubillar

Invasion de souris et d’araignées en Australie : phobiques, ne regardez pas cette vidéo !

Nouveaux contaminés : le vaccin contre le Covid-19 est-il efficace ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.