Arnaud éliminé de "Koh-Lanta" : "Je serais bien meilleur que Gilles Lellouche en Obélix !"

Arnaud éliminé de "Koh-Lanta" : "Je serais bien meilleur que Gilles Lellouche en Obélix !"

INTERVIEW – Le rêve s’achève pour Arnaud, éliminé à l’issue de l’épreuve d’orientation de "Koh-Lanta : les armes secrètes". LCI s’est entretenu avec le candidat qui n'exclut pas de se lancer dans une carrière au cinéma.

Depuis le départ de Vincent, il était devenu le chouchou des téléspectateurs de "Koh-Lanta : les armes secrètes" sur TF1. Arnaud, le solide maraîcher, a été éliminé vendredi lors de l’épreuve d’orientation avec Laure, laissant Jonathan, Lucie et Maxine disputer l’épreuve des poteaux – et la victoire finale - la semaine prochaine. Le sympathique candidat, surnommé Obélix durant l’aventure, est revenu pour nous sur son beau parcours. Et ses rêves pour la suite.

Arnaud, vous avez été fair-play durant toute l’aventure. Mais n’est-ce pas un peu rageant de s’arrêter juste avant les poteaux ? 

Bien entendu que c’est rageant. Malgré tout je suis un sportif, j’ai l’esprit sportif. D’autant plus que personne ne m’a mis dehors. Je ne peux en vouloir qu’à moi-même. J’aurais pu trouver ce poignard bien avant tout le monde et ça n’aurait pas été anormal non plus. Sauf que j’ai laissé mes adversaires revenir, alors que j’avais un ou deux tours d’avance. Alors, j’ai la rage, oui, mais je ne peux être que fair-play.

Ce qui doit être encore plus frustrant, c’est que vous étiez devenu l’un des candidats les plus performants sur la fin. Sinon le plus méritant, non ? 

On ne va pas se mentir, j’avais perdu plus de 10 kilos et j’étais bien dans mon corps. Ça se voit sur la dernière épreuve d’immunité et j’arrive vraiment bien à l’orientation. Malheureusement, c’est une épreuve très particulière, où la chance joue un rôle aussi. Donc je suis un peu énervé contre moi-même, c’est vrai…

Je voulais rendre fiers mes enfants et ma femme qui est restée seule à la maison. Ma mission, c’était que ça ne serve pas à rien !- Arnaud

Combien de temps l’épreuve a-t-elle duré pour vous, Laure et Maxine ? 

Quelque chose comme 4h, 4h30 et même si je suis bien physiquement comme je l’ai dit, mentalement on est à bout, on manque de lucidité. Cravacher pendant des heures pour trouver des trucs qu’on ne trouve pas, peut-être que les nerfs sont un peu touchés aussi.

Quel bilan faites-vous de votre participation à "Koh-Lanta" ? Est-ce que vous étiez venu vous prouver quelque chose ? 

Non, je n’étais rien venu prouver du tout ! (Rires). J’étais venu réaliser un rêve que j’avais depuis bien longtemps. Je voulais aussi rendre fiers mes enfants et ma femme qui est restée seule à la maison. Ma mission, c’était que ça ne serve pas à rien ! Et je crois que je l’ai accomplie malgré tout. Je suis allé en finale et je n’en garderai que du positif.

J’essaie de voir la vie du bon côté et les gens qui me connaissent n’ont pas été surpris de me voir comme ça- Arnaud

Il y a eu beaucoup de tensions durant cette saison. Mais vous avez toujours gardé votre calme, en toutes circonstances. Est-ce à l’image de ce que vous êtes dans la vie ? 

Je savais en partant que ça pouvait être l’une de mes forces. J’ai une capacité d’adaptation assez élevée, j’essaie de voir toujours le côté positif avant tout. Après les tensions, il y en a toujours et j’essayais d’apaiser un peu les choses. J’essaie de voir la vie du bon côté et les gens qui me connaissent n’ont pas été surpris de me voir comme ça. Et ceux qui seront amenés à me connaître un jour verront que je suis le même que celui que j’étais sur le camp.

On a aussi l’impression que vous avez avancé dans le jeu sans faire de grandes stratégies, comme si votre bonne nature était votre principal atout. En fait, personne n’avait envie de vous éliminer, non ? 

Je crois que j’ai essayé de me rendre un peu indispensable, même si au fond personne ne l’est. Après chaque élimination, la vie continuait et j’allais pas mal chercher à manger, j’étais très actif et plutôt bonnard sur le camp. Je ne cherchais pas les embrouilles.

Retourner à Bora-Bora en famille

Un moment inoubliable, c’est le dernier confort avec Maxine, non ? 

C’était une parenthèse enchantée. Aller nager avec les requins, voir Bora-Bora dans un cottage somptueux où on aurait pu aller se doucher avec une équipe de foot entière. Je n’en garderai que des bons souvenirs et j’adorerais pouvoir y emmener un jour ma famille. 

Il paraît que vous êtes restés très copain avec Maxine, mais que vous l’avez perdu sur un quai de gare il y a quelques jours…

C’était vendredi dernier, oui. J’ai été cherché Max à la gare de Metz pour qu’elle vienne regarder l’épisode avec nous. Et malgré le masque, à la sortie du train, les gens m’ont reconnu et dès qu’une personne vient vous demander une photo, ça se transforme vite en file d’attente, à tel point que j’ai perdu Max qui a été obligée de m’appeler pour me retrouver. Mais bon, c’est toujours bienveillant !

Si ça peut m’ouvrir des portes, pour faire d’autres émissions, ou pourquoi pas des apparitions au cinéma, je suis ouvert- Arnaud

Est-ce que cette participation à Koh-Lanta pourrait changer votre vie ? 

Comme je le disais toute à l’heure, je n’étais rien venu chercher à Koh-Lanta, et surement pas la notoriété. Je n’avais même pas de réseaux sociaux. J’avais Facebook mais mon fils m’a vite dit que c’était has been ! Je me suis mis sur Instagram et c’est sympa, je reçois plein de messages de soutien. Pour le reste, à voir à l’avenir. Mais ça ne va pas changer radicalement ma vie.

Vous n’allez donc pas quitter votre métier de maraîcher… 

A priori non, parce que ça me plaît bien. Après si ça peut m’ouvrir des portes, pour faire d’autres émissions, ou pourquoi pas des apparitions au cinéma, je suis ouvert. On verra bien les propositions et le temps que ça prend. On n’a qu’une vie, après tout !

Lire aussi

C’est quand même dommage que Guillaume Canet ait engagé Gilles Lellouche pour jouer Obélix dans le prochain Astérix. Vous étiez beaucoup mieux, non ? 

J’aurais été bien meilleur que lui, ça c’est certain ! Je rigole, je l’adore. Pour l’anecdote ce genre de truc me plairait bien et me ferait beaucoup rire. 

Si jamais Gilles a besoin d’une doublure, vous êtes donc partant ? 

Oui, et si jamais Gilles Lellouche veut être ma doublure, je suis partant aussi ! (Rires)

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Sous-marins australiens : Paris et Washington se renvoient la balle

EN DIRECT - Covid-19 : confinement prolongé jusqu'au 4 octobre en Nouvelle-Calédonie

Pourquoi la disparition d'al-Sahraoui est un "gros coup" porté au groupe État islamique au Grand Sahara

Patrimoine, assurance-chômage... Les annonces d'Emmanuel Macron pour les travailleurs indépendants

Covid-19 : bientôt un allègement des restrictions en France ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.