Edgar : "Je ne regrette pas du tout d'avoir tenté The Voice l'année du bac"

Edgar : "Je ne regrette pas du tout d'avoir tenté The Voice l'année du bac"

INTERVIEW – Benjamin de la compétition et unique talent masculin de l’équipe de Florent Pagny, le jeune chanteur de 17 ans a offert une bouleversante reprise de Camille Lellouche lors des K.O. Pour LCI, il revient sur cette année pas comme les autres qui pourraient le voir décrocher deux jolis diplômes coup sur coup.

Il n’était qu’à l’école primaire quand l’émission s’est lancée. Même pas encore bachelier, Edgar connaît aujourd'hui l'un des plus beaux parcours de la saison 10 de "The Voice". Une audition à l'aveugle renversante sur Céline Dion qui a séduit les quatre coachs, une battle à couteaux tirés avec une reprise d'Adele et un K.O. sublime sur un morceau percutant de Camille Lellouche. 

Qualifié pour l'étape inédite des cross battles, le lycéen de 17 ans originaire des Bouches-du-Rhône n'est désormais plus qu'à une marche des émissions en direct. Pour LCI, il décrypte son aventure qui n'aurait pas démarré sans le soutien appuyé de la dernière gagnante française de l’Eurovision.

Toute l'info sur

The Voice 2021

Tenter votre chance à "The Voice" l’année du bac, c’était le défi ultime que vous pouviez vous lancer ?

Rien que le fait de tenter ma chance à "The Voice", c’était le défi ultime que je pouvais me lancer (il rit). Ça a été un peu compliqué en temps de Covid, mais je me suis quand même débrouillé. Certains tournages ont eu lieu pendant les vacances. Comme j’allais en cours un jour sur deux à cause du confinement, j’ai réussi à passer entre les mailles du filet (il rit). De toute façon, je n’allais pas laisser passer cette opportunité de vivre cette aventure qui m’a tant apporté. Je ne regrette pas du tout.

C’est pour vous concentrer sur la puissance du texte, que pourront comprendre tous les téléspectateurs, que vous avez choisi de chanter en français lors des K.O. ?

C’est en partie pour ça. J’avais vraiment envie de chanter en français parce que jusque-là, je n’avais montré que ma puissance vocale sur des titres en anglais et j’avais moins insisté sur la beauté du texte. Celui que j’ai interprété aux K.O. est vraiment l’un des plus beaux parmi les chansons françaises récentes. Ce titre me tenait très à cœur, je le trouve très beau.

En vidéo

The Voice 2021 – Edgar chante Ne me jugez pas de Camille Lellouche (KO)

Vous avez donc opté pour "Ne me jugez pas" de Camille Lellouche. Vous dites que c’est "une espèce de cri de désespoir qui vous touche". 

Je ne sais pas si c’est dans le cri de désespoir que je me retrouve. Mais quand je l’entends et que je l’interprète, je sens que c’est une chanson sincère. C’est quelque chose qui a vraiment été écrit avec le cœur. Je pense que tout le monde pourra se reconnaître dans ce morceau, même si certains ont une vie moins mouvementée que d’autres. 

Camille Lellouche est aussi passée par "The Voice", avec comme coach un certain Florent Pagny. Choisir une de ses chansons, c’était aussi une forme de clin d’œil ou c’était le hasard ?

Même si j’étais avec un autre coach, j’aurais quand même choisi cette chanson. C’est vrai que c’était marrant d’interpréter en quelque sorte l’héritage de Florent Pagny dans "The Voice".

J'ai rencontré Marie Myriam sur un concours de chant, elle a beaucoup aimé ma voix et elle a voulu absolument que je tente les castings - Edgar

Florent Pagny vous qualifie de "petit oiseau", qui prend son envol une fois sur scène. Comment expliquez-vous cette différence entre le Edgar timide du quotidien et celui qui ose prend le micro devant des millions de téléspectateurs ?

Chanter, c’est ma manière à moi de m’exprimer et c’est ce qui m’anime dans la vie. Quand je le fais, je ne réfléchis pas beaucoup. Je le fais juste avec les tripes. C’est une autre facette de ma personnalité.

Vous aviez 7 ans quand le programme s’est lancé en France. Avez-vous pensé à participer à "The Voice Kids" ?

J’avais encore trop de timidité en moi plus jeune pour penser à monter sur une scène. Je ne crois pas que j’aurais réussi si j’avais essayé de le faire. Je regarde "The Voice" depuis assez longtemps et plus les années passaient, plus je me disais que je me verrais bien sur la scène. Cette année, l’occasion s’est présentée et je l’ai saisie.

Quel a été le déclic ? 

C’est grâce à Marie Myriam (la dernière gagnante française de l'Eurovision en 1977, ndlr) que je suis arrivé sur l’émission. Je l’ai rencontrée sur un concours de chant, elle a beaucoup aimé ma voix et elle a voulu absolument que je tente les castings de "The Voice". J’ai essayé une première fois sans réussir. Je l’ai revue l’année d’après et elle m’a redit qu’elle voulait absolument que je recommence. Et cette fois, c’est passé.

L’Eurovision, c’est quelque chose qui vous tenterait ?

Peut-être. Après, je n’écris pas encore mes propres textes à 100%. J’attends un peu de me donner une maturité artistique pour pouvoir m’exprimer avec mes propres mots. Mais une fois que ce sera fait, c’est vrai que c’est quelque chose qui pourrait m’intéresser. Mon premier objectif, c’est vraiment de faire de la musique. Je vais m’investir à fond, mais je vais quand même essayer de faire des études en parallèle pour m’assurer une sécurité. 

Vous êtes en terminale. Comment vos camarades ont-ils accueilli votre participation à l’émission ?

Ils étaient tous très contents pour moi et fiers de moi. Je n’ai pas eu trop de mouvements de foule (il rit). Quelques personnes sont venues me voir, mais c’est toujours bienveillant donc il n’y a pas de problème par rapport à ça.

En vidéo

The Voice 2021 - Edgar chante "Ashes" de Céline Dion

Vous avez repris du Céline Dion et du Adele, vous chantez du Dolly Parton sur Instagram. C’est quoi le "style Edgar" ?

La musique que j’écoute est tellement variée qu’il n’y a pas de "style Edgar". Je chante juste ce que j’aime, peu importe le registre. J’aime bien les chansons à voix mais je m’intéresse de plus en plus aux textes. 

Les coachs sont unanimes à votre sujet depuis votre première apparition. Florent Pagny dit même que vous faites "de la magie". Alors quel tour nous réservez-vous pour la prochaine étape des cross-battles ?

Je vais continuer sur ma lancée des K.O. pour surprendre un peu. C’est incroyable d’être à "The Voice" et d’être sur une scène pendant une pandémie comme ça. Donc j’ai essayé de toujours donner le maximum et surtout de kiffer. 

Le public sur le plateau désignera les talents qualifiés pour la finale. C’est une pression supplémentaire ?

Oui, ça met pas mal de pression parce que le public ne peut nous juger que sur une seule prestation et pas sur notre chemin parcouru, ou ce qu’on essaie de faire passer. Seuls comptent  le moment présent et ce que ressent le public, et c’est vrai que c’est assez stressant.

Que peut-on vous souhaiter pour la suite : avoir votre bac, remporter "The Voice" ou les deux ?

Les deux, ce serait bien (il rit) !

Lire aussi

>> "The Voice 2021" : tous les samedis à 21h05 sur TF1 - retrouvez toutes les vidéos sur le site officiel de l'émission

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

VIDÉO - "Ça va la claque que tu t'es prise ?" : Emmanuel Macron interpellé par un écolier

Disparition de Delphine Jubillar : ce nouvel élément révélé par l’amant de l'infirmière

"Je ne mange pas le soir" : elles vivent avec moins de 1000 euros de retraite par mois

AstraZeneca annonce que son traitement anti-Covid est inefficace

EN DIRECT - Près d'un mois avant les Jeux, le Japon vaccine massivement les membres de l'organisation

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.