Coumba de "Koh-Lanta" répond aux haters avec humour : "Oui, je suis le toutou de Claude !"

Coumba de "Koh-Lanta" répond aux haters avec humour : "Oui, je suis le toutou de Claude !"

RIPOSTE – Accusée d’avoir trahi ses camarades féminines de "Koh-Lanta" : la légende, Coumba se défend dans une vidéo postée sur Instagram. La candidate assume sa décision de voter contre Clémence dans l'épisode diffusé mardi soir. Mais aussi sa proximité avec Claude, la superstar de l'émission.

Depuis le début de "Koh-Lanta : la légende", Coumba est la cible de critiques parfois très violentes sur les réseaux sociaux. La semaine dernière, beaucoup d’internautes n’ont pas digéré sa décision de voter contre Candice au conseil, brisant l’alliance entre filles qu’elle avait elle-même mise au point. Elle s’en est excusée depuis dans un message posté sur Instagram. Et c’est encore sur ce réseau qu’elle a réagi mercredi soir aux nouvelles attaques à son encontre. La raison ? Son vote contre Clémence, entraînant le départ de la double gagnante de l’émission sur l’île des bannis.

"Je ne cherche pas à me justifier, je ne le ferai jamais", explique Coumba dans un message vidéo. "Vous pouvez me critiquer, me dénigrer, m’insulter sur les réseaux.  À partir du moment où tu acceptes de devenir une personnalité publique et de faire une émission de télé, il faut accepter toutes les critiques, qu’elles soient positives ou négatives. Mais la chose que je ne peux pas accepter, c’est d’assumer des choses que je n’ai pas faites."

View this post on Instagram

Une publication partagée par Coumba Baradji (@coumba_koh_lanta_officiel)

Que je vote Sam ou Clémence, ça n’aurait pas changé grand-chose à l’issue de ce conseil. Clémence était au courant- Coumba

Coumba s’explique d’abord au sujet de sa décision de votre une nouvelle fois contre une aventurière, Clémence en l'occurence, et pas un aventurier. "Quand j’entends dire que je suis hypocrite, que j’ai trahie l’alliance des filles, que je suis une girouette, ça me fait bien rigoler", riposte-t-elle. "Déjà il n’y avait plus d’alliance féminine. L’alliance féminine on y a mis un terme à la sortie de Candice. C’était acté. A partir de ce constat-là, je suis libre de choisir la stratégie et les gens que je veux. On est à Koh-Lanta, quand même !".

L’aventurière révèle ensuite qu’elle n’avait pas initialement prévu de voter contre Clémence mais contre Sam. Et qu'elle l'avait même dit à Clémence et Christelle. Mais une discussion avec Claude va lui faire changer d'avis. "Ce n’est pas la peur de Claude, au contraire, c’est un respect, c’est mon ami", assure-t-elle. "Je ne peux pas le mettre mal pour un vote perdu d’avance. Il y avait déjà quatre votes contre Clémence à ce moment-là. Phil, Sam, Claude et Christelle. Donc que je vote Sam ou Clémence, ça n’aurait pas changé grand-chose à l’issue de ce conseil. Clémence était au courant."

Lire aussi

Coumba le sait d’avance : cette révélation va conforter ceux qui pensent qu’elle roule pour Claude depuis le début. Aux critiques, qui risquent de pleuvoir, elle répond avec humour : "Dire qu’être l’amie de quelqu’un c’est être son toutou, si c’est votre opinion, alors oui je suis le toutou de Claude ! Je suis son gros toutou. C’est moi son toutou qu’il sort tous les soirs, tous les matins. Oui, c’est moi, coupable !", se marre-t-elle. 

L’aventurière conclut par un nouveau message aux haters : "De toute façon vous m’avez pris en grippe dès le premier épisode et je sais que vous continuerez à m’attaquer. Mais ce n’est pas grave. Je prends. Cette aventure, c’est moi qui l’ai vécue avec les autres aventuriers. Et ça, ça ne changera pas. Vous n’étiez pas là. Donc restez confortablement chez vous, devant votre ordinateur. Et continuez à m’insulter parce que ça ne me touche même pas !".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Que risquera-t-on en roulant sans pneus hiver après lundi ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - Procès du 13-Novembre : "On aurait voulu faire plus", assure un policier aux parties civiles

"C’est ridicule" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

Plus de 5000 cas de Covid-19 par jour : peut-on déjà parler de "cinquième vague" de l'épidémie ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.