Laure éliminée de "Koh-Lanta" : "Si Maxine remporte la saison, ce sera comme si j’avais gagné"

Laure éliminée de "Koh-Lanta" : "Si Maxine remporte la saison, ce sera comme si j’avais gagné"

INTERVIEW – L’épreuve d’orientation a été fatale à Laure. Éliminée vendredi soir, l’agricultrice vedette de "Koh-Lanta : les armes secrètes" n’accompagnera pas sur les poteaux Maxine, son binôme d’aventure. Pour LCI, elle revient sur les temps forts de la saison, avec le franc-parler qui la caractérise.

Agricultrice dans le Doubs, Laure aura marqué cette saison de "Koh-Lanta" par ses performances sportives, son indéfectible amitié avec Maxine et son goût assumé pour la stratégie. Éliminée vendredi comme Arnaud lors de l’épreuve d’orientation, elle regardera sa grande copine disputer l’épreuve des poteaux face à Jonathan et Lucie la semaine prochaine. Depuis son exploitation laitière, elle a répondu à nos questions avec autant de franchise que d’humour… 

Pour beaucoup de téléspectateurs, vous étiez devenue la grande favorite de la saison. Dans votre tête, est-ce que c’est un rêve qui s’écroule à l’issue de cette épreuve d’orientation ?

Forcément, c’est dur parce qu’on se dit qu’on passe à un chouïa des poteaux. Mais je ne m’autorise pas à me plaindre parce que ma place, beaucoup auraient voulu l’avoir. Rien que pour ça, je peux être fière de mon parcours. 

On voit Jonathan vous faire un cours express de boussole. Peut-on dire que vous étiez moins bien préparée à l’orientation qu’aux autres épreuves ?  

Oh mais moi je n’étais préparée à aucune épreuve ! Je ne me connaissais pas du tout sportivement parlant, mentalement aussi. Je me suis découverte tout au long de l’aventure. Alors l’orientation, je ne pensais jamais y arriver. Je me voyais vraiment partir avant. Donc j’y suis allée au feeling… 

Pour moi, c’était inconcevable que Maxine sorte de l’aventure si moi j’y étais encore- Laure

Durant cette saison, vous avez très forte sur les épreuves. Mais aussi redoutable en stratégie. Beaucoup de candidats estiment qu’avec Maxine, vous avez tiré les ficelles pendant toute l’aventure. Vous êtes d’accord ?  

Le fait d’être en binôme avec Maxine m’a beaucoup aidé. La moitié de ce que j’ai fait, je ne l’aurais pas réussi sans elle. Dès le début, il s’est passé un truc entre nous, ça ne s’explique pas. D’ailleurs, c’est toujours d’actualité, ça ne s’est pas arrêté au jeu. Le destin nous a mis sur la route l’une de l’autre. Et c’est beau. On se dit que si on n’avait pas fait Koh-Lanta, on ne serait jamais rencontré.  

Ces stratégies, vous les avez pensées dès le début ? Ou au fil des épisodes ?  

Ça s’est fait naturellement. Il a suffi qu’on échange quelques mots pour savoir que cette nana, j’allais pouvoir lui faire confiance les yeux fermés. Si bien que pour moi, c’était inconcevable que Maxine sorte de l’aventure si moi j’y étais encore. On s’est donc battues toutes les deux pour garder notre place. Pour moi, ce n’était pas mon aventure. C’était l’aventure de Laure et Maxine. Et il fallait à tout prix qu’on aille le plus loin possible toutes les deux.  

Le bluff fait partie du jeu et c’est le jeu de Koh-Lanta. S’il n’y avait pas de choses comme ça, les gens diraient qu’ils se font ch… devant leur télé !- Laure

À tout prix, ça signifie par exemple faire croire à Candice, les yeux dans les yeux, qu’elle n’a pas besoin de jouer son collier d’immunité ? Est-ce que vous regrettez ce moment de l’émission ?

Alors moi je ne regrette rien du tout ! (Rires). Déjà parce que je me dis qu’en changeant la moindre chose dans l’équation, je serais peut-être partie bien avant. 

Le bluff, ça fait donc partie du jeu ?  

Clairement ! Le bluff fait partie du jeu et c’est le jeu de Koh-Lanta. S’il n’y avait pas de choses comme ça, les gens diraient qu’ils se font ch… devant leur télé ! Il y en a peut-être que ça dérange, mais s’il n’y avait pas de stratégie, d’autres trouveraient ça nul ! On trouve qu’il y en a trop cette année ? Je crois que les gens sont d’éternels insatisfaits ! (Rires). 

Frédéric et Hervé, eux, n’ont pas digéré que vous les fassiez passer pour des machos. Vous n’avez pas un peu exagéré avec Maxine ? 

On n’a jamais vu ce truc de machos. Ce qu’on voyait en revanche, c’est qu’il y avait une alliance de garçons, comme nous on avait une alliance de filles. À partir de là, il y a eu un déclic chez nous. Et quelque chose s’est cassé avec eux.

Unies jusqu'au bout

L’autre moment fort, c’est celui où vous devenez ambassadrice secrète. Avec Maxine, vous mettez Vincent dans votre poche en sacrifiant un rouge, en l’occurrence Frédéric. C’est une stratégie qui s’est nouée sur l’instant ?  

Bien sûr, car je ne savais qui allait être ambassadeur chez les rouges. Or j’ai eu la chance que ce soit Maxine. Le fait que ce soit elle, c’était impossible que je l’entraîne à la boule noire avec Vincent. Alors que si ça avait été quelqu’un d’autre, j’y serais peut-être allée.  

Par la suite, cette décision permettra de déstabiliser les jaunes…  

Ça nous permettait surtout de sécuriser notre place, et effectivement d’amadouer quelques jaunes. Parce que notre but, au final, c’était d’être les dernières éliminées parmi tous les aventuriers, les jaunes et les rouges confondus.

Mes proches me disent : "C’est ouf, t’es une machine !"- Laure

Mais ces stratégies n’auraient servi à rien si vous n’aviez pas été redoutable sur les épreuves physiques. Est-ce que vous vous êtes étonnée ?  

Clairement ! Moi je n’ai jamais fait de sport en club, jamais fait de compétition. Mais je suis une petite agricultrice dans ma campagne et je me dis que mon métier m’apporte énormément au niveau mental et au niveau physique. J’étais déjà fière de moi en vivant l’aventure. Mais le fait de me voir à la télé, je m’en rends compte encore plus. Mes proches me disent "C’est ouf, t’es une machine !". Mes amis me redécouvrent, certains ne pensaient pas que j’avais du mental à ce point. Ça fait chaud au cœur.  

Est-ce qu’on peut dire que "Koh-Lanta" a changé votre vie ?  

Oui, parce que j’ai compris que je devais avoir un peu plus confiance en moi, que je devais arrêter de me poser 50.000 questions avant de faire les choses. Parce que je suis largement capable de les faire. Prenez le parcours du combattant. Je me voyais finir dans les dernières. Et je suis la première étonnée d’avoir fini la première ! (Rires). 

Vous vous voyez changer de boulot à l’avenir ?  

Au moment où on se parle, je suis en train de démonter une clôture. Donc non, je ne change pas de boulot ! (Rires).

Lire aussi

Si on vous propose de repartir, vous signez tout de suite ?  

Ben oui, d’autant plus que personne n’a éteint ma flamme. Dans ma tête, elle est toujours allumée, alors pourquoi pas ?  

Si Maxine gagne vendredi prochain, ce sera comme si vous aviez gagné ? 

Si elle remporte "Koh-Lanta", oui ce sera comme si j’avais gagné. Mille fois ! C’était pareil sur les épreuves, d’ailleurs. C’était tellement fusionnel que lorsque je réalise que nous ne sommes plus que trois avec Arnaud à chercher le dernier poignard, je me dis qu’il faut à tout prix que ce soit l’une de nous deux qui le trouve. Pour que le binôme soit représenté jusqu’à la fin, quoi ! 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

L'Australie avait de "profondes et sérieuses réserves" concernant les sous-marins français, riposte son gouvernement

EN DIRECT - Crise des sous-marins : après son rappel des États-Unis, l'ambassadeur français reçu ce soir par Macron

EN DIRECT - Covid-19 : l'ONU appelle à ce que 70% de la population mondiale soit vaccinée mi-2022

Hautes-Pyrénées : un mort et deux blessés graves lors d'une rixe entre bikers à Tarbes

"Cet épisode va laisser des traces" : après la crise des sous-marins, la France peut-elle quitter l'Otan ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.