VIDÉO - Vanina ("The Voice") : "Prévenir Amel Bent que je participais aurait été de la triche"

Vanina interprète ce soir un des plus grands titres de Dalida : « Laissez-moi danser ». Pour elle, The Voice est un challenge en tant qu’artiste. Elle veut prouver qu’elle peut devenir une vraie chanteuse - Extrait des auditions à l'aveugle de "The Voice" du 20 février 2021 - The Voice 2021, tous les samedis à partir de 21h05. Retrouvez tous les replay, extraits et bonus sur MYTF1.

INTERVIEW – Avec son interprétation tout en douceur de "Laissez-moi danser", la chanteuse de 31 ans venue de Corse a surpris la coach aux côtés de qui elle travaille comme choriste depuis le printemps 2019. "Je m’étais dit qu’elle pouvait ne pas me reconnaître car elle ne m’avait jamais entendue dans ce registre", nous explique-t-elle.

La séquence avait été teasée dès la diffusion des premières images de la saison. Amel Bent qui ne peut cacher sa surprise en se retournant sur un talent qu’elle semble connaître. "C’est toi ?", lâche-t-elle très émue.  Face à elle, une jeune femme avec qui elle partage la scène depuis près de deux ans. Car Vanina, 31 ans, est l'une des choristes de la coach de "The Voice". 

"J'ai commencé à travailler avec elle en mai 2019. On a eu deux semaines de répétitions puis on a enchaîné la tournée jusqu'au confinement", nous raconte-t-elle. Au bout du fil, sa voix respire le soleil. Elle revient pour LCI sur son audition à l'aveugle, son coach Florent Pagny et son meilleur ami Slimane.

Toute l'info sur

The Voice 2021

Le public vous a découverte dans la "Star Academy 9" puis sur la scène de la comédie musicale "Les Dix Commandements". Pourquoi avoir tenté l’aventure "The Voice" ?

Tout simplement parce que j'avais un projet personnel avancé. J’ai profité du confinement pour écrire mes chansons et aller en studio. Ces dernières années, j’ai travaillé pour des spectacles et je faisais seulement ce qu’on me demandait de faire. Ce n’était pas judicieux pour moi de faire une émission comme "The Voice" si je n’étais pas aboutie en tant qu’artiste. J’attendais d’être prête à ce niveau-là pour me lancer et gagner un peu de visibilité. Du coup, je suis là ! (elle rit).

Au tout début de l’émission, vous expliquez "trembler de haut en bas". On se dit pourtant que votre expérience de la scène aurait dû vous aider à ne pas stresser…

J’ai rarement vécu ça. Je crois que c’est la deuxième fois de ma vie que je ressentais un tel stress. La première fois, c’était avant de jouer "Les Dix Commandements" sur la scène de Bercy devant des milliers de spectateurs. Quand on fait ce genre de spectacles ou de tournées, les gens ont payé pour venir vous voir. Là j’ai quatre coachs qui, s’ils n’aiment pas, ne se retournent pas (elle rit). Psychologiquement tu te dis : "Pourvu qu’il y en ait au moins qui aime et qui se retourne". C’est horrible de se demander ça.

Le regard qu'il a eu en se retournant a juste confirmé que j'allais aller avec lui. Il m’a enveloppée, il était vraiment bienveillant- Vanina sur son coach Florent Pagny

Amel Bent, avec qui vous collaborez, s’est retournée sans reconnaître votre voix. C’est un scénario que vous aviez envisagé ?

C’était une des possibilités bien sûr parce que c'est un registre dans lequel elle ne m'a jamais entendue. Habituellement, je chante ses chansons et mes propres compositions sont en anglais. C’est une sorte de R'n'B assez planant qui n’a rien à voir avec Dalida en piano-voix. J’ai aussi travaillé ma voix différemment pour amener quelque chose d’autre à cette adaptation. Je m’étais dit qu’elle pouvait ne pas me reconnaître.

Pourquoi ne pas l'avoir prévenue que vous participiez ?

Je travaille pour elle sur sa tournée mais là c’est une coach sur l’émission et je suis candidate. Donc lui dire aurait été un peu comme de la triche. La production aurait eu raison de me dire : "Non, il ne fallait pas lui dire".

En vidéo

LCI PLAY - Vianney se mue en coach de "The Voice" : l'interview

"Laissez-moi danser" de Dalida est récemment devenu le cri de ralliement d’artistes de comédie musicale qui se mobilisent pour pouvoir reprendre le travail malgré la crise sanitaire. C’est également pour faire passer ce message que vous avez choisi cette chanson ?

Complètement, c’est exactement ça. Pour les téléspectateurs, l’audition à l’aveugle est la première étape mais il y a un long cheminement avant. Donc c’est déjà un privilège de faire l’émission et de pouvoir juste monter sur scène pour s’y produire. Je ne savais pas que ce mouvement-là existait mais on est tous connectés. Les droits des intermittents ont été prolongés jusqu’en août 2021, l’échéance se rapproche. On n’a pas de nouvelles, on ne peut toujours pas travailler. C’est super stressant.

Vous avez opté pour le coach "qui a été touché en premier", Florent Pagny. C’était l’artiste avec qui vous souhaitiez absolument travailler ?

Quand je regardais l’émission, je me disais que j'aimerais apprendre de lui. Et quand j'ai vu qu'il revenait en tant que coach, j'ai été très contente. Et quelle chance que ce soit lui le premier à s’être retourné ! C’est un grand monsieur. Le regard qu'il a eu en se retournant a juste confirmé que j'allais aller avec lui. Il m’a enveloppée, il était vraiment bienveillant.

Lire aussi

Vous avez vécu le premier confinement avec Slimane, vainqueur de la saison 5. Vous a-t-il donné des conseils pour "The Voice" ?

Oui, bien sûr. C’est l’un de mes meilleurs amis, il me soutient énormément dans mes projets et me booste quand il n’y a plus de jus ni d’énergie. Il fait partie de ceux qui me disent qu’il ne faut pas lâcher, que la route est longue parce qu’il sait très bien ce que c'est. En mars, il savait que je vivais dans mon petit studio donc il m’a dit : "Ne reste pas toute seule, prends tes bagages et viens". Heureusement qu’il m’a appelée !

Vous venez de dévoiler votre premier clip, "What if". Que pouvez-vous nous dire de ce projet ?

Ça fait un an que je travaille dessus toute seule comme une grande, avec l’aide de Yannick Peraste qui fait toutes mes prods. Je tournais en rond pendant le premier confinement et j’ai commencé à travailler comme ça. Ce premier titre est très personnel, il parle d’amour. Ce n’est pas un R'n'B agressif. J’écris pour que les gens passent un bon moment. Mes proches me disent que ça fait du bien et que c’est tout en douceur. C’est cool, ça reste lié à ce qui s’est passé sur "The Voice".

La dernière phrase que vous chantez lors de votre audition à l’aveugle, c’est "laissez-moi aller jusqu'au bout du rêve". C’est tout ce qu’on peut vous souhaiter pour la suite de l’aventure The Voice ?

J’ai eu un petit frisson quand vous avez dit ça… Il faut juste me souhaiter ça oui, que je puisse aller au bout de mon rêve. Même après "The Voice". 

>> "The Voice 2021" : tous les samedis à 21h05 sur TF1 - retrouvez toutes les vidéos sur le site officiel de l'émission

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid : 25.430 personnes actuellement hospitalisées, 379 décès en 24h

EN DIRECT - Affaire des "écoutes" : Gérald Darmanin témoigne de son "soutien amical" à Nicolas Sarkozy

VIDEO - Golden Globes : Chadwick Boseman sacré meilleur acteur, sa veuve livre un émouvant discours

Covid-19 : Moselle, Haute-Garonne, Nice... Les mesures de restrictions locales se multiplient

Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

Lire et commenter