Thomas éliminé de "Koh-Lanta" : "Je ne suis pas un vrai méchant !"

Thomas éliminé de "Koh-Lanta" : "Je ne suis pas un vrai méchant !"

INTERVIEW – L’aventure s’est achevée vendredi soir pour Thomas, le solide routier de "Koh-Lanta : les armes secrètes". Pour LCI, il revient sur son parcours en Polynésie et ses relations tendues avec Vincent, qu’il accuse d’avoir fait exploser l’ex-équipe jaune.

Il était au bout du rouleau, ou presque. Miné par la faim et le départ de ses proches sur le camp, Thomas a été éliminé vendredi lors du conseil. Un épilogue presque logique pour le routier qui estime avoir rempli sa mission en contribuant au départ de ses ennemis dans le jeu. Et qui n'est visiblement pas prêt de pardonner à certains...

Est-ce que vous n’êtes pas un peu soulagé de partir à ce moment de l’aventure ? 

Franchement non parce que je me dis que je ne suis pas loin de l’arrivée, pas loin des poteaux. Après c’est vrai que mon physique n’est plus vraiment au rendez-vous.

Au cours de l’épisode, vous avez des vertiges, vous perdez l’équilibre. Ça vous a surpris d’être aussi mal physiquement ? 

Je m’attendais à être dans le dur depuis quelques temps. Avec les jaunes on a quelques difficultés au début, on n’a pas mangé beaucoup. Or moi je suis un gros gabarit et j’ai perdu énormément de poids. A la fin, on n’avait même plus de riz, on n’avait rien à part deux ou trois poissons… En plus je n’avais pas trop le moral vu que j’avais perdu tous mes amis. Et dans ces cas-là, ça joue beaucoup : lorsque le mental n’est pas là, bien souvent le physique ne suit pas.

Vous n’avez pas consulté le médecin après votre malaise ? 

J’aurais pu le faire, mais tout le monde avait la tête qui tournait. C’est juste que moi ça s’est vu plus que les autres ! Les autres aussi n’étaient bien. Mais le fait que j’ai ce malaise avant le conseil, je crois que ça les a aidés à prendre cette décision.

Ils auraient pu aussi vous sauver. Sur ce dernier épisode, on sent que vos relations se sont apaisées avec les autres. Je me trompe ? 

Non, non, vous avez raison. Sans doute parce que j’avais fait ce que j’avais à faire pour "venger" mon équipe jaune, mes amis Mathieu, Shanice et Myriam. J’avais éliminé tous ceux qui avaient détruit tout ce qu’on avait construit depuis le début et donc après je me suis un petit peu ouvert. J’ai découvert des gens très sympathiques pour la plupart. On m’a aussi tendu la main. Je pense à Arnaud et Jonathan qui sont venus vers moi.

Moi on ne peut pas dire que je suis hypocrite et que je vote derrière le dos des gens- Thomas

Revenons sur cette histoire de vengeance. Est-ce que vous n’êtes pas allé trop loin sur ce terrain, trop dur avec Laetitia et Vincent notamment. Est-ce que vous ne vous êtes pas trouvé presque "méchant" avec eux en découvrant les images ? 

On peut dire que je suis méchant… mais je ne suis pas un vrai méchant. C’est juste que je suis quelqu’un d’entier. Quand j’aime, j’aime à 2000%. Mais quand on me déçoit et qu’on fait du mal aux gens que j’aime, je vais dans l’extrême. Donc non, je ne pense pas être allé trop loin. Après, dans la vie, je suis quelqu’un qui aime bien chambrer les gens, surtout quand je fais du sport. Je le dis dans mon portrait : même si je suis moins bon que mon adversaire, je dirais toujours que je suis plus fort que lui. Parce que psychologiquement, je peux le déstabiliser. Et c’est ce que j’ai fait aussi en leur disant tous les jours que j’allais les faire éliminer. Et ils ont fait des erreurs : regardez Vincent, il n’a pas brillé sur les épreuves. Moi, on ne peut pas dire que je suis hypocrite et que je vote derrière le dos des gens. À chaque fois que j’ai voté contre Vincent et Laetitia, je leur ai dit en face.

Avec Vincent je pense qu’on aura une discussion le jour de la finale, en privé- Thomas

Pour vous, c'est Vincent le principal responsable de l’explosion de l’équipe jaune ? 

On ne peut pas dire le contraire ! Pour moi l’explosion des jaunes, c’est l’élimination de Shanice. Bon d’abord il y a le fait qu’on me mette en face à face avec Mathieu, mais ça Vincent n’y est pour rien. Les rouges ont très bien joué. Mais ensuite quand Vincent va les voir pour voter Shanice, ça laisse la porte ouverte à toutes les stratégies et ils ont bien profité. Donc oui, tout ce qu’on avait construit avec les jaunes, c’est Vincent qui l’a cassé. 

Vous lui en voulez toujours ? 

Je ne lui parle toujours pas. Attention, je ne le hais pas. Disons que c’est quelqu’un qui ne m’intéresse pas à l’heure actuelle. Je pense qu’on aura une discussion le jour de la finale, en privé. Je ne suis pas fermé. Mais c’est vrai que c’est quelqu’un qui m’a déçu. 

Lui dit que "Koh-Lanta" est un jeu…

Il dit que c’est un jeu parce qu’il est très apprécié par les gens. Mais il faut voir que ces temps-ci des gens comme moi ou même Lucie se prennent pas mal d’insultes sur les réseaux sociaux. Et ça, c’est la vie réelle, c’est la vie privée. Donc oui, c’est un jeu sur le coup. Mais il faut faire attention à ce qu’on fait ou ce qu’on dit. Et puis si t’es capable de trahir quelqu’un dans un jeu, t’es capable de le faire dans la vraie vie.

Lire aussi

Quel bilan faites-vous de votre participation à "Koh-Lanta" ? Globalement positive ou il y a des regrets ? 

Ah non je ne peux pas être déçu d’avoir fait "Koh-Lanta" ! C’est une chance, un privilège, un honneur ! C’était la deuxième année que je postulais. La première fois sur le tard et là ça a fonctionné. C’était un but, un rêve, c’est une émission que j’adore parce qu’on va vraiment chercher au fond de soi tout ce qu’on a. Pour moi, c'était un plaisir immense et si je peux, je le referai avec plaisir.

Dans le civil, vous êtes routier. Est-ce que vous avez envie de changer de vie depuis "Koh-Lanta" ? 

Je suis toujours chauffeur poids-lourd. Ma vie n’a pas changé même si je suis un peu plus médiatisé. Après je vais étudier toutes les propositions qu’on me fera. J’espère que l’émission va m’ouvrir des portes, bien sûr, et si je peux changer de métier, je le ferai avec plaisir. Je suis fier de ce que je fais, mais c’est avant tout pour payer mes factures et payer ma maison. Je ne me lève pas tous les matins en me disant "Super, je vais conduire mon camion !" (Rires).

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Le port du masque devrait être levé le 1er juillet en extérieur et maintenu à l'intérieur, selon Jérôme Salomon

VIDÉO - "C'est un montage contre moi" : Mélenchon réplique aux accusations de complotisme

"Je ne m’arrêterai jamais de parler" : les confidences de Mila dans Sept à Huit

Qui est Naftali Bennett, le nouveau Premier ministre israélien ?

Malaise cardiaque d'Eriksen : "S'il n'est pas nul, le pourcentage de chances pour qu'il rejoue un jour est faible"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.