Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

INTERVIEW – C’est un coup de tonnerre pour les fans de "Koh-Lanta : les armes secrètes", comme pour le principal intéressé. Vincent, le roi de la punchline, a été éliminé vendredi soir avec son binôme Laëtitia, victime de l’une des nouvelles règles de l’émission. Il s’est confié à LCI.

Son départ va laisser un grand vide à l’écran et dans notre salon. Vincent, l’analyste financier parisien qui nous a régalé depuis le début de la saison avec ses punchlines en anglais, est sorti de "Koh-Lanta : les armes secrètes" la tête haute, victime de l’une des nouvelles règles du jeu. 

Alors qu’il se croyait protégé par le collier d’immunité de Laëtitia, son binôme durant l’épisode, la découverte par Lucie d’un bracelet noir a rebattu les cartes lors du conseil et entraîné le départ des deux candidats. Après nous avoir révélé qu’il avait déposé son désormais célèbre "I don’t want this", Vincent nous en dit (un peu) plus sur ses projets à venir.

Vincent être éliminé de cette manière… You didn’t want this, right

I didn’t want this ! Absolutely not ! Après c’était "Koh-Lanta : les armes secrètes", donc il faut l’accepter lorsqu’on joue. Qu’on gagne ou qu’on perde, j’avais signé pour ça.

Certaines éliminations sont à prévoir, mais là c’était impossible. Comment le vivez-vous sur le moment ? 

C’est difficile. Je savais que les votes allaient être contre moi, mais je me sentais donc protégé par le collier d’immunité de Laëtitia. Avec l’arme secrète, tout se passe très vite et je comprends que ça va être compliqué. Mais tout de suite j’essaie de prendre du recul et je me dis que c’est bien joué de la part de Lucie. Il me semble que je le dis. J’aurais été à sa place, j’aurais pu faire la même chose. 

Donc vous n’en voulez à personne sur le moment ? 

Non, je ne peux en vouloir à personne. Ça reste un jeu, on est là pour aller jusqu’au bout. Pourquoi le reprocher aux autres puisque moi-même j’ai joué ?

Thomas me traite de girouette. Alors que c’était le premier à faire la girouette !- Vincent

Laëtitia n’a pas digéré l’attitude de Thomas à son égard. Vous pensez comme elle qu’il n’a pas compris que "Koh-Lanta" était un jeu ? 

Je ne pense pas, non. Je trouve qu’il a eu des réactions parfois un peu démesurées. Il a aussi tenu certains propos à mon égard, comme lorsqu’il me traite de girouette. Alors que c’était le premier à faire la girouette ! Je crois qu’il faut toujours faire attention à ses propos et garder un minimum de bienveillance parce que nous sommes dans un jeu. Il ne faut pas l’oublier !

Donc vous n’irez pas boire un verre en terrasse avec lui le 19 mai ? 

Non, je ne dis pas ça. Dans le cadre du jeu, j’étais là pour aller au bout et j’étais prêt à éliminer tout le monde. Après en rentrant en France, j’ai décidé de faire table rase de tout ce qui avait pu se passer et je n’ai aucun problème avec personne. Là on revit tous la diffusion comme si nous étions encore dans l’aventure. Je dis juste qu’il faut que ça se passe, que ça se tasse. Il faut le temps de digérer tout ça. 

Et avec Shanice, ça s’est arrangé ? 

Ça a pris du temps, mais on a tous les deux pris conscience que ce n’était qu’un jeu.

Je reçois énormément de messages de personnes qui me disent qu’elles s’identifient à moi, de par mon histoire personnelle- Vincent

Dans notre précédente interview, vous me citiez toutes les raisons qui vous avaient poussé à participer à "Koh-Lanta". Est-ce qu’à ce niveau-là, vous avez réussi votre pari ? 

Oui, bien sûr. Pour rappel j’ai fait cette aventure pour trois raisons. D’abord le dépassement de soi et ça je l’ai clairement démontré. Ensuite par rapport à ma famille et là je crois qu’ils sont très fiers de moi. Enfin il y avait aussi une revanche sur la vie, une revanche sur les autres. Sur l’époque où j’étais toujours mis de côté et je pense m’être réellement affirmé au sein de cette aventure. Là aussi c’est une réelle fierté. 

Et le fait d’être devenu une "icône gay positive" comme l’écrit Têtu. C’est du bonus ou une vraie fierté ? 

Les deux. Je reçois énormément de messages de personnes qui me disent qu’elles s’identifient à moi, de par mon histoire personnelle, dont j’ai pu parler au sein de l’aventure. Donc oui, je suis très fier.

"I don't want this", c’est quelque chose de fort qui peut s’appliquer à plein de domaines- Vincent

Vous avez donc déposé l’expression "I don’t want this". Que comptez-vous en faire ? J’imagine que ce n’est pas simplement pour faire des t-shirts. Vous avez des idées ? 

Bien sûr que j’ai des idées mais je les garde pour moi pour le moment. Des idées qu’il faut que je développe. L’une d’entre elles est franchement pas mal et on est loin des t-shirts ou du prêt-à-porter. J’ai plutôt envie de faire des choses engageantes et de créer quelque chose avec ce slogan, cette marque "I don’t want this". Je veux que ce soit chouette, sympa et "quali". 

Cette punchline, c’est une affirmation de soi, n’est-ce pas ? 

On peut le prendre comme on veut. Mais je pense que c’est quelque chose de fort qui peut s’appliquer à plein de domaines et c’est pour ça que j’ai préféré le déposer.

Lire aussi

Est-ce que cette notoriété nouvelle pourrait vous pousser à changer de vie ? 

Changer ma vie… Si, peut-être. Je ne l’avais pas imaginé comme ça mais j’ai pris conscience de beaucoup de choses. Au cours de l’aventure j’ai compris que j’avais ce côté humain très développé. Dès lors que je suis rentré en France, je me suis tout de suite inscrit dans une formation afin de devenir coach de vie et coach de carrière. Parce que je pense que j’ai cette légitimité de par mon passé et de par mon parcours sur "Koh-Lanta". Mais je m’intéresse aussi à la mode et à la comédie, ce qui est plutôt justifié lorsqu’on voit le dernier épisode… 

Faire d’autres émissions de télé, ça vous tente ? 

Ça dépend de ce que c’est. Sur le thème de l’aventure, du dépassement de soi, pourquoi pas. Mais autre chose, je ne suis pas sûr.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : l'Angleterre repousse de 4 semaines la levée des dernières restrictions

VIDÉO - Mila dans Sept à Huit : "Peut-être que je serai morte dans cinq ans"

Qui est Naftali Bennett, le nouveau Premier ministre israélien ?

Parcoursup : pourquoi des élèves aux notes excellentes ne trouvent pas de formation

"Tout est devenu noir" : un pêcheur américain "avalé" par une baleine en ressort indemne

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.