Proposition de loi sur la fin de vie : "Votez le plus vite possible", plaide Line Renaud auprès des députés

Line Renaud lors de la conférence de presse à l'Assemblée nationale pour le droit à mourir dans la dignité.

PLAIDOYER - L'actrice Line Renaud, qui milite "pour le droit à mourir dans la dignité", a exhorté les députés mardi à voter "le plus vite possible" un texte sur le droit à l'euthanasie, un sujet qui a déchaîné les passions à l'Assemblée cette année.

Elle repart au combat. Line Renaud était à l'Assemblée nationale ce mardi après-midi pour défendre le droit à mourir dans la dignité. Elle a exhorté les députés à voter un texte sur le droit à l'euthanasie. "En tant que marraine de l'Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité (ADMD), je compte sur vous pour voter le plus vite possible. C'est un progrès essentiel qu'on ne doit plus empêcher", a déclaré la comédienne et chanteuse à côté de plusieurs députés de tous les groupes parlementaires dont Olivier Falorni (Libertés et Territoires), à l'origine d'une proposition de loi débattue en avril dernier.

"Votre présence est une marque d'engagement extrêmement précieuse", a salué Olivier Falorni, qui en a profité pour mettre à nouveau la pression sur l'exécutif, tout en dénonçant l'"obstruction d'un quarteron de députés réactionnaires". Malgré un large appui, sa proposition de loi ouvrant un droit à "une fin de vie libre et choisie" n'avait pas pu être adoptée face à des milliers d'amendements déposés par quelques élus LR et un temps contraint, le 8 avril. En mai, quelque 300 députés de tous bords, soit plus de la moitié de l'Assemblée nationale, ont demandé au Premier ministre Jean Castex d'inscrire à l'ordre du jour cette proposition de loi.

Ayant vécu libre et digne, je ne peux pas m'imaginer mourir enchaînée et contrainte- Line Renaud

"Le 8 avril dernier, vous avez eu à examiner un texte très important, capital même, car il touche à notre bien le plus précieux, la liberté, notre liberté ultime et souveraine, celle de mourir dans la dignité", a poursuivi Line Renaud qui est revenue avec émotion son expérience personnelle. "J'ai partagé des fins de vies très difficiles", a confié la star, évoquant la disparition de son mari Loulou Gasté ainsi que de sa mère. "Elle me disait : 'Line, fais quelque chose'. Ils sont partis dans de grandes souffrances", a-t-elle déploré. 

"Ayant vécu libre et digne, je ne peux pas m'imaginer mourir enchaînée et contrainte. Si notre vie nous appartient, il doit en être de même pour notre mort", a-t-elle exposé. "Ce texte est suspendu et peut revenir à tout moment à l'Assemblée nationale et j'espère que nous pourrons le voter vite", a commenté Olivier Falorni, qui s'est félicité du soutien de "la femme la plus aimée dans ce pays".

Lire aussi

Sauf improbable coup de théâtre, ce texte n'a que peu de chances d'être repris par le gouvernement pour être mis à l'agenda du Parlement d’ici à la fin de la législature, l'exécutif marchant sur des œufs sur un sujet perçu comme inflammable politiquement.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

Présidentielle 2022 : pourquoi Eric Zemmour taxe-t-il Marine Le Pen de "femme de gauche" ?

Tir mortel d’Alec Baldwin : nouvelles révélations sur la jeune armurière Hannah Gutierrez Reed

VIDÉO - Vladimir Poutine, père d'une fille cachée de 18 ans ?

"C’est ridicule" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.