Quel démarrage au box-office pour "Titane", la Palme d’or de Julia Ducournau ?

Quel démarrage au box-office pour "Titane", la Palme d’or de Julia Ducournau ?

BUSINESS - Après un démarrage timide à sa sortie mercredi dernier, "Titane" a vu ses entrées décoller depuis l’attribution samedi de la Palme d’or du 74e Festival de Cannes. Explications.

C’est ce qu’on appelle un bon coup d’accélérateur. Sorti sur un circuit modeste de 199 écrans, le 14 juillet dernier, au lendemain de sa présentation sur la Croisette, le tonitruant Titane de Julia Ducournau avait attiré 12.600 spectateurs en 24 heures. Un score modeste mais logique pour un film interdit aux moins de 16 ans en raison de la violence de certaines scènes. L’attribution de la Palme d’or samedi par le jury du 74e Festival de Cannes a littéralement changé la donne.

Toute l'info sur

Le Festival de Cannes de retour après un an de pandémie

Après avoir enregistré une hausse de fréquentation de 60% entre dimanche et mardi soir, Titane cumule 88.523 entrées à ce jour dans toute la France. On est évidemment très loin du leader de la semaine, le mastodonte Fast & Furious 9 qui a attiré 1.301.589 spectateurs sur 756 copies. Mais si le film de Julia Ducournau bénéficie d’un bouche-à-oreille favorable, il devrait sans difficulté dépasser les 149.000 entrées de Grave, le premier film de la jeune réalisatrice.

Lire aussi

Reste Titane est sans doute l’une des Palmes les moins "grand public" de l’Histoire de la Croisette. Et n’atteindra pas les 1,8 millions de spectateurs de Parasite, la Palme 2019 de Bong-Joon-ho. La Palme la moins populaire reste à ce jour Les Meilleures Intentions de Bille August, avec moins de 92.000 spectateurs en 1992, suivi par Oncle Boonmee d’Apichatpong Weerasethakul avec 127.511 entrées en 2010.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Pass sanitaire : Emmanuel Macron "assume" ses décisions et appelle à l'unité face au virus

VIDEO - Belgique : nouvelles inondations, un torrent emporte des voitures près de Namur

Covid-19 : quelles sont les trois contre-indications à la vaccination ?

"Nous sommes passés de Socrate à Francis Lalanne" : le discours cinglant d'un sénateur contre les anti-vaccins

Catalogne, Pays-Bas, Royaume-Uni... Comment expliquer la baisse de l'épidémie chez nos voisins ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.