Rentrée difficile dans certains conservatoires de musique

CULTURE
DirectLCI
A compter de cette année, l'Etat ne finance plus du tout les conservatoires de musique, obligeant les municipalités qui les gère à faire des choix. A Châteauroux, par exemple, cela se traduit par une baisse des activités proposées et une augmentation des frais d'inscription.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter