"Je suis en jachère" : les confidences de Daniel Auteuil sur sa vie à l’heure du Covid

"Je suis en jachère" : les confidences de Daniel Auteuil sur sa vie à l’heure du Covid

INTERVIEW - Il aurait dû être sur les planches. En attendant que les théâtres rouvrent, Daniel Auteuil passe du temps en famille dans sa maison près d'Avignon. Le comédien a raconté dimanche son quotidien à l'heure du Covid, sa vie au ralenti loin du tumulte habituel, face à Audrey Crespo-Mara dans "Sept à Huit".

Quelque part en Provence, au milieu des oliviers, sur la terre de Pagnol, dont l’œuvre lui est si chère, Daniel Auteuil reçoit les caméras de "Sept à Huit" chez lui, près d’Avignon d’où étaient originaires ses parents, chanteurs d’opéra et d’opérette. Là où il a grandi, là où il attend de remonter sur scène et aussi de se faire vacciner. "Le vaccin est la seule solution, me semble-t-il, pour sortir enfin de cette tragédie. J’attends mon tour avec impatience", confie le comédien, qui se veut rassurant pour l’avenir. "Je crois qu’aujourd’hui il y a de plus en plus de gens qui sont prêts à se faire vacciner. Le problème, c’est qu’il n’y a plus de vaccin ou il y en a moins, en tout cas. Cela va s’arranger, je l’espère", poursuit-il. 

Ces jours-ci, Daniel Auteuil aurait dû être sur scène pour Déjeuner en l'air, un tour de chant inédit dans lequel le comédien rend hommage au poète Paul-Jean Toulet, qu’affectionnait tout particulièrement sa mère. Un clin d'œil, aussi, donc. Mais en raison de la fermeture des salles de spectacle depuis le 28 octobre, Covid oblige, l'acteur, comme beaucoup d'autres, a été contraint de reporter sa tournée. Daniel Auteuil prend son mal en patience, et se veut philosophe. Inutile d’enrager, dit-il. "Je ne vais pas aller dans la rue chanter, jouer et lire des poèmes parce que j’ai un besoin irrépressible tout d’un coup de m’exprimer. Non, ça va, je peux tenir. Il faut se dire qu’on va attendre, qu’après on va se retrouver et tout ira être bien", se réjouit-il, par avance.

Toute l'info sur

Sept à huit

Leur toux dans la salle, aujourd’hui, me manque- Daniel Auteuil

Sans scène et sans tournage, l’acteur en profite pour passer du temps en famille. Une vie au ralenti, loin du tumulte qui rythme habituellement son quotidien. "Je suis en jachère", sourit-il. Prendre son temps à tout instant, sans que rien ne laisse au temps. Une pause, contrainte et forcée, qu'il dit vivre plutôt bien. "Je me lève assez tôt. Je prépare le petit-déjeuner pour mon fils, je l’emmène à l’école et ensuite je reviens. J’apporte alors le thé à ma femme et nous discutons de ce qu’elle va faire dans son travail, parce qu’elle est peintre. Je lui dis un peu ce que je vais faire. Mais comme c’est toujours la même chose, je finis par arrêter de lui en parler", s’amuse Daniel Auteuil.

Lire aussi

La scène, malgré tout, lui fait cruellement défaut. L’éloignement avec le public, aussi. "Leur toux dans la salle, aujourd’hui, me manque. Même si aujourd’hui il faut éviter d’en parler", plaisante le comédien. En attendant de retrouver les planches, bientôt il l’espère, Daniel Auteuil va surtout prendre soin de lui. Médecin malgré lui, un rôle de composition à l'heure du Covid-19 pour cette icône du cinéma français. "Je me fie souvent à mon instinct. Et pour l'heure, il me dit de faire attention : mets bien ton masque quand tu sors, lave-toi bien les mains." Espérer des jours meilleurs et garder l'espoir. Même si, conclut-il, "malheureusement, on ne peut jamais être sûr du pire".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Face au risque d'un confinement national, "il y a encore de l'espoir", estime Jérôme Salomon

EN DIRECT - La Moselle classée en zone à haut risque par l'Allemagne : la France opposée à une "quasi-fermeture de la frontière"

"C’est les mêmes gars" : avec Tom Ross, Florent Pagny a trouvé son double dans "The Voice"

PHOTO - La Nasa publie une vue panoramique de Mars prise par Perseverance

Covid-19 : Jean Castex appelle à renforcer les contrôles dans les 20 départements sous surveillance

Lire et commenter