Séquences jugées racistes dans "Pyramide" : Pépita réagit à la polémique

Séquences jugées racistes dans "Pyramide" : Pépita réagit à la polémique

RÉACTION – La diffusion de plusieurs séquences du jeu "Pyramide" dans l'émission "Canap 95", mardi soir sur TMC, a provoqué la colère de nombreux internautes, qui dénoncent le racisme et le sexisme à l’égard de Pépita. Interrogée par "Le Parisien", l’ex-animatrice se défend.

C’est une diffusion qui a fait beaucoup parler… et qui a généré de nombreux tweets indignés. Dans le prime "Canap 95", diffusé mardi soir sur TMC, les téléspectateurs ont pu revoir des séquences de "Pyramide", le célèbre jeu télé de France 2,  avec la co-animatrice Pépita et le présentateur Patrice Laffont. Des archives jugées racistes et sexistes.

Silencieuse dans les heures qui ont suivi la diffusion, Pépita, en colère contre l'émission "Canap 95" est sortie du silence dans les colonnes du Parisien. "La réalité n’était pas du tout celle-là", affirme-t-elle. "S’il y a un endroit où je n’ai jamais vécu le manque de respect, la misogynie ou le racisme, c’est sur le plateau de Pyramide".

Entre nous, nous étions une vraie famille, à l’antenne comme en coulisses- Pépita, dans Le Parisien

Une séquence en particulier a beaucoup été commentée. Celle où Néfertiti, la voix off de l’émission, lance à Pépita : "Oh, c’est vous en photo Pépit’ sur la carte postale" alors qu’elle tient une carte avec une photo de chimpanzé dans les mains. "C’est à force de manger des bananes, voilà ce que ça fait", répond alors une personne présente sur le plateau.

Interrogée à ce sujet, Pépita s’étonne : "Elle est énorme celle-là ! La carte postale, je la connaissais. Et on en avait plaisanté avant de prendre l’antenne avec Néfertiti, comme on avait l’habitude de le faire. C’est même moi qui, en coulisses, avais dit 'On dirait moi !'. On a décidé de la faire en plateau, c’est tout."

Lire aussi

Cette dernière l'assure : "Il suffit de regarder la séquence dans son intégralité pour comprendre qu’elle n’était pas du tout raciste. On en riait entre nous, de bon cœur. Il n’y avait aucun malentendu ni sous-entendu. Personne n’a perçu cela comme du racisme à l’époque. Et je peux vous dire que si quelqu’un m’avait réellement manqué de respect, je lui serais directement rentrée dedans. Jamais je n’aurais accepté un tel comportement", assure-t-elle, avant de préciser :  "Il n’y a que moi qui puisse dire si j’ai subi ou pas quelque chose ! 

Pépita prend également la défense de ses anciens collègues. "Je ne veux surtout pas qu’on touche à "Pyramide", à Patrice Laffont et à Laurent Broomhead", insiste-t-elle. "Patrice pouvait avoir un côté austère, mais c’est un homme de cœur. C’est quelqu’un d’entier, sur qui on pouvait compter. Et entre nous, nous étions une vraie famille, à l’antenne comme en coulisses."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pourra-t-on se déplacer normalement cet été ?

Une usine nucléaire iranienne touchée par un acte de "terrorisme antinucléaire"

SEPT À HUIT - La résurrection de Priscille, première femme bionique de France

EN DIRECT - Covid-19 : 30.671 personnes hospitalisées, dont 5838 en réanimation

Du Stade de France au centre vaccinal de Dreux, les vaccinodromes ont sonné bien creux ce dimanche

Lire et commenter