Katherine Heigl de retour sur Netflix : comment sa mauvaise réputation a failli ruiner sa carrière

Katherine Heigl dans la série Netflix "Toujours là pour toi" (2021).

COMEBACK - Tête d’affiche de la série "Toujours là pour toi" disponible ce mercredi 3 février, l’actrice américaine starifiée par "Grey’s Anatomy" a tâtonné pendant des années. La faute à des rumeurs incessantes affirmant qu’elle était "difficile".

Elle s’est installée dans les montagnes de l’Utah, dans un ranch qu’elle et son mari ont fait construire pour leur famille. Loin, très loin des lumières de l’impitoyable Hollywood qui l’a enfermée dans une case. Katherine Heigl a balayé les rumeurs qui la disaient invivable pour mieux reprendre son destin artistique en main.

Dix ans après son départ de Grey’s Anatomy, l’actrice américaine retrouve un rôle de premier plan dans Toujours là pour toi – une série Netflix de dix épisodes racontant l’amitié de deux femmes sur trois générations. Elle en est l’héroïne mais aussi l’une des productrices exécutives. Comme pour montrer qu’elle ne tempèrerait jamais la force de caractère qu’on lui a souvent reprochée.

J’ai appris à accepter que le mot ambition n’était pas un gros mot- Katherine Heigl au Washington Post

"J’ai appris à accepter que le mot ambition n’était pas un gros mot, qu’être ambitieuse et avoir de grands rêves et de grands objectifs ne faisait pas de moi une femme moins féminine, aimante et maternelle. C’est plus facile d’être heureuse parce que je suis plus douce avec moi", explique-t-elle dans un entretien à cœur ouvert accordé au Washington Post. Katherine Heigl n’y omet rien, surtout pas la triste réputation qu’elle traîne comme un boulet depuis des années.

Alien à la forme humaine dans la série Roswell au tournant des années 2000, Katherine Heigl devient une star mondiale en 2005 avec le lancement de Grey’s Anatomy. Une popularité qui lui ouvre les portes du cinéma et fait d’elle la Julia Roberts de la décennie, éternelle héroïne de comédie romantique avec qui on a envie de boire un verre. De 27 robes à Bébé mode d’emploi, en passant par L’abominable vérité, la jeune femme enchaîne les films et les interviews. Quitte à parfois à être trop honnête. La même année, elle qualifie le film En cloque, mode d’emploi de "sexiste" et demande à ne pas être nommée aux Emmy Awards car elle estime que la série médicale "ne lui a pas donné la matière pour mériter une telle distinction". "J’ai peut-être dit quelques trucs que vous n’avez pas appréciés. Mais ensuite ça a dégénéré en 'elle est ingrate', puis en 'elle est difficile' et enfin en 'elle n’est pas professionnelle'. Quelle est votre définition de difficile ? Quelqu’un avec une opinion que vous n’aimez pas ? Maintenant, j’ai 42 ans et cette connerie m’énerve vraiment", insiste-t-elle auprès du Washington Post

C’était un cercle vicieux. C’était une humiliation publique, même un peu un harcèlement public. Et j’ai pris ça très, très personnellement- Katherine Heigl dans The Telegraph

Étiquetée "difficile" par la profession, Katherine Heigl tourne moins. Les séries State of Affairs et Doubt sont annulées après une saison. Suits, qu’elle rejoint lors de la saison 8 après le départ princier de Meghan Markle, s’arrête l’année suivante. Au cinéma aussi, les projets se font plus rares et plus confidentiels. La comédienne reste persuadée que sa réputation n’aurait pas eu le même impact sur sa carrière si ses résultats au box-office ne s’étaient pas écroulés. "Vous pouvez être la personne la plus horrible, difficile et horrible de la planète, si vous leur rapportez de l’argent, ils continueront à vous engager (…). Mais mes films ont commencé à ne plus rapporter tant que ça", admet-elle.

Auprès du Telegraph, elle assure avoir été victime d’un "énorme effet boule de neige". "Plus j’étais consciente de ce qui se passait, plus j’en avais peur et plus je disais quelque chose d’idiot. C’était un cercle vicieux. C’était une humiliation publique, même un peu un harcèlement public. Et j’ai pris ça très, très personnellement. Ça a remis en question ma vision de ma propre valeur parce que je me voyais par rapport aux opinions des gens et que d’un coup, ces opinions ont changé", insiste-t-elle. Alors pour retrouver son estime de soi, elle s’est tournée vers la méditation, la thérapie mais aussi ses fans à qui elle choisit de se dévoiler sans fard sur les réseaux sociaux.

Lire aussi

C’est aussi sur eux qu’elle compte pour porter haut les futurs projets qui fourmillent au sein de la boîte de productions qu’elle a montée avec sa mère Nancy. "J’ai toujours su qu’il y avait de superbes histoires à raconter sur les femmes de 40, 50, 60 ans et plus mais je ne savais pas que quelqu’un voudrait les raconter. C’est une industrie qui se nourrit de la jeunesse, en particulier chez les femmes. J’ai été cette  jeune actrice montante et vous pensez avoir une date d’expiration parce que, pendant très longtemps à Hollywood, c’était le cas", souligne-t-elle. Ne comptez donc surtout pas sur elle pour sonner le glas de sa carrière tout de suite.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Retour à l'école, fin des 10 km, ouverture des terrasses... les dates à connaître pour les prochaines semaines

"On sera à 600 morts par jour d'ici quelques semaines" : le cri d'alerte du Pr Jean-François Timsit

EN DIRECT - "Le pic de la troisième vague semble derrière nous" déclare Jean Castex

Rentrée scolaire, frontières, vaccination... de quoi parlera Jean Castex ce jeudi ?

Peut-on circuler sans limite ce week-end de retour de vacances ? Le 20H vous répond

Lire et commenter