Sexe et religion : "Benedetta", le film qui va secouer la Croisette

Virginie Efira et Paul Verhoeven sur le tournage de "Benedetta".

PREVIEW – En salles le 9 juillet, jour de sa présentation en compétition au 74e Festival de Cannes, "Benedetta" de Paul Verhoeven dresse le portrait d’une nonne aux mœurs contraires à la morale, dans l’Italie ultra conservatrice du XVIIe siècle. De quoi susciter la controverse aussi en 2021 ?

Ne comptez pas sur Paul Verhoeven pour s’assagir. À 82 ans, le cinéaste néerlandais n’a rien perdu de son goût pour la provocation comme en témoigne Benedetta, son nouveau film en lice pour la Palme d’or du 74e Festival de Cannes. En salles dans toute la France le même jour, ce drame historique véhicule toutes les obsessions, ou presque, de l’un des auteurs européens les plus libres de sa génération qui, après avoir le succès en salles et aux César de Elle avec Isabelle Huppert, a de nouveau fait équipe avec le producteur Saïd Ben Saïd pour l’un des projets les plus ambitieux et personnels de sa carrière.  

Nous sommes au XVIIe siècle et la petite Benedetta Carlini, fille aînée d’un notable de Toscane, rejoint le couvent de Pescia, dirigé d’une main de fer par sœur Felicita (Charlotte Rampling). Dix-huit ans plus tard, alors que la peste ravage la région, Benedetta (Virginie Efira) est devenue la plus pieuse de toutes, assaillie par des visions un brin risibles du Christ protecteur. Jusqu’au jour où elle croise la route de Bartolomea (Daphne Patakia), la fille d’un paysan violent qu’elle décide de prendre sous son aile. Et qui suscite chez elle des pulsions jusque-là insoupçonnées… 

Toute l'info sur

Benedetta

Un cinéaste athée et qui l'assume

Tout au long de sa vie, Paul Verhoeven a entretenu un rapport complexe avec la religion, un mélange de fascination et de répulsion qui le poussa longtemps à envisager un film sur la vie du Christ, fort de ses études de théologie. Il en a tiré un livre, Jésus de Nazareth, paru en 2015, où il n’hésitait pas à comparer son sujet à Che Guevara, usant de son charisme pour convaincre ses fidèles de l’existence de Dieu et menacer les forces qui gouvernent Jérusalem. 

Benedetta prolonge cette vision explosive du catholicisme à travers une héroïne qui met non seulement à jour les luttes de pouvoir au sein du couvent, mais questionne aussi le tabou de la sexualité chez les religieux. C’est donc le thriller mystique d’un cinéaste athée qui l’assume et n’a clairement pas peur de le montrer. Les âmes sensibles sont prévenues. Se feront-elles entendre lors de la présentation du film sur la Croisette ?

Lire aussi

Si Benedetta va faire parler, c’est aussi par la grâce de Virginie Efira. Depuis le troublant Sibyl de Justin Triet, on savait la comédienne belge très à l'aise avec son corps au cinéma. Les multiples scènes de sexe avec sa partenaire, Daphne Patakia, seront sans doute très commentées, à juste titre. Mais c’est les multiples degrés de lecture que son jeu confère au personnage qui pourrait bien séduire le jury du Festival de Cannes.

En équilibre permanent entre le drame et l’outrance, la tragédie et le second degré, la comédienne mène si bien le spectateur en bateau qu'il est difficile de séparer le vrai du faux. Le bien du mal, en vérité. Une ambiguïté qui n’est pas sans rappeler, la chasuble en plus, le pic à glace en moins, la romancière bisexuelle Catherine Tramell joué par Sharon Stone dans Basic Instinct. On a connu pire référence.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

La maladie de Charcot, le dernier combat de Jean-Yves Lafesse

Catalogne, Pays-Bas, Royaume-Uni... Comment expliquer la baisse de l'épidémie chez nos voisins ?

Variant Delta : avec deux doses, les vaccins Pfizer et AstraZeneca presque aussi efficaces que contre l’Alpha

Manifestations contre le pass sanitaire samedi dans toute la France: à quoi s'attendre?

EN DIRECT - Covid-19 : près de 20.000 nouveaux cas et 26 décès enregistrés en 24h

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.