Sur Instagram, Britney Spears "s’excuse d’avoir fait semblant d’aller bien"

Sur Instagram, Britney Spears "s’excuse d’avoir fait semblant d’aller bien"

CONFIDENCES – Au lendemain d’une audition au tribunal dévastatrice pour son entourage, la chanteuse de 39 ans s’est adressée à ses fans pour leur expliquer pourquoi elle avait opté pour un bonheur de façade sur ses réseaux sociaux depuis qu’elle a mis sa carrière sur pause il y a deux ans.

Elle y a multiplié les vidéos d’elle en train de danser et d’autres, plus étranges, dans lesquelles elle répond à des questions que ses fans ne lui ont pas vraiment posées. Mais ces sourires de façade n’étaient qu’un mensonge. Comme si Instagram était devenu un outil de propagande de son bonheur feint. 

Britney Spears s’est "excusée d’avoir fait semblant d’aller bien ces deux dernières années". Un message posté sur son compte au lendemain de son audition devant un tribunal de Los Angeles, lors de laquelle elle a affirmé "être déprimée et pleurer tous les jours".

Toute l'info sur

#FreeBritney, la chanteuse Britney Spears s'oppose à sa tutelle

Croyez-moi ou non, prétendre que j’allais bien m’a en fait aidée- Britney Spears

"Je ne veux pas que les gens croient que ma vie est parfaite parce que ce n’est vraiment pas le cas. Si vous avez regardé les infos sur moi cette semaine, vous savez clairement maintenant que ce n’est pas le cas !", écrit-elle. Elle dit avoir choisi de dissimuler la vérité "par fierté et parce qu’elle avait honte de partager ce qui lui était arrivé". Face à la juge mercredi, la chanteuse de 39 ans n’a rien caché du cauchemar qu’elle vivait depuis sa mise sous tutelle il y a 13 ans. Elle a comparé sa situation à celle d’une victime de "trafic sexuel", a affirmé que son père Jamie "devrait être en prison" et a dit être forcée de garder son stérilet malgré ses désirs d’enfant.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Britney Spears (@britneyspears)

Lire aussi

"Mais honnêtement, qui ne veut pas présenter son compte Instagram sous une lumière sympa ? Croyez-moi ou non, prétendre que j’allais bien m’a en fait aidée", assure-t-elle en légende d’une citation d’Albert Einstein. "Si vous voulez que vos enfants soient intelligents, lisez-leur des contes de fées. Si vous voulez qu’ils soient plus intelligents, lisez-leur plus de contes de fées", aurait dit le scientifique. Britney Spears insiste encore en affirmant que poster autant sur ses réseaux sociaux lui a permis "de sentir qu’elle avait de l’importance malgré toute ce qu’elle vivait". "Et ça a fonctionné… Donc j’ai décidé de commencer à lire plus de contes de fées", souligne-t-elle. Pour que la fin de son histoire soit aussi heureuse que celles des héros de ces récits, la chanteuse n'attend qu'une chose : la levée de sa mise sous tutelle, qu'elle réclame désormais ardemment. L'avenir dira si la juge a joué le rôle de Marraine la bonne fée en réalisant son rêve, ou de sorcière maléfique en maintenant la mesure.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : l'épidémie devrait redémarrer "cet automne", prévient Arnaud Fontanet

Pneus hiver ou chaînes obligatoires : voici la liste des 48 départements concernés

EN DIRECT - Covid-19 : le pass sanitaire maintenu pour l'instant dans tous les départements

VIDÉO - "Bien sûr que j'ai peur" : au cœur de La Palma, sous la menace de coulées de lave destructrices

EN DIRECT - Crise des sous-marins : le Danemark défend Biden face aux critiques européennes

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.