"The Suicide Squad" s’annonce comme l’un des films les plus barrés de l’été

David Dastmalchian, John Cena, Idris Elba et Daniela Melchior dans "The Suicide Squad" de James Gunn.

PREVIEW – Le nouveau film consacré aux super-vilains de l’univers DC dévoile une troisième bande-annonce qui sent bon l’humour graveleux et les personnages complètement tordus. Une folie signée James Gunn ("Les Gardiens de la galaxie") à découvrir au cinéma le 28 juillet.

Donner une suite à un film franchement mauvais qui n’avait pas convaincu grand-monde. Sur le papier, le projet avait tout d’une mission suicide. Mais les premières bandes-annonces de The Suicide Squad appellent à l’optimisme. Nous faisant même miroiter deux heures de pur délire à sa sortie en salles le 28 juillet prochain.

Ni vraiment une suite, ni vraiment un reboot, le producteur Charles Roven parle plutôt d’un "nouveau chapitre". Du premier film sorti à l’été 2016, il ne semble rester plus rien. Si ce n’est les personnages les plus emblématiques parmi les super-vilains de l’univers DC. Margot Robbie reprend le rôle de Harley Quinn, Joel Kinnaman celui du colonel Rick Flag, Jai Courtney redevient Captain Boomerang et Viola Davis se glisse à nouveau dans la peau de Amanda Waller, leur patronne.

Un film de guerre teinté d’action et de comédie comme dans les années 1970- James Gunn

Le troisième trailer de The Suicide Squad, dévoilé mardi 22 juin, fait la part belle à un nouveau visage. Celui d’Idris Elba, dont le personnage Bloodsport est contraint de rejoindre la sinistre et ultrasecrète Task Force X pour éviter la prison à sa fille. Le groupe de super-vilains est envoyé sur l’île perdue de Corto Maltese pour "effacer toutes les traces de l’opération Étoile de mer" lors d'une mission qui semble sans limite. Le film sera Rated R, interdit aux moins de 17 ans, aux États-Unis. Signe qu'il devrait aller plus loin que son gentillet prédécesseur monté dans le noir. Mais ne cherchez pas à en savoir plus, les studios Warner Bros. gardent bien au frais leurs infos les plus confidentielles.

Lire aussi

L’attente est grande, d’autant plus que James Gunn – l’artisan du succès des Gardiens de la galaxie chez le concurrent Marvel – signe le scénario et la réalisation. Le cinéaste américain parle de son film comme "du plus gros qu'il ait jamais fait", "un film de guerre teinté d’action et de comédie comme dans les années 1970". Alors à l’écran tout explose (beaucoup) et les répliques à l'humour lourd fusent. Suffisant pour nous donner furieusement envie de découvrir, entre autres, le catcheur John Cena en méchant voulant imposer la paix en tuant femmes et enfants ainsi que Sylvester Stone en requin complètement neuneu.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Ce que l'on sait de la mort de Maxime Beltra, décédé à 22 ans après une injection du vaccin Pfizer-BioNTech

EN DIRECT - Covid-19 : la France repasse la barre des 1000 patients en réanimation

PHOTO - Emmanuel Macron préside un conseil des ministres depuis son avion, un fait inédit

Le tableau des médailles des JO de Tokyo : la France 8e, après une belle journée en argent

Quarantaine pour les Français vaccinés en Angleterre : Beaune juge la mesure "discriminatoire"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.