The Weeknd fait don d’un million de dollars pour les victimes du conflit en Éthiopie

The Weeknd fait don d’un million de dollars pour les victimes du conflit en Éthiopie

SOLIDAIRE - Fils d’immigrés éthiopiens, le chanteur canadien The Weeknd a décidé de venir en aide aux victimes du conflit armé qui oppose les troupes éthiopiennes et érythréennes depuis novembre dernier.

Superstar de la pop, The Weeknd s’engage. Le chanteur canadien, de son vrai nom Abel Tesfaye, 30 ans, a décidé de faire don de la somme d’un million de dollars d’aide alimentaire en faveur des populations impactées par le conflit armé au Tigré, une région au Nord de l’Éthiopie où les forces érythréennes ont pénétré en novembre dernier.  

 

"Mon cœur s’est brisé pour mon peuple d’Éthiopie, alors que des civils innocents allant des petits enfants aux personnes âgées sont assassinés de manière insensée et que des villages entiers sont déplacés par la peur et la destruction", a écrit dimanche sur Instagram l’interprète de "Blinding Light", fils de deux immigrants éthiopiens né à Toronto.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par The Weeknd (@theweeknd)

"Je vais donner 1 million de dollars pour fournir 2 millions de repas par le biais du Programme alimentaire mondial des Nations unies et j’encourage ceux qui le peuvent à donner également", a ajouté l'artiste qui s'est produit devant plusieurs dizaines de millions de téléspectateurs à la mi-temps du Super Bowl, début février.

Près de 2.000 victimes civiles

Pendant des mois, les autorités des deux pays ont nié que les Érythréens étaient actifs au Tigré, malgré les témoignages de résidents, de groupes de défense des droits humains, de diplomates et même de certains responsables civils et militaires éthiopiens. Ces troupes, ainsi que l'armée éthiopienne, y ont été notamment accusées de pillages, de massacres et de viols.

Jeudi dernier, des chercheurs de l'Université de Gand, en Belgique, ont affirmé avoir identifié 1.942 victimes civiles, dont seulement 3% sont mortes dans des bombardements et des frappes aériennes. Ils ont également recensé 151 "massacres", dans lesquels au moins cinq civils non armés ont été tués.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Les vaccins Pfizer ont-ils plus d'effets indésirables qu'AstraZeneca ?

Une troisième dose de Pfizer "probablement" nécessaire : la mise au point de Gérald Kierzek

Déconfinement : les pistes du gouvernement

Mort de l'ancien ministre Eric Raoult à 65 ans

La comédienne britannique Helen McCrory ("Harry Potter", "Peaky Blinders") est décédée à l’âge de 52 ans

Lire et commenter