"Choqué et triste" : l’assistant qui a donné l’arme à Alec Baldwin s’exprime enfin

"Choqué et triste" : l’assistant qui a donné l’arme à Alec Baldwin s’exprime enfin

RÉACTION – David Halls, l’assistant réalisateur qui a donné à Alec Baldwin le revolver à l’origine de la mort d’Halyna Hutchins, sort du silence dans un communiqué où il déplore "la perte d’une amie".

C’est l’un des deux techniciens au cœur de l’enquête sur la mort de la directrice de la photographie Halyna Hutchins, tuée par l'acteur Alec Baldwin. Quelques jours après l’armurière Hannah Gutierez, c’est au tour de l’assistant réalisateur de David Halls de réagir au drame, survenu le 21 octobre dernier sur le tournage du film Rust au Nouveau-Mexique.

Dans un communiqué adressé au New York Post, celui qui a donné à Alec Baldwin le revolver se dit "choqué et triste" mais ne commente ni le drame ni son rôle. "Halyna Hutchins n'était pas seulement l'une des personnes les plus talentueuses avec lesquelles j'ai travaillé, c'était aussi une amie", écrit-il. "J'espère que cette tragédie va inciter l'industrie à revoir ses valeurs et ses pratiques" pour éviter qu'un tel drame ne se reproduise, ajoute David Halls.

Toute l'info sur

Alec Baldwin auteur d'un tir mortel lors du tournage d'un western

Lire aussi

Après le drame, ce professionnel expérimenté avait été critiqué par d’anciens collègues, dénonçant son manque de respect des normes de sécurité. S’exprimant auprès de CNN, la production du film Freedom’s Path avait révélé l'avoir licencié David Halls suite à la blessure par arme à feu d’un membre de l’équipe sur le tournage, en 2019.

Vendredi dernier, c'est l'armurière Hannah Gutierrez qui était sortie du silence la première par l'intermédiaire de ses avocats. "Hannah ignore d'où viennent ces balles réelles", pouvait-on lire dans un communiqué répondant aux rumeurs sur la responsabilité de la jeune femme dans le drame. "Elle n'a jamais vu quiconque tirer à balles réelles avec ces pistolets et qu'elle ne l'aurait jamais autorisé".

David Halls et Hannah Gutierrez collaborent depuis le début à l'enquête menée par la police de Santa Fe. Lors de son audition, le premier a expliqué que la seconde lui avait montré l'arme apportée sur le plateau après la pause et dit se souvenir avoir vu trois cartouches "factices" dans le barillet. "Il admet qu'il aurait dû toutes les vérifier mais ne l'a pas fait", écrit un enquêteur dans son rapport.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" la finale : c'est Tayc qui l'emporte face à Bilal Hassani !

Variant "Omicron" : "S'il y a un cas en Belgique, il y en a déjà en France"

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 37.000 cas détectés ces dernières 24 heures en France

VIDÉO - À Marseille, Éric Zemmour termine son périple chahuté par un échange de doigts d'honneur

En évoquant "l'autonomie" de la Guadeloupe, Sébastien Lecornu fait des vagues

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.