Tir mortel d’Alec Baldwin : Donald Trump Jr. vend des t-shirts se moquant de l’acteur

Quatre jours après que l'acteur Alec Baldwin a abattu une femme par accident, les enquêteurs s'interrogent sur le rôle joué par un assistant. Il avait déjà été licencié pour un problème avec une arme sur un autre film.

MAUVAIS GOÛT – Le fils de l’ancien président américain commercialise sur son site Internet des t-shirts moquant le drame qui a fait un mort et un blessé grave sur le tournage du film "Rust". Manière sans doute de se moquer d’Alec Baldwin, farouche opposant à son père durant son mandat.

Certains osent tout. Donald Trump Jr., le fils de l’ancien président américain, surfe sur l’affaire Alec Baldwin en éditant une série de vêtements moquant le drame qui a coûté la vie à la directrice de la photographie Halyna Hutchins. "Guns Don’t Kill People, Alec Baldwin Kills People" (Les armes ne tuent pas les gens, Alec Baldwin tue des gens – ndlr), peut-on lire sur une série de t-shirts pour hommes et pour femmes et de pulls à capuche, vendus entre 27.99 dollars et 39.99 dollars sur son site officiel.

Toute l'info sur

Alec Baldwin auteur d'un tir mortel lors du tournage d'un western

L’homme d’affaires de 43 ans n’a évidemment pas besoin de vendre des produits dérivés pour asseoir sa fortune. Pour beaucoup, cette initiative est une manière de se moquer de l’acteur, célèbre pour son imitation de Donald Trump dans le programme comique "Saturday Night Live", avec un Emmy Award à la clé en 2017.

Un vieux contentieux avec Donald Trump

Au fil des années, les deux hommes se sont régulièrement écharpés par médias interposés. Dans un entretien accordé à l’été 2019 au Hollywood Reporter, Alec Baldwin avait expliqué qu’imiter Donald Trump était "une agonie" et qu’il avait hâte que les Américains "se débarrassent" du président en exercice. Des propos qui n’avaient pas manqué de faire réagir l'intéressé.

"Alec Baldwin, dont la carrière médiocre a été sauvée par son imitation épouvantable de moi à SNL, dit désormais que m’interpréter était une agonie", avait écrit l’homme d’affaires républicain sur Twitter. "Alec, c’était une agonie pour ceux qui ont été obligés de te regarder".

Lire aussi

Alec Baldwin, 63 ans, n’a pas encore réagi à la provocation de Donald Trump Jr. Le 21 octobre dernier, l’acteur a tué la directrice de la photographie Halyna Hutchins, 42 ans, et blessé le réalisateur Joel Souza, 42 ans, en utilisant un revolver qu’il pensait chargé à blanc sur le tournage du western Rust, au Nouveau-Mexique. Les enquêteurs privilégient pour l’heure la piste accidentelle.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Variant "Omicron" : "S'il y a un cas en Belgique, il y en a déjà en France"

REVIVEZ - "Danse avec les stars" la finale : c'est Tayc qui l'emporte face à Bilal Hassani !

EN DIRECT - Covid-19 : risque "élevé à très élevé" que le nouveau variant "Omicron" se répande en Europe

VIDÉO - "Vous ne pourrez pas revenir" : le désarroi des voyageurs pris de court par l'arrêt des liaisons Maroc-France

Covid-19 : bars, trains, métro... les principaux lieux de contamination identifiés par une nouvelle étude

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.