Tir mortel d’Alec Baldwin : les avocats de l’armurière Hannah Gutierrez évoquent l’hypothèse d'"un sabotage"

Tir mortel d’Alec Baldwin : les avocats de l’armurière Hannah Gutierrez évoquent l’hypothèse d'"un sabotage"

MALAISE – Le mystère plane toujours sur les circonstances de la mort de la directrice de la photographie Halyna Hutchins. Alors que le rôle de l’armurière Hannah Gutierrez interroge, ses avocats avancent qu’un acte de malveillance pourrait expliquer la présence d’une balle réelle dans le revolver d’Alec Baldwin.

Comment une balle réelle a-t-elle pu se retrouver dans le revolver à l’origine de la mort de la directrice de la photographie Halyna Hutchins ? Si l’assistant réalisateur David Halls reconnaît ne pas avoir vérifié l’arme avant de la donner à Alec Baldwin, l’armurière Hannah Gutierrez nie pour le moment toute responsabilité.

Dans un communiqué diffusé il y a quelques jours, cette jeune femme de 24 ans affirmait ne pas savoir comment des balles réelles avait pu se retrouver sur le tournage du western Rust. Encore plus dans l’arme à l’origine du drame. Interrogés ce mercredi par la chaîne NBC, ses avocats avancent que la présence de ces balles pourrait être liée à un acte de malveillance.

Toute l'info sur

Alec Baldwin auteur d'un tir mortel lors du tournage d'un western

Nous savons qu'il y avait des balles réelles dans une boîte de balles factices, qui n'aurait pas dû être là- L'avocat Robert Gorance, sur NBC

"Je crois que quelqu'un qui ferait cela pour saboter le tournage, le ferait dans le but de prouver quelque chose, de montrer son mécontentement", a ainsi déclaré Jason Bowles. "On ne peut rien exclure, à ce stade", a avancé pour sa part Robert Gorance, un deuxième avocat de la technicienne. 

"Nous savons qu'il y avait des balles réelles dans une boîte de balles factices, qui n'aurait pas dû être là. Nous avons des personnes qui avaient quitté le plateau, parce qu'ils étaient mécontents", ajoute-t-il en référence au mouvement de grève d’une partie de l’équipe. "Il y a un moment entre 11 et 13 heures environ, où les armes étaient laissées parfois sans surveillance, ce jour-là. Il y avait donc la possibilité de trafiquer la scène."

Lire aussi

Lors de son audition par la police, quelques heures après le drame, Hannah Gutierrez a affirmé aux enquêteurs qu'elle avait placé en sûreté les revolvers devant être utilisés pour la répétition d'Alec Baldwin lorsque l'équipe a quitté le plateau pour la pause-déjeuner, mais pas les munitions.

Après le déjeuner, la responsable des accessoires du film, Sarah Zachry, a sorti les armes à feu du coffre-fort et les a remises à l’armurière. "Il n’y avait que quelques personnes qui avaient accès et la combinaison au coffre-fort", a-t-elle précisé, laissant entendre qu'une tierce personne pourrait avoir placé la balle réelle dans le revolver.

Sur le même sujet

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.